J'avais juste besoin de le raconter...

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 12 décembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 décembre 2015
-
Messages postés
74770
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 octobre 2021
-
je sais que dans ce forum on trouve tous et n'import quoi mais je voulais que des gens me comprennent, enfin que l'on sache se que j'endure depuis tellement longtemps, j'avais surtout aussi beaucoup besoin d'en parler, de l'écrire...

C'est assez dur à résumer, depuis toujours j'ai vécus avec un père, une mère, un frère , une bonne situation, un bon logement, en bref un parfait tableau de vie heureuse, épanouie, une vie parfaite ? une enfance heureuse et avoir des beaux souvenirs a raconter à mes futurs enfants... J'aurais tellement aimé, il m'arrive parfois, même assez souvent d'envier mes amis ou même des inconnus. Voir des gens heureux me rend terriblement jalouse, voir un père parfait qui joue et qui aime son enfant me fais revenir à la dure et horrible réalité, ma réalité,avoir un père pervers narcissique manipulateur, la plus grosse enflure qui ma été donné de voir, qui nous à battu à moi et à mon frère toute notre vie, nous ayant fais subir des horribles humiliations morales et physiques au point ou rester une seconde seul avec lui me terrorisais et me donnant une horrible boule au ventre. Je ne voulais jamais rentrer chez moi, j'avais toujours se stresse qui me hantée dès que je revenais des cours... je me demandais à chaque fois ce qu'il allait bien pouvoir se passer. On avais tellement peur au point de s'uriner dessus, la pire des humiliations, j'ai subit des choses tellement terrorisantes et horribles que je garde et garderais toujours avec moi, et qui me hanteras jusqu'à la fin de ma vie, le trainant avec moi comme un poids lourd, je n'arrive tous simplement plus à vivre, certaine personne disent que le passé est ton histoire et que c'est fait pour endurcir et pour forger la personne, mais moi je dirais plutôt que ça ma détruite... Mon père m'a fait tellement de mal, des choses tellement horribles, des passages que j'aimerais tellement oublier mais qui reviennent à la charge sans cesse. La pire des choses, c'est quand vous voyez que votre propre mère reste avec une personne comme ça, qui ne fais rien et qui ne vous protège même pas, a qui on ne pouvait même pas faire confiance, c'est vrais j'aurais aimé me confier à elle lui dire ce que j'éprouvais ou autre mais les seules choses dont j'avais le malheur de dire remontés toujours aux oreilles de la même personne. Alors au fil du temps j'ai appris à pleurer le soir dans mon lit en silence de ma misérable vie. Peut être qu'elle prenais parfois notre défense et disais que tous s'arrangerais et qu'on partirais mais tous ça pour quoi ? pour que moins d'une semaine je rentre chez moi et je les vois rigolais tous les deux dans le salons comme si rien ne c'était passé. Je penses que même moi je ne pourrais donner de nom à la sensation et l'émotion que j'éprouvais. Je me suis toujours demandais comment une mère qui dit aimer ses enfants, peut rester avec une personne comme elle, sachant pertinemment de quoi elle était capable et se qu'elle nous fessais subir, même en écrivant j'éprouve une haine incontrôlable envers eux mais surtout elle, de nous avoir laissé avec un homme comme ça, parfois toute une journée alors que la veille je pleurais en la suppliant de poser un jour de congé et de rester avec nous, je suis dégoûté, dégoûté de lui, d'elle mais pas seulement, de la vie. Maintenant je n'habite plus avec lui ma mère est enfin partis avec nous après 15 années de pur souffrance, mais je n'oublie pas et ne pardonne pas. Je suis dans une profonde dépression, je suis tout d'abord allé voir un psy, durant 6 mois mais ne voyant aucun effet j'ai supplié ma mère de me faire voir un psychiatre afin de me donner des médicaments. Je suis actuellement en traitement, mais je n'y arrive plus, je n'en peux plus, je fais sans cesse des cauchemars, je ne trouve plus goût à la vie, je me demande parfois se que je fais encore ici, j'aimerais tellement mettre fin à ce calvaire mais j'ai peur, peur de ce qui va se passer, peur de franchir le cape, peur d'avoir mal et peur de l'après. J'aurais tellement aimé avoir quelqu'un avec moi qui m'épaule et à qui je pourrais parler de tous se que je subis et tous se que j'éprouve. Je ne trouve plus la force de continuer, à quoi bon ? Je n'aime plus la vie, j'en suis dégoûté, plus je grandis et plus j'ai l'impression de ressembler à mon père, je fais s'en cesse des crise d'histérie, quand je suis dans cette folie je m'imagine mille et une façons de mettre fin à cela, alors je vous demande à vous comment faire, comment trouver le courage de mettre fin à mes jours sans souffrir en allant vite

1 réponse

Messages postés
74770
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 octobre 2021
8 910
Bonjour.

Tu vois donc un psychiatre actuellement et tu es sous traitement médicamenteux. Est-ce que tu le vois régulièrement et cela depuis quand ?

Juste quelques questions pour comprendre ta situation actuellement :

Tu as quel âge maintenant ?
Tu vis toujours chez ta maman ?
Et ton frère, il en est où par rapport à cette histoire de vie ?