Hernie discale L5S1 avec sciatique, quel traitement ?

Fermé
Athaneos53 Messages postés 3 Date d'inscription mercredi 27 mai 2015 Statut Membre Dernière intervention 8 octobre 2015 - Modifié par Athaneos53 le 27/05/2015 à 21:01
 Unbreackable - 13 mars 2017 à 14:16
Bonjour,

Voila je post un message sur ce forum afin d'avoir vos retours d'expériences, des avis de professionnels et partager mon chemin de croix.

J'espère que vous pourrez m'éclairer dans mon choix, et j'espère que vous aimez lire.....

Pour planter le décor,
Alors j'ai 32 ans, 1m83 et 90kg, en couple avec deux enfants en bas âges, sportif sans plus (1h / semaine) je travaille dans le secteur tertiaire avec beaucoup de voiture et très souvent assis. Je n'ai jamais eu mal au dos, et au court des 10 dernières années j'ai du aller trois fois chez le médecin.

Courant Janvier, j'ai une douleur dans la cuisse droite (pincement, muscle tendu) cette douleur est surtout présente assis et lorsque je marche rapidement, puis des problèmes pour me pencher, cela me tire dans la cuisse, le testicule droit est légèrement douloureux aussi. Donc je consulte le médecin, qui me diagnostic une sciatique, il me met un traitement avec du décontractant musculaire, de la crème à base d'ibuprofène, et du paracétamole.

Trois jours après avoir consulter le médecin la douleur s'étend dans le mollet et devient insupportable la nuit et lorsque je conduis. Mes orteils ainsi que mon mollet manquent de sensibilité. Je consulte le médecin, qui me prescrit en plus du décontractant musculaire et du Paracétamole, des corticoîdes, et 10 séances de kinésithérapie afin de masser le bas du dos pour essayer de soulager le nerf sciatique. Il me demande aussi de faire une radio du dos ainsi qu'un IRM.

Courant Février je prends une semaine de congés, me repose et fait un peu d'activité physique. Je fais aussi la radio qui détecte un léger pincement de vertèbre. Le kinésithérapeute me masse le bas du dos, me met de la chaleur sur le dos. La douleur s'affaiblie durant cette période. Je fais aussi des séances d'ostéopathe en parallèle. Je remplace mon matelas et sommier, et investi dans une ceinture lombaire pour conduire.

Mars, le mois de Mars est une période très active pour ma profession, je travaille 3 semaines sans une journée de repos. Je sens la douleur revenir fortement, la sciatique devient insupportable. La position assise ainsi que conduire est une torture. 30 minute de conduite et je suis en sueur, je tétanise par la douleur.

Fin mars, mon IRM est fait (et oui dans ma région il y'à 1 mois et demi d'attente), l'IRM montre bien une hernie discale L5S1. Je consulte le médecin, qui voyant mon état m'impose l'arrêt de travail. Je ne tiens plus assis, je boite. Mon médecin m'oriente vers un spécialiste chirurgien orthopédique, il me met de la codéine pour me soulager, et je reste à la maison allongé.

15 jours plus tard (et oui le délais est long aussi pour un rendez vous chez un spécialiste) je vois le spécialiste que le médecin m'a indiqué, la consultation dure 9 minutes, il me fait allonger et regarde mes reflex et jusqu'où je peux lever la jambe. Puis il me prescrit une infiltration et me met sous SKENAN (sulfate de morphine). Je reste sur ma fin devant une consultation ou il ne m'a pas été possible de partager mes problèmes et d'avoir des explications....

1 semaine et demie plus tard (début avril) j'ai enfin le rdv pour la première infiltration sous SCAN. Je suis assez tendu, peur de l'aiguille. Cela commence par un simple repérage, le radiologue fait une marque au crayon en fonction du scanner pour repérer ou il doit mettre l'aiguille. Puis il enfonce l'aiguille, la c'est douloureux pendant 5 secondes, ensuite l'anesthésique fait effet, il contrôle au scanner le placement de l'aiguille, et la fait avancer jusqu'à arriver dans la zone sensible, se qui a pour effet de faire bouger ma jambe, puis il injecte le produit, c'est un peu douloureux et des fourmillements apparaissent dans mon pied. Suite à cette infiltration je reste au repos pendant 2 jours.

Mi avril, l'infiltration n'a rien changée, aucun soulagement, pire les douleurs se sont modifiées, mal allongé et mal lorsque je marche. Alors qu'auparavant j'étais assez tranquille allongé et pour marcher.

