17 ans: j'aime les filles de 11 ans

Fermé
Signaler
-
Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
-
Bonjour a tous, je suis un garçon et j'aimerais vous parler de quelque chose qui ne me pose aucun souci, mais qui en pose a la société (école, parents...) J'aimerai donc avoir votre avis.
J'ai 17 ans, et depuis 3 ans environ je suis attiré (émotionnellement, sentimentalement) par les filles un peu plus jeunes que moi, genre 10 -12 ans. Certains iront sûrement , a partir de cette phrase, hurler au pédophile et au violeur, mais calmez vous, il n'en est absolument rien. Le truc, c'est que les filles de mon âge me dégoûtent, elles représentent la sexualité, cette sale chose que je diabolise, la corruption physique, mentale etc... Par contre, je me sens proche des filles de 10 a 12 ans, aussi bien au niveau des sujets de discussion, que de la mentalité, des centres d’intérêt. je les trouves également très jolies, sympathiques. A chaque fois que je croise une fille de cet âge là, dans la rue, en vacances etc... ça me fait tout bizarre dans mon corps, comme un sentiment amoureux, une envie de la protéger, de la câliner. Il n'y a absolument rien de sexuel en ces pensées, loin de la. De plus, je sais que vu mon sale âge et mon corps "formé", ça sera très dur a obtenir, mais j'adorerais avoir une amoureuse de cet âge là. Qu'elle m'invite a jouer chez elle, en présence de ses parents bien sûr, qu'elle m'écrive des mignons mots d'amour, qu'elle me protège, qu'on joue ensemble a divers jeux. Mes parents sont au courant de mon "délire" et ils ne peuvent s'empêcher de s’inquiéter, et franchement pour rien... car pour moi, avoir une amoureuse se résume pur et simplement a lui tenir la main, et lui faire parfois un bisou sur la bouche. C'est tout. Les seuls trucs qui me minent, c'est que gens qui je raconte ça ont tendance a me prendre pour un sale monstre, sans me connaître vraiment, et que je ne rencontre jamais de filles de 10-12 ans, que ce soit en vacances, ou aux activités extrascolaires.La dernière fois que j'en ai rencontré, c'était les 13, 14 et 15 avril 2016, dates exactes. c'était dans un camping. De plus, je ne me vois absolument pas avoir une amoureuse de mon âge, ce serait une violation grave de mes principes. J'aimerai donc savoir ce que vous, personnes "normalement constituées", pensent de ma situation. merci aux futurs réponses qui, je l'espère, ne seront pas trop blessantes.
Cordialement.

5 réponses

Messages postés
79255
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
34 227
Bonjour,

Ce que, personnellement, je trouve "interpellant" voire peut être inquiétant, c'est ceci :
"...les filles de mon âge me dégoûtent, elles représentent la sexualité, cette sale chose que je diabolise, la corruption physique, mentale etc... "
7
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
23 825
Et oui, moi aussi mais pruntch ...;-))
Messages postés
79255
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
34 227
Andy et moi avons réagi en même temps sur le même "détail" !
Ce que j'ai écrit, le le pense réellement, pour moi une fille plus âgée n'a plus rien de plaisant, selon mes critères personnels.
Messages postés
79255
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
34 227
Je n'ai rien de plus à ajouter.
Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
23 825
moi non plus...
Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
23 825
Bonjour,
-Tout d'abord , extrait de la charte que tu as oublié de lire :
"Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise. "
-Ensuite en quoi ce phantasme serait un problème de santé ?
je ne sais pas si il s'agit d'un problème de santé, je voulais juste m'en assurer
Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
23 825
T'assurer de quoi ?
Attention toutefois lorsque tu auras 18 ans révolus , rappel de la loi :
http://www.jurisanimation.fr/?p=92
Voir premier chapitre
Je voulais m'assurer qu'il ne s'agisse pas d'un problème mental.

Ne vous inquiétez pas, je connais très bien la loi concernant ce sujet, de plus elle condamne les "atteintes sexuelles" hors, dans mon cas il n'a jamais été question de quelconque sexualité. Par contre, j'ai bien conscience que a 18 ans, mon rêve d'avoir "une petite amoureuse de 10 ans" devra rester dans ma tête pour toujours, même si il n'y a aucune pensée sexuelle.
Messages postés
122612
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
23 825
Avoir des phantasmes n'est pas un signe de problème psychique, rassure toi , par contre :
" je ne me vois absolument pas avoir une amoureuse de mon âge, ce serait une violation grave de mes principes"
Et surtout :
"elles représentent la sexualité, cette sale chose que je diabolise"
La sexualité n'est pas une " sale chose " mais fait partie integrale de la vie de chaque être et participe à son épanouissement.
Il ne faudrait pas avoir de principes aussi rigides et " diabolisants ", avant de bloquer sur un concept, laisse toi du temps, donne toi le temps d'évoluer.
PS : il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis...;-)
Je ne sais pas si je suis capable d'évoluer, ces principes et attirances sont profondément encrés en moi
Messages postés
79255
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
34 227
Attention de ne pas rester prisonnier de conceptions aussi rigides et plus qu'atypiques.
Sinon, au fil du temps, tu cours le risque de te marginaliser et, pire encore, d'évoluer vers des conduites répréhensibles.
Il n'y a aucune chance que mes conduites deviennes illicites, car tout ce qui touche a la sexualité me dégoûte. Donc ce n'est pas pour évoluer vers cela. Par contre, la marginalisation est déjà en cours et a un stade bien avancé: je n'ai aucun amis, je passe mes journées tout seul dans ma chambre, et depuis des années dans ma tête je me suis créé un monde dans la quel je vais a tout mes moments de temps libre. Un monde qui n'a rien a voir avec le monde "classique". De plus, je ne ressens aucune envie de faire partie, de m'adapter à la société avec ses principes et ses codes.
Messages postés
79255
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
34 227
A mon avis ta situation demande une prise de contact et un accompagnement par un professionnel de santé compérent, psychiatre par exemple.
Car on ne peut présager jusqu'où ta marginalisation te conduira.

Par conduites répréhensibles, il ne faut pas tout ramener à la sexualité. Mais sache qu'un relationnel trop "affectif" d'un majeur avec des gamines pré-pubères risque de t'attirer des ennuis.

" On retrouve beaucoup plus de vieux ivrognes que de vieux médecins"      
Je ne risque pas non plus de nouer des relations affectives avec les "gamines", tout simplement car au bout d'un moment, mon corps, déjà "formé" le sera encore plus, et j'ai conscience que a ce moment là plus aucune gamine ne voudra parler avec un "homme", donc plus aucun intérêt de rechercher le contact avec elles. Car a part les faire fuir de peur, ça ne fera pas grand chose. Et je ne veut pas d'ennuis.
Je travaille déjà avec un professionnel de santé sur ce sujet là.
En revanche, ma vie risque d'être un éternel et profond vide affectif, sans présence quelconque dans ma vie avec pour seule compagnie mon métier, mon lave-vaisselle, mon micro-ondes.