Je ne me sens plus à ma place

- - Dernière réponse :  Lila - 24 janv. 2017 à 13:06
Bonjour, voilà, je suis une jeune femme qui rencontre tout un tas de problèmes dans tous les domaines.
Je ne me suis jamais sentie à ma place. Depuis toute petite je n'ai jamais sentie que j'étais bien parmi tous.
J'ai rencontré bon nombre d’événements dans ma vie qui font que je n'ai plus le courage ni la force de me relever. Je me sentais déjà bien mal avant jusqu'à que ma mère décède et ça... Ça a mis un point d'honneur à me tuer à petit feu... La vie d'étudiante me décime également. Il n'y a vraiment rien pour moi ici.
J'aimerai partir, sans souffrir, des solutions ?
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
98651
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2019
3133
0
Merci
Bonjour.

Comme cet état émotionnel paraît déjà présent depuis ton enfance, tu n'as jusqu'à ce jour jamais pu bénéficier d'une aide psycho-émotionnelle que peuvent t'offrir des professionnel(le)s de la santé ?

Tu es étudiante dans quel domaine ?
Publi-information
begonie
Messages postés
98651
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2019
3133 -
Tu as une explication concrète à ce qui t'arrive actuellement.
Le décès d'une proche est parfois un élément qui peut expliquer une souffrance, mais cela n'est certainement pas la seule cause de ce mal-être.
Une explication concrète... J'ai des problèmes d'ordre financier. Je suis étudiante et tout est assez compliqué. J'ai de gros problèmes.
Au niveau de ma famille, les choses ne sont pas mieux... Je suis partie du cocon familial il y a environ 1 an et demi car j'étais oppressée, peu libre de mes mouvements, en dépression, souvent rabaissée... J'ai été en froid pendant 6 mois avec quelques personnes de ma famille durant ma période de Bac.
Je me suis sentie très seule, j'ai du ensuite me débrouiller pour vivre seule en résidence universitaire... J'ai commencé ma première année de licence de droit, et je me suis vite sentie mal, ce n'était pas mon profil, j'ai décrochée peu à peu.
J'ai un passé assez compliqué. J'ai été placée à l'âge de 6 ans et demi chez ma grand-mère avec mon grand frère. Au fil du temps, les relations avec ma grand-mère sont devenues compliquées surtout elle vis à vis de moi. Mon frère a commencé à s'éloigner de moi jusqu'à m'insulter, me prendre pour une moins que rien. J'ai passé des années lycée désastreuses. J'étais dans mon monde, même si j'étais joyeuse... C'était un peu une façade... Au fond je me sentais mal, et je pouvais passer (encore aujourd'hui) d'une émotion à une autre...
J'ai toujours sentie qu'il y avait un vide en moi. C'est un peu con à dire mais je n'arrive pas à me projeter, à me dire qu'il y a un avenir pour moi, je me sens seule et mal et je ne sais pas comment aller mieux. Quoi que je fasse, même dans les bonnes situations, je me sens vide de tout. Le décès de ma mère à tout compliqué... J'ai eu l'impression qu'on m'avait arraché la seule personne qui pouvait me comprendre, qui pouvait m'aider, me soulager...
A l'heure d'aujourd'hui, je ne sais plus quoi faire de tout mes problèmes. Je me dis sincèrement que ça ne vaut plus le coup de continuer, de se battre, de trouver un chemin. Ça fait des années que je suis pas bien. Quand j'étais petite ça se voyait peut être moins ou alors s'était inconsciemment...
J'ai plus envie de continuer. Plus les jours passent et plus je me rend compte que tout serait mieux si je n'étais plus là.
begonie
Messages postés
98651
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2019
3133 -
Re-bonjour.

" J'ai été placée à l'âge de 6 ans et demi chez ma grand-mère avec mon grand frère "
C'était pour quelle raison ?
Il n'y a aucun détail concernant ton père dans ta question.

Ce qui se comprend c'est que tu es en grande souffrance émotionnelle, sans un véritable soutien et que tu ne comprend pas ce qui t'arrive ni ce qui t'es arrivé dans la vie.

Est-ce que tu as eu l'occasion de rencontrer un ou une professionnel(le) de la santé pour discuter de ce mal-être, ce sentiment de vide, ces sautes d'humeur, la tristesse et ce sentiment d'abandon ?

