Solitude

Consolemoiespoir Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 4 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 novembre 2016 - 4 nov. 2016 à 20:23
begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024 - 26 nov. 2016 à 08:27
Bonjour, à l'heure actuelle ce que je veux c'est disparaître, mourrir où simplement je souhaite n'avoir jamais vu le jour. Je suis morte à l'intérieur de moi. Je n'existe pas. Je Suis juste un pion que chacun déplace à sa convenance. Je n'ai aucun courage, plus d'envie, pas d'amis, j'ai peur de tout, j'abandonne tout, j'ai des enfants je les aime plus que tout, mais je me dis qu'il aurait mieux valu ne pas en avoir eu pour éviter de leur infliger ma vie. Ma plus grande peur c'est de les voir me ressembler. Mais je ne veux pas non plus qu'ils ressemble à leur père. Mais surtout pas comme moi. Parce que moi je suis faible. Parce que moi j'ai peur. Parce que moi je n'ai rien fait d'extraordinaire dans la vie à part eux. Sinon je suis comme le sel qu'on jetterai à la mer.
A voir également:

2 réponses

begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024 9 456
4 nov. 2016 à 21:12
Bonjour.

Des idées plutôt dévalorisantes, négatives, noires.

Comment est-ce que tu expliques toi-même ces idées ?

Tu as quel âge ?
Divorcée ?
0
Consolemoiespoir Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 4 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 novembre 2016
5 nov. 2016 à 01:26
Oui c'est vrai je me dévalorise, je manque de confiance, et le pire c'est que j'en suis consciente, je sais que je pourrais me forcer à changer mais j'y arrive pas ou ça dure pas. Je n'étais pas comme ça. Étais malheureuse depuis l'enfance, mais j'étais bonne élève, mes professeurs me voyaient briller et moi je me disais que rien ne "m'était impossible " mais j'étais seule sans vraiment l'être. En fait j'ai besoin d'être aimée de me sentir aimée. je suis enfant unique et depuis l'enfance j'ai eu le sentiment d'être sacrifiée pour le bonheur des autres, de la famille. Et au final je me retrouve sans rien alors qu'eux ils ont tout. J'ai toujours en retrait et parfois mis de côté inconsciemment par ma mère, si bien que les décisions elle les prenait mais mon avis n'avait pas grande importance. Je ne devais pas me manquer il fallait que je sois la fille idéale. J'ai tenu ce rôle comme elle le voulait. Il fallait que je reussisse mais fallait aussi que je sauve le monde. Ce que je lui offrais, profitait à d'autres. Elle décidait de tout surtout s'il s'agit d'argent. Elle savait, mais moi j'étais incapable. Je suis encore restée dans ce rôle. J'ai rien gagné. Je regarde ma vie aujourd'hui, j'ai 34 ans et je voudrais être mieux que ce que je suis. Mais j'en ai plus la force, ni la confiance. Quand elle est loin elle me manque mais quand elle est là c'est invivable. Je Dois faire telle qu'elle veux, ce que je fais n'est pas assez bien. Avec mon mari c'est quelqu'un qui exprime peu ses sentiments, pas de douceur pas de sortie, deux fois dans l'année ente le parc et le Quick avec les enfants. Jamais nous deux seuls. Si bien que je me suis isolé chez moi ét n'en sort que pour les choses importants de la vie tel que rdv médical, courses ou école pour enfants. J'ai toujours le sentiment d'être manipulée parce que je suis trop gentil. Alors pour ne pas vexer ou trop souffrir je reste chez moi là où je me sens mieux sans être bien. Dans la vie professionnel j'ai un métier utile mais pour quelqu'un qui a fait des études ce n'est pas à la hauteur de mes espoirs. Je ne suis ni bien au travail je change tout le temps dès que ça va pas avec les collègues parce que j'arrive pas à leur dire ce que je pense. Dans mon couple c'est pareil ét quand je trouve le courage de le faire c'est pire on ne se comprend pas. Je m'arrête ici car le message est trop long.
0
begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024 9 456
5 nov. 2016 à 09:37
Cette brève description fait bien ressortir un grand besoin de donner sens à ta vie personnelle.

