DOULEURS INTERCOSTALES SOUS CÔTES

PAULE160 1 Messages postés vendredi 9 février 2018Date d'inscription 9 février 2018 Dernière intervention - 9 févr. 2018 à 15:54 - Dernière réponse : kiwi165 1 Messages postés vendredi 30 mars 2018Date d'inscription 30 mars 2018 Dernière intervention
- 30 mars 2018 à 15:54
Bonjour,
Depuis 1 an et demie, comme par hasard et je ne sais pas s'il y a un lien, après une séance chez le kiné, mon côté droit au-dessous des côtes qui ne me faisait jamais souffrir, j'ai ressenti des pointes électriques. Depuis, pointe, démangeaisons, qui irradie au dos, et maintenant un peu côté gauche. J'ai tout fait guérisseur ostéopathe, médecin, neurologue et j'en passe. Voilà qu'après quatre séances chez un étiopathe et une séance chez un magnétiseur, oui, on ne sait plus vers qui se tourner, deux mois de répit, quelques pointes mais soulagement radical. Depuis, une semaine, les gênes sont revenues, et mal au creux de l'estomac sans avoir envie de vomir et toujours de l'appétit voir le repas qui me soulage, plus depuis deux jours, douleur diffuse au dessus de la poitrine calmée hier par un xanax. Je ne sais plus quoi faire.
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

p.horde 26774 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 22 septembre 2018 Dernière intervention - Modifié par p.horde le 9/02/2018 à 16:27
0
Merci
Peut être est il temps de voir un medecin, non?
Publi-information
Commenter la réponse de p.horde
kiwi165 1 Messages postés vendredi 30 mars 2018Date d'inscription 30 mars 2018 Dernière intervention - 30 mars 2018 à 15:54
0
Merci
Bonjour Paule,
Les douleurs intercostales sont très pénibles. J'en souffre également en ce moment. Cela se manifeste par des coups de poignard sous le sein, sur une côte et parfois la douleur irradie dans l'omoplate. Il y a un an, mon rhumatologue m'a diagnostiqué : douleurs intercostales + usure des cartilages.
J'ai pris un anti-inflammatoire il y a 3 jours (cébutid). Ce comprimé a atténué un peu les douleurs, mais m'a rendue malade. Aussi, j'ai préféré abandonner ce genre de traitement.
Mais c'est très handicapant et cela fait très peur car cela surprend. C'est parfois au moment où on s'y attend le moins que la douleur arrive violente et "poignante", même parfois lors de la marche quand il faut monter une côte. La première fois, cela avait duré une dizaine de jours.
Il paraît que cela peut provenir aussi des nerfs et je suis très nerveuse. J'ai 58 ans.
Tu n'es donc pas la seule à en souffrir et je te comprends très bien.
Bonne journée.
Publi-information
Commenter la réponse de kiwi165
Publi-information