Tu vis actuellement dans quelles conditions, chez qui ou ....... où ?
> begonie
Messages postés
98651
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2019
-
J'ai été placée chez ma grand-mère car mon père ne s'occupait pas vraiment bien de mon frère et moi. Il est parti en prison car son ex avait porté plainte pour coups et blessures.
J'ai déjà vu des professionnels pour en parler. Mais je n'arrive pas à entendre ce qu'ils ont à dire. Leur version, leur avis ne m'intéresse pas et je n'arrive pas à m'ouvrir. Je suis têtue, j'ai mon avis... Je n'arrive pas à aller plus loin.
Je vis seule en chambre universitaire, mais suite à quelques évènements, je me retrouve dans l'incapacité de payer mon loyer et j'ai des problèmes avec ma banque... Tout me tombe un peu dessus...
J'ai l'impression de vivre dans une vie fictive et non réelle... Je n'arrive plus à rien. Je suis fatiguée de tout vraiment..
Hello Evolie3, je ne sais pas si tu as encore besoin d'aide aujourd'hui mais au cas où.

D'abord, tu as l'air d'être dans un trop-plein d'angoisse/stress: essaie très concrètement de te détendre. Respire à fond, par le ventre, regarde si ça peut t'aider des vidéos de sophrologie sur Youtube ; ou sinon mets de la musique relaxante, il y a pas mal de vidéos de relaxation sur Internet qui diffusent le bruit des oiseaux, ou des vagues sur la plage, écoute ça une demi-heure, une heure...

Une fois un peu détendue, réfléchis concrètement à ce qui te plaît dans la vie. Peut-être, tu peux prendre une feuille et noter les choses qui te plaisent et que tu aimes faire, et les faire : exemple : me balader en forêt -> ce weekend tu y vas; danser -> tu mets de la musique et tu danses ; cuisiner -> tu cuisines un plat qui te fait plaisir ... etc.

Fais-les et note à chaque fois que tu as fait quelque chose qui t'a procuré un sentiment de plaisir, de joie : c'est vers ces choses-là qu'il faut aller. N'hésite pas à te répéter dans ta tête, ou à voix haute des phrases style "je fais du mieux que je peux pour m'en sortir"; "petit à petit, je me sens de mieux en mieux"; "aujourd'hui, j'ai fait "telle chose" et je me suis sentie bien" : ça va obliger ton esprit à se concentrer sur le positif plutôt que le négatif - plutôt que d'avoir des pensées du style "je n'y arriverai jamais" transforme ta façon de penser en positif. Vois-le comme une sorte de jeu.

Ensuite, pour régler tes soucis financiers dans un premier temps, vois quel job tu peux faire compatible avec tes études : babysitter si tu aimes les enfants, bosser en bibliothèque si tu aimes le calme, serveuse si tu aimes dépenser de l'énergie, etc. Demande au bureau étudiant de ta fac si besoin, normalement ils peuvent orienter pour trouver des jobs, ou cherche sur internet.

Puis pour régler tes soucis psychologiquement, effectivement c'est bien de voir quelqu'un : change de personne si les professionnels que tu as vu ne te convenaient pas; sinon tu peux faire de la thérapie de groupe, surtout si tu n'arrives pas à t'ouvrir, ça t'aidera peut-être de voir que d'autres traversent des ennuis plus ou moins similaires.
Sinon, trouve une activité où dépenser, canaliser cette mauvaise énergie ; un sport de combat (kick boxing, karaté, judo...), une activité artistique (danse, théâtre)... ou écris en détails tout ce qui t'es arrivé et qui a fait que tu ne te sens pas bien.

Enfin, si tes études ne te plaisent pas, réoriente-toi. Il y a comme des psys consultables dans les fac, des conseillers d'orientation qui font des permanences normalement. Prends rendez-vous, ou bien écris sur une feuille les domaines de travail qui peuvent te plaire et les métiers qui peuvent t'intéresser et essaie de faire des stages, des expériences dans ces domaines. Par exemple 1. J'aime et je veux travailler dans l'art, le théâtre, le cinéma, la danse ou la musique -> je vais prendre un cours de l'art en question qui m'intéresse. 2. J'aime les maths -> je vais chercher quels sont les métiers compatibles avec les maths qui pourraient m'intéresser. 3. J'aime les enfants-> je vais être babysitter et voir si j'aime ça et si je pourrais devenir puéricultrice. Etc, etc.

N'oublie pas que ta maman t'a mise au monde pour que tu vives et que tu t'en sortes, pas pour que tu abandonnes. Sois pour toi-même cette épaule qu'elle a été pour toi et prends-toi par la main pour aller de l'avant. C'est cliché de dire ça mais tu es ta meilleure amie. Si tu te sens particulièrement seule vois comment tu pourrais rencontrer des gens : en faisant une nouvelle activité, en allant à des soirées de ta fac, en voyageant dans un pays étranger...

De manière générale : pense non pas à ce qui te tire vers le bas mais à ce qui te tire vers le haut : tu as forcément un ou des rêves, essaie de réfléchir à ce qu'ils sont et de tout faire pour les réaliser.
Commenter la réponse de begonie