Ma copine me détruit

Fermé
buddsink - 13 juin 2016 à 14:11
lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 - 13 juin 2016 à 15:46
Bonjour,

Je suis en couple depuis octobre. J'ai 29 ans et elle 21. Elle est réellement sublime et pleine de charme. Notre relation s'est construite progressivement. Je tenais à ne pas aller trop vite. Ce qui nous a rapproché : une complicité évidente, de la douceur, des envies sexuelles débridées, l'envie de prendre soin l'un de l'autre. Elle était patiente à mon égard, au petits soins. Elle semblait de nature calme et posée, elle faisait preuve d'un dévouement et d'une tendresse qui me faisait fondre..Elle s'est rapidement renfermée dans notre relation, sans que je ne comprenne réellement pourquoi.. Elle arrêta même de fréquenter une de ses meilleures amies. Je n'ai jamais eu d'explications..Elle me montrait plus que tout que j'étais le centre de son monde (chose qui commençait soudainement à me faire peur). Nous passions toutes nos nuits ensemble. Elle devait quitter son appart étudiant pour l'été. Je lui proposais alors d'emménager chez moi jusqu'à septembre. Tout semblait réellement parfait : je me sentais aimé, admiré, désiré.. Je ne voulais cependant pas qu'elle s'enferme dans notre relation. Je suis de nature indépendante et je sais combien il est important de s'aérer pour mieux se retrouver..
Son comportement a changé radicalement il y'a environ un mois, juste après qu'elle ai posé ses valises. Pour résumer : elle devient autoritaire, distante, elle me rejette sans arrêt, notre vie sexuelle s'appauvrit de jour en jour. Elle devient impulsive et ses crises deviennent de plus en plus graves. Nos disputes se multiplient, et je finis par ne plus la comprendre. Elle passe son temps à tenter de me rabaisser, et la violence a fait son entrée ce week end.
Vendredi soir, nous étions à une soirée. Un homme s'est assis à coté d'elle. Je fumais une cigarette à l'extérieur (je ne suis pas de nature jalouse). En revenant, j'ai surpris cet homme (d'environ la quarantaine ==>le choc) l'embrasser dans le coup et ..la caresser dans l'entre sous sa jupe. Je l'ai regardé faire..elle ne le repoussait pas. Nous sommes rapidement sortis de la boite et une dispute s'en est suivie (ce qui me parait tout à fait logique..). Oui, j'étais énervé et je ne fus pas tendre avec elle verbalement. Soudainement, elle me sauta dessus. Pendant 5mn, j'ai subi des coup de points, des morsures, coups de genoux au visage, dans le dos. Bilan de se defouloir : un oeil au beurre noir, une oreille en sang et enflée, des marques sur mon visage, un dos en vrac, une trace de dent violette de la taille d'une orange sur le biceps,...
Je me suis senti complètement démuni face à cette situation, et malgré la haine qui montait en moi, j'ai réussi à garder mon calme et à ne pas lui rendre.

Par la suite, nous nous sommes calmés et elle n'a pas exprimé un seul regret. Le lendemain, repas de famille. Ma mère, stupéfaite des marques sur mon visage, me demande des explications : j'ai décidé de couvrir mon amie et de faire passer ça pour une vulgaire bagarre de soirée (contre un mec). Mais ce qui m'a le plus marqué, ce fut la réflexion de mon amie à la fin de ma justification : "regardez, j'ai aussi mal au poings car j'ai voulu les séparer". J'ai trouvé cette remarque clairement déplacée. Le soir venu, je la surprends en train de pleurer dans ma chambre. Elle s'excuse enfin, même si elle ne peut s'empêcher d'avouer que ce qui la peinait le plus, c'est que personne ce jour là n'ai pu avoir de compréhension pour elle. WTF..

Je vous écris ce message deux jours après. Je suis encore sous le choc. Je me suis rendu compte qu'aucune remise en question n'était possible de sa part, que sa seule explication se résume à : "des coups font moins mal que de se faire insulter de salope"==>pourtant, cette insulte, même déplacée, me sentais compréhensible vu la situation.. Bref, je suis perdu. J'ai l'impression de voir son vrai visage..et je comprends à présent le calvaire que son ex a traversé (tromperie avec son meilleur ami, tromperie avec le copain d'une de ses amie). A l'époque, elle justifiait tous ces actes passés par un manque d'attention et d'affection de la part de son ex. Mais je crois que désormais, j'y vois beaucoup plus clair.. En résumé, elle sera toujours la victime!



Merci de m'avoir lu. Si vous avez des conseils ou quelques analyses, je suis preneur.. Merci d'avance :)

2 réponses

lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 1 190
13 juin 2016 à 15:46
Bonjour
Un seul conseil, quitte la.
5