Fin avril, je prends toujours du SKENAN, j'ai rendez vous chez le spécialiste, le rendez vous dure moins de 10 minutes, aucun examen, d'office il m'impose l'opération, aucune explication. Mon médecin, m'avait déconseillé l'opération, car il y'a des risques plus tard, et une hernie tôt ou tard se résorbe. Je demande au spécialiste qu'il me programme du kinésithérapeute pour rééduquer mon dos. Il refuse, il n'y croit pas, je sors avec une prescription de 15 boites de Paracétamole et de 5 boites de SKENAN ainsi qu'une seconde infiltration. Je commence à avoir le moral dans les chaussettes.

Toujours fin avril, je consulte un nouvel osthéopathe vers lequel des proches m'ont orientés. Il critique le spécialiste que j'ai vu, et me le déconseille. Cette séance me soulage un peu mais n'est pas miraculeuse, je ne peux toujours pas tenir assis.

(Je n'y crois pas, mais je vois un "guérisseur" il me dit de mettre de l'emplâtre saint Bernard sur mon dos).

Je prends rendez vous avec un autre spécialiste neuro chirurgien dans un grand CHU de ma région, mais plus d'un mois de délais.

Sur les nerfs je retourne voir mon médecin, je lui demande son avis sur le spécialiste que j'ai vu par deux fois.... aucun avis..... il me propose d'aller voir un neuro chirurgien dans un autre CHU. Je lui dit que j'ai déjà pris rdv avec un autre spécialiste. Il détecte ma détresse, j'ai perdu plus de 10 kilos, il me met sous calmants pendant 15 jours.

13 mai, deuxième infiltration, toujours très tendu, mais l'infirmier me fait prendre une autre position pour l'intervention. Le radiologue tente une nouvelle approche car la première infiltration ne m'a pas soulagé. Je suis surpris, c'est beaucoup moins douloureux que la première fois. Je me sens en forme tout de suite après et arrive à tenir assis 10 minutes.

(depuis début avril, je marche matin et après midi entre 4 et 8 kilomètres par jours, et je fais aussi 30 minutes d'étirements et abdominaux)

19 mai, l'infiltration ne m'a que très peu soulagé, toujours beaucoup de douleur assis ou debout en statique, et pire maintenant j'ai mal quand je suis trop longtemps allongé..... Cerise sur le gâteau cela fait 4 jours que j'ai mal au ventre, brulures d'estomac.... Je consulte le médecin, ce sont probablement tous les médicaments que j'ai pris depuis janvier.... Il me met un protecteur d'estomac. Je décide d'arrêter les anti douleurs, la douleur reste la même, ce n'est pas pire.....

22 mai, consultation chez le spécialiste neuro chirurgien, il me demande mon parcours, il consulte les ordonnances et examens, m'examine, évalue mon degré d'inclinaison. M'explique qu'il n'y a que l'opération qui pourra me soulager, il ne m'impose pas cette opération. Il m'indique les risques, infections, hémorragie, hématome, problème de douleur dans le dos qui peut rester, problème de ne plus sentir sa jambe si complication. L'opération consiste à supprimer partie ou totalité du disque, c'est une chirurgie sous fibroscopie, cela dure 30 min. Je prends la décision de faire cette opération, je n'arrive plus à vivre, je ne tiens plus assis, ne peut plus porter, faire de voiture. Ma famille subit mon état....

L'intervention est programmée pour le 23 juin.....

Mais je me pose des questions, ce disque qu'il va m'enlever, ll est la pour amortir entre 2 vertèbres, se sera comment sans ????

Depuis début avril je marche et fait des étirements tous les jours, ma condition évolue, mais très lentement, avec un peu plus de temps et plus d'activité sportive est ce que mon hernie peut disparaitre????

Je m'inquiète sur cette opération.

Autrement, cette première expérience du monde médical, me laisse l'amer goût que je suis un revenu financier intéressant pour l'ensemble de la chaîne médicale. Mais les professionnels de santé, ne vont pas critiquer telle prescription ou tel professionnel de santé, de peur de se le mettre à dos.


Merci de m'avoir lu.

4 réponses

net_papy Messages postés 1021 Date d'inscription lundi 7 novembre 2005 Statut Membre Dernière intervention 19 novembre 2016 278
27 mai 2015 à 23:29
Bonjour, le parcourt est long et difficile, les infiltrations pour une hernie discale n'est pas une solution et ne résorbe en rien une hernie, ni anti inflammatoire ni cortisone. Seul un neurochirurgien peut en venir à bout, si cela est vraiment la cause de ta douleur.
Ce qui m'étonne c'est qu'un ostéopathe n'ait pu te soulager.
La douleur en position assise est le plus souvent dû à un blocage du sacrum et le problème lombaire n'est que secondaire.
C'est difficile de trouver l'ostéopathe qui convient surtout que la profession n'est pas trop réglementée.
Vois un peu si tu ne peux trouver un fasciathérapeute dans ta région, la méthode est plus douce et l'effet souvent plus en profondeur.
Courage, donne nous de tes nouvelles
14