Cette dévalorisation te bloque et a comme conséquence que tes besoins personnels ne sont pas du tout satisfaits.
Cela peut faire aussi penser aussi à un grand manque de confiance en toi-même et logiquement aussi par rapport aux autres. Ton estime de toi-même ne se trouve non plus très haut.

Tu n'as pas encore eu le bénéfice d'une rencontre avec un médecin-psychiatre ou un(e) psychologue spécialisé(e) dans le domaine de l'affirmation de soi ?
0
Consolemoiespoir Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 4 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 novembre 2016 > begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024
5 nov. 2016 à 23:40
Merci îfiniment de me prêter attention et prendre la peine de me répondre. J'ai Vraiment besoin d'aide. J'aurais voulu tout essayer pour arranger tout ça. Je sais que j'ai besoin d'avoir un coach ou une psychologue. J'ai Aussi besoin de me débarrasser de mes complexes pour aller peut-être un peu mieux, mais tout demande de l'argent. Je n'ai pas la possibilité de le faire. Je ne suis pas du tout radine, au contraire mais tellement les moyens sont peu, jet reste impuissante.
0
begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024 9 456
Modifié par begonie le 6/11/2016 à 05:21
Prend contact avec un CMP (Centre Médico Psychologique) proche de ton domicile. Les consultations y sont gratuites et confidentielles.
Tu y trouveras une équipe de professionnel(le)s de la santé qui pourront t'offrir un accompagnement, éventuellement une orientation vers d'autres spécialistes des difficultés émotionnelles et psychologiques, en tenant compte de tes besoins personnels.

N'hésite donc pas d'appeler, dès lundi, car c'est vraiment le moment de comprendre (avec de l'aide) ce qui est la source de ton état de santé actuel et par cette compréhension trouver des solutions pour arriver à un mieux-être capable de t'affirmer, de t'estimer à ta juste valeur et te faire confiance en tes compétences personnelles.

Voilà un lien pour ton information. tu y trouveras des adresses selon les régions en France : https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
0
Consolemoiespoir Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 4 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 novembre 2016 > begonie Messages postés 85095 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 20 février 2024
6 nov. 2016 à 23:11
Chère bégonie, merci pour ton temps et ta plume, je n'ai pas vu quelqu'un me comprendre aussi bien que toi. Tu m'as posé les bonnes questions et tu as très bien cerné mon profil. Oui je manque de confiance et j'ai besoin de quelqu'un qui me pousse à aller de l'avant. TEs conseils me sont très précieux, j'espère retrouver cette force et la personne que j'étais autrefois et peut être mieux. J'étais solitaire mais avais confiance en moi. Puissiez vous continuer à aider des personnes comme moi qui voudraient retrouver le sens de leur vie. Merci begonie et bonne continuation
0
Consolemoiespoir > Consolemoiespoir Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 4 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 novembre 2016
26 nov. 2016 à 08:22
bonjour,
Je reviens vers vous avec une boule au ventre. Cela fait un mois que mon mari et moi nous croisons dans la maison comme des étranger et nous avons déjà vécu comme cela pendant 4 mois. Ma mère est là elle me prend la tête de son côté. Une mère c'est précieux on ne peut pas s'en défaire mais lâ mienne, elle ne s'imagine même pas le mal qu'elle m'a fait. Et elle ne sais même pas qu'elle me voit marcher et respirer mais au fond de moi je suis morte. Si bien que je regrette D'avoir mis au monde des enfants, d'être mariée et surtout d'être venue au monde. J'ai Envie de rien, juste d'avoir le pouvoir d'effacer ma vie. J'ai pris rendez vous au centre médico psychologique comme conseillé, mais si c'était pas mes enfants, je voudrais seulement disparaître.
0