Suicide, ma seule option

numolitus - Modifié le 11 mai 2018 à 03:32
 numolitus - 18 mai 2018 à 04:23
Bonjour,
Je suis un jeune homme de 22 ans.
J'ai depuis la naissance un strabisme qui à été opéré une première fois pour réduire l'angle de ce dernier. Je porte depuis petit des lunettes qui le corrige presque totalement (ca dépend si je suis fatigué ou de quelle manière je regarde). Pendant mon enfance, je n'ai pas été trop gêné par ce problème, j'avais peut être réfléxions quelques fois mais j'étais très sociable et je n'avais pas de problème particuliers à me faire des amis ou avoir des copines.
Arrivé au lycée, j'ai commencé à porter des lentilles car les lunettes (effet gros yeux) ne me convenait plus, car c'est mignon d'avoir les gros yeux quand on est petit, mais quand on commence à ressembler à un homme, ca affecte la virilité. Donc depuis 16 ans je porte des lentilles la journée et le soir chez moi je met mes lunettes. Mais mon strabisme se voit un peu avec les lentilles, ce n'est pas choquant, mais il est la. Ca me pourris la vie. Rajouter à cela que je perd mes cheveux, je suis obligé d'utiliser une poudre pour masquer.
Enfaite quand j'ai tout mes artifices (lentilles + poudres pour cheveux), j'ai assez de succès, mais toute ma vie est calculé, je ne fais dormir personne chez moi pour ne pas qu'on voit mon trou dans les cheveux après la douche et ma tête avec des lunettes effet loupes. Et puis même rien que prendre la douche avec une fille ou reveillé le matin alors que je n'ai ni lunettes ni lentilles, mon strabisme se voit encore plus car il n'est pas corrigé.
Ca m'est insupportable, car je donne une tout autre image de moi à l'éxterieur comme quelqu'un de confiant et à l'aise alors que je dois me concentrer toute la journée pour regarder les gens, me demander si cette fille que je drague à remarquer mon strabisme ou ma poudre dans les cheveux.. Je suis au bout, j'ai l'impression de ne pas être à ma place dans ce corps. Je voudrais profiter de la vie dans tout les sens du terme, mais non, partir en vacances avec des amis c'est pas possible, avoir une relation de couple normale non plus, je suis obligé de tout calculé, si je vais chez une fille je ne peut pas y dormir ce n'est plus vivable, je ne sais plus quoi faire. Et puis mes relations ne dure jamais longtemps, souvent la fille me trouve beau mais ca ne dure pas longtemps, je me demande si c'est a cause de mon strabisme ou pas.
Ca m'est même arrivé qu'une fille me voit deux secondes et me donne son num(en boite par exemple) et quand on se revoit après le premier rdv elle ne veut plus rien donc je me dis quelle a vus mon strabisme ca me rend fou.
Désolé si je me repete un peu, mais j'écris ca comme ca me vient.
Il n'y a que mes parents qui sont au courant de la détresse dans laquelle je suis, et je leur parle de suicide tout le temps, ils ne savent plus quoi faire eux non plus ca les rend malheureux. J'ai été voir des psy rien n'y fait je changerais pas tant que physiquement ca ne changera pas...
svp ne me dites pas des phrases comme : un jour tu trouveras une femme qui t'acceptera comme tu es, car ce n'est pas ca dont j'ai peur, mais c'est de ne pas me sentir bien, ne pas me sentir naturel et spontané, de ne pas être comme tout le monde, ne jamais être détendus devant les autres car sans parler des cheveux, le strabisme est un défaut auquel on doit penser tout le temps, car les yeux sont la premiere chose qu'on voit chez quelqu'un. Et devoir camoufler comme je peux ces défaut pour plaire à une certaine catégorie de femme, qui, j'en suis certain, me trouverais beaucoup moins séduisant sans mes artifices au visage..
Je sais plus quoi faire je souffre tellement que je ne vois que cette issue même si je sais que la vie peut être magnifique...

1 réponse

begonie Messages postés 80871 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 28 janvier 2023 9 745
Modifié le 11 mai 2018 à 05:23
Bonjour.

D'après ce que tu décris il y a comme une fixation sur 2 faits en particulier et qui paraissent t'envahir au point de devenir un isolé social.
Le texte fait ressortir un gros manque d'estime de toi-même, un manque de confiance en toi et en autrui, et logiquement un grand problème d'affirmation de soi.

Il y a des moyens pour sortir de cette fixation devenue si insupportable au point de penser à une solution radicale au lieu de s'occuper du problème principal : la fixation.

Prend contact avec soit un CMP (Centre Médico Psychologique) soit une MDA (Maison des Adolescents) pour y discuter autour de ce problème principal.


Il y a des thérapies efficaces qui sont très aidantes pour arriver à t'accepter à ta juste valeur et t'affirmer comme par exemple la TCC (Thérapie Cognitivo Comportementale) avec un ou une spécialiste reconnu(e).

N'hésite pas d'en parler avec ton médecin personnel qui connaît tes préoccupations et demande une orientation vers un de ces thérapeutes compétents ou discute à ce sujet dans un CMP ou une MDA.

Dans un CMP ainsi que dans une MDA (pour enfants et adolescents jusqu'à 25 ans), les entretiens sont gratuites et confidentiels.

Voilà un lien vers des articles de Santé-Médecine qui décrivent le fonctionnement de ces 2 Centres :

CMP (Centre Médico Psychologique) : https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
MDA (Maison des Adolescents - de 12 à 25 ans) : https://www.filsantejeunes.com/mda

N'hésite donc pas et demande un rendez-vous encore ce matin.

..................................................................................................
Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie 
0
Bonjour, merci de votre réponse, j'ai bien lus vos conseils mais j'ai déjà eu plusieurs thérapie, plusieurs psy, médecin de famille, ca ne change rien, j'ai une certaine vision de la vie qui ne bougera pas. C'est horrible car je sais que je pourrais avoir une vie tellement belle sans ces problemes, et la seule chose qui me rattache à la vie, c'est de penser à la douleur que j'infligerais à ma famille, et je me nourris aussi d'espoir, mais qui régresse de mois en mois. Je suis vraiment au bout, c'est une douleur mentale mais aussi physique car devoir se concentrer toute la journée sur son regard, ca ne devient plus gérable. Je ne sais pas pourquoi j'écris tout ca, car ca ne résoudra pas mes problemes.
0