Pyélonéphrite & traitement

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 12 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2017
-
Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021
-
Bonjour à toutes,

J'aurais besoin de vos avis/témoignages sur ma situation. Je vais tenter d'être succinte mais la situation mérite certainement quelques précisions alors voilà :

Le 1er juin je me suis rendue aux urgences ayant de fortes douleurs (insoutenables) au rein droit en passant par l'abdomen, m'iradiant tout le côté droit.
Avant cela je ressentais une douleur supportable mais faiguante au même endroit. J'avais déjà remarqué que lors de certaines mictions, des brulûres étaient présentes mais sans que cela soit insupportable non plus. Je pensais évidemment à une infection urinaire mais ayant bu beaucoup d'eau et ayant fait attention à ces symptômes qui avaient disparus progressivement, je n'avais pas jugé opportun de me rendre chez mon médecin.

Pour faire simple : la douleur au rein droit s'est intensifiée pour devenir insoutenable. Sans autre symptôme apparant, pas de fièvre, pas de nausées ni vomissements.

Suite aux examens aux urgences, on pose le diagnostic d'une pyélonéphrite aïgue. Mes examens sanguins et l' ecbu montrent une légère augmentation des globules blancs (10600) rien de très élevé...
On me met sous antibiotique, oroken.

Le lendemain je fais une écho, conclusion : aucun obstacle mais un dédoublement du rein gauche (un troisième rein...).
Et c'est là toute ma question : est-ce la cause de ma pyélonéphrite ?
Au jour d'aujourd'hui je n'en sais guère plus. Si ce n'est que cette malformation peut arriver.

Toutefois, j'aimerais avoir votre avis là-dessus, si vous pouvez m'éclairer... car depuis ces examens les douleurs sont toujours présentes notamment à gauche (même douleur iradiant jusqu'à l'abdomen), quelques brulûres plus douloureuses qu'avant lors de la miction, des pertes assez étranges (jaunâtres, verdâtres), une fatigue d'autant plus accentuée, des "pics" de stress (tachicardie visiblement) ... bref j'ai l'impression que la situation s'empire. J'ai été voir le médecin (une remplaçante) qui m'assure que tout est normal.
Or, cela fait maintenant 11 jours que je prend le traitement et j'ai l'impression que ça ne va pas.

Je vous remercie pour vos réponses.

A bientôt.
Hélèna

2 réponses

Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021
33 412
Bonjour et merci du retour.
On pourra peut être t'éclairer mais uniquement après avoir pris connaissance des résultats des examens prescrits et de l'avis de l'urologue consulté. Ne manque pas de nous tenir au courant. Merci.
Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021
33 412
Bonjour,

Le diagnostic de pyélonéphrite suppose deux conditions :
D'une part une formule sanguine "infectieuse" qui montre un excès de polynucléaires (leucocytes) notamment de neutrophiles.
D'autre part une ECBU (analyse d'urines) qui montre incontestablement une infection avec mise en évidence d'un germe précis. Donc que disait très exactement l'ECBU à ce sujet ?

Quant au rein surnuméraire, il ne peut être rendu responsable de la pyélo, car il y aurait eu de nombreux antécédents d'infection. Par contre un éventuel reflux vésico-urétéral (remontée anormale des urines vers le ou les reins) est à rechercher.

" On retrouve beaucoup plus de vieux ivrognes que de vieux médecins"      
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 12 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2017

Je rajoute que je n'ai qu'une voie excrétrice sur ce double rein à gauche.
Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021
33 412 >
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 12 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2017

A priori (mais cela demande un avis urologique ) il n'y a pas lieu d'envisager un geste particulier vis à vis de ce rein surnuméraire.
Etonnant que l'ECBU ne révèle pas d'infection...
A moins qu'au départ il s'agissait d'une colique néphrétique plus ou moins "atypique" ? Pouvant faire confusion avec une pyélo ?
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 12 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2017
>
Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021

Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse.
Depuis le 12 juin, pas vraiment d'amélioration... La douleur est présente par crise, c'est tout de même mon fort qu'avant. Cela dit, la fatigue est d'autant plus importante! Il m'est difficile de faire une activité sans être épuisée ensuite.

J'attend de voir les résultats de l'examen uro 8 jours après la fin du traitement.

Je finis mon traitement jeudi.

Je vous tiens au courant.
Messages postés
78914
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 octobre 2021
33 412 >
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 12 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2017

Bon courage.
Merci pour les retours.
Bonsoir,
Je reviens vers vous car depuis juin dernier ma situation a un peu évoluée.
Apres un traitement par oroken de 21 jours pour la pyélonephrite, la fatigue et douleurs ont repris de plus Belle à partir de fin août début septembre. Si bien que j'ai été aux urgences début septembre.
Toujours les leucocytes un peu élevés mais toujours aucun germe.
La fatigue étant de plus en plus intense, et surtout contraignante pour avoir une activité, j'ai commencé à me poser des questions. Puis c'est passé sans que je puisse vraiment l'expliquer.

Et là depuis novembre, au moment où j'aurais dû avoir mes règles, rien. Et surtout très fatiguée, des douleurs prononcées aux ovaires, bas ventre, poitrine gonflée (comme si j'allais avoir mes regles). Je décide d'attendre un peu pensant que c'était un petit retard... 1 semaine, puis 2 semaines... je vais voir le médecin un peu inquiète.
Le médecin me fait faire un ecbu et pds avec bthcg. Résultats pds négatif et ecbu relève 11000 leucocytes et 15000 hématies mais pas de germes.
Depuis la fatigue est permanente; les douleurs en continue.

J'ai consulté un urologue qui m'a prescrit un scanner et une cystographie.

Je m'interroge Vraiment sur ce que je peux avoir. Je n'arrive plus à penser à autre chose et cela devient problématique dans mon activité...
si quelqu'un pouvait m'éclairer ?

Merci