Je pense me suicider cette semaine [Résolu]

Antoine - 23 mars 2015 à 20:44 - Dernière réponse :  Afathe
- 25 mars 2015 à 19:14
Bon avant tout , ca sert a rien d'essayer de me ''raisonner'' , je suis déterminé a le faire , et j'ecris ici juste pour laisser une trace de ma vie si je ne change pas d'avis d'ici la.

Pour résumer , mes problemes sont a la fois physiques et psychologiques.

Déja , j'ai 15 ans, je suis obese , atteint de Rhinite et Sinusite chronique , j'ai une tendinite chronique, allergique aux accariens ,les genoux et le dos bousillés , sans doute des problemes aux reins et aux yeux, et je me demande si au fond je ne suis pas aussi Asperger...

Ensuite , mes problemes sociaux ont commencés dés la maternelle , ou je n'ai pas eu d'amis , tout comme en primaire et au college. Non seulement je n'avais pas d'amis , mais plus je grandissais , plus j'avais l'impression d'etre le bouc emissaire a la fois de mes camarades , de mes profs et de mes parents. A 8 ans , on me diagnostique mes 3 problemes chroniques et mon allergie. On me donne donc des medicaments , dont certains avaient pour effet secondaires d'augmenter l'appetit et la prise de poids, ce qui me fait donc prendre plusieurs kilos en un rien de temps. J'ai egalement du porter des appareils dentaires diverses pendant 6 ou 7 ans. Autour du Cm1 , les enfants de mon ecole, qui avant m'ignoraient et me laissaient seuls dans mon coin , ont commencés a m'insulter quotidiennement , a m'humilier en public, voir a me frapper, et je n'osais pas en parler a qui que ce soit. Au passage en 6e, je me suis rendu compte que les seuls personnes qui etaient avec mon en primaires et qui m'ont suivi au college etaient ceux qui me causaient le plus de probleme. Des le 1er mois , ma reputation etait ruinee et j'etais condamné a rester sans amis , seul dans mon coin a supporter les autres pendant 4 ans. En 4eme , mes notes commencaient vraiment a baisser , en grande partie a cause du harcelement que je subissait. J'ai commencé a me mutiler en me plantant le bras avec le compas , en m'ouvrant les tibias ou les avant bras avec mon ciseau , ou en me brulant avec des objets metalliques. En 3e, je me suis mit a boire occasionellement , car etre bourré , c'etait pour moi la seule facon d'avoir l'impression d'etre ''normal''. Maintenant je suis en 2nde , je ne vois presque personne que je connaissais avant , mais maintenant ce sont les profs qui m'humilient en public , et mes parents qui me mettent une pression enorme, et bien que mes camarades ne m'harcelent plus, je n'ai toujours pas d'amis, et je bois 1 bouteille de whisky / vodka par semaine. Avant j'avais peur d'aller au college, maintenant j'ai peur de rentrer chez moi.
Sans parler du fait que de toute ma vie, je n'ai jamais osé me defendre , aussi bien verbalement que physiquement, et j'ai cumulé un nombre de peurs et de phobies enorme. Pendant 10 ans j'ai vecu un enfer , et pendant 6 ans j'ai pensé tout les jours au suicide. Je n'ai jamais eu de projet d'orientation apres le bac, car chaque année , j'esperais etre mort avant qu'elle se termine , et maintenant j'ai bien l'intention de passer a l'acte. Je compte remplir une bouteille avec des medicaments en poudre et du whisky/vodka et je verrais ce que j'en ferais demain , ou en fin de semaine. Je ne suis pas SÛR de passer a l'acte , car je n'ai pas peur de mourrir , mais j'ai peur de souffrir, et c'est ca la seule chose qui me retiens.

A +
Afficher la suite 

Votre réponse

14 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
D'ailleurs j'aimerais faire une petite remarque :

On va tous mourir un jour , alors pourquoi ne pas abreger la vie de ceux qui le souhaitent , sachant que pour eux la vie et une pure torture? Ce serait juste tout benef pour tout le monde : les suicidaires meurent, le ''bourreau'' gagne du fric , les gens ''responsables '' du suicide ne sont plus emmerdés par lui... Faudrait vraiment légaliser l'Euthanasie sur tout le monde
Et puis un suicidaire déterminé parviendra a ses fins de toute façon, pourquoi ne pas l'aider en le laissant mourrir calmement et sans douleur?

Merci Antoine 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 6803 internautes ce mois-ci

Publi-information
angélique 252 - 24 mars 2015 à 01:40
Pourquoi ne fais tu pas de sport pour commencer ? Ainsi tu perdra du poids , puis change de lycée , recommence une nouvelle vie , fais toi des potes , tu ne vas quand même pas te suicider pour tous ces merdes qui t'ont pourri la vie , les gens ne blessent les autres que lorsqu'ils souffrent ou ressent du regret ... Nan mais crois-tu qu'en te suicidant tu te reposera enfin ? tu retrouveras la paix , le repos que tu cherches ? Sais tu qu'après tu subiras un réel enfer , tu souffrira , et tu brûleras , et tu regretteras le jour ou tu t'es suicidé , ( j'arrive pas à croire que je te dis ça :o ), je connais pas réellement la situation dans la quelle tu te retrouve , je n'aime pas jugé les gens , mais avant de faire quoi que ce soit , assied toi dans un coin seul , et réfléchis à toute ta vie , trouve toi une raison de vivre , prie dieu , confesse toi , il t'aidera
begonie 94774 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 novembre 2018 Dernière intervention - 24 mars 2015 à 07:28
angélique ... merci de laisser des propos en lien avec une religion, hors forum.
Le site a comme vocation de respecter la neutralité aussi bien politique, religieux que commerciale, etc.... (Voir ceci dans la charte du site.
Commenter la réponse de Antoine
begonie 94774 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 novembre 2018 Dernière intervention - Modifié par begonie le 24/03/2015 à 08:03
0
Merci
Bonjour.

Je viens de lire ta question et me pose quelques questions en retour.

Ton histoire n'est de toute évidence pas simple.
En ayant vécu tous ces problèmes, à la fois de ta santé que les problèmes à l'école, n'as-tu pas pu bénéficier d'une aide qu'offrent les médecins spécialisés dans le domaine des soucis des adolescents ?

A mon avis, et en tenant compte de ce que tu as décris, il y a certainement des solutions moins radicales que de se suicider.

Discute avec tes parents pour rencontrer ton médecin et pour lui demander une orientation vers un pédopsychiatre (psychiatre pour enfants et adolescents), car tu es en pleine déprime, et cela peut se comprendre .... mais cela se soigne.

Qui t'a parlé de ce syndrome d'Asperger ? C'est toi qui te mets cela dans ta tête ?

Je crois plutôt que tu nécessites, sérieusement et ceci sans attendre, d' un accompagnement professionnel qui tient compte à la fois de tes problèmes physiques, l'obésité, la déprime et l'isolement et ceci pour prendre ta santé en mains, mais globalement.

Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Publi-information
begonie 94774 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 novembre 2018 Dernière intervention - 24 mars 2015 à 17:20
La dernière séance avec ce psy date de quand ?
begonie 94774 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 novembre 2018 Dernière intervention - 24 mars 2015 à 18:34
Tu l'as vu il y a 25 minutes ?
Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris.
begonie 94774 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 novembre 2018 Dernière intervention - 24 mars 2015 à 19:23
Tu lui as donc parlé de ce que tu viens de citer dans ta question, j'espère.
Commenter la réponse de begonie
mxellemathilde 23 Messages postés mardi 24 mars 2015Date d'inscription 27 mars 2015 Dernière intervention - 24 mars 2015 à 19:40
0
Merci
Arrêté toute suite ça, je sais pas qui tu es mes je sais se que tu resen et je sais que ses pas toujours drôle la vie ! Mes dit toi bien que tout ce qui te font sa sont pathétique ! Arrêté de te multiplier sa n'arrangera pas les choses ! Ne te détruit pas tu as encore toute la vie devant toi et un jour tu verra que tout s'arrêtera et je l'espère bien ? Tien le coup mes ne te suicide pas !
Commenter la réponse de mxellemathilde
0
Merci
Arrêtez vos bêtises la vie vous donne plein de chose
Commenter la réponse de Afathe
Publi-information