Je pense avoir besoin d'aide...

eleonore258 Messages postés 1 Date d'inscription mardi 14 octobre 2014 Statut Membre Dernière intervention 14 octobre 2014 - 14 oct. 2014 à 21:44
anjhti Messages postés 160 Date d'inscription vendredi 7 février 2014 Statut Membre Dernière intervention 5 août 2017 - 14 oct. 2014 à 22:25
Bonjour. J'ai seulement 19 ans, et ce que je peux dire avec certitude, c'est que je ne vais pas bien du tout.
Avant, j'étais quelqu'un d'assez extravertie, et joyeuse, et aujourd'hui je n'y arrive plus.
Ca a commencer à l'époque du lycée, j'avais 16ans. J'avais toute une bande d'amis qui se sont retournés contre moi après que je me soit mise à fréquenter un garçon. Je n'ai jamais trop compris pourquoi, mais ça ne leur plaisait pas.
De simples histoires de gamins immatures que j'aurais pu dépasser sans problèmes si ça c'était arrêté là. Mais ça n'a pas été le cas.
Ils se sont acharnés sur moi, me créant une réputation de fille facile totalement infondée, et allant même jusqu'à passer des annonces sur internet proposant des services sexuels avec mon nom et mon numéro (je n'ai jamais eu de preuves, mais ils m'ont bien fais comprendre que c'était eux).
A ce moment là, je me suis complètement raccrocher au garçon que je fréquentais, persuadée qu'il étais le seul sur qui je pouvais compter. Et il en a bien profité, il en a abusé même, littéralement, psychologiquement et physiquement, avant de lui aussi se détourner de moi quand il a été "lassé" je suppose.
Suite à ça, j'étais vraiment démolie, mais j'arrivais à faire semblant, si bien que ma famille n'en a jamais rien su. Et j'avais quand même des personnes pour me soutenir.
Puis, j'ai rencontrer quelqu'un dont je suis tombée amoureuse, et qui à réussi à me faire oublier tout ça. J'allais vraiment de mieux en mieux, j'allais même bien. Jusqu'au moment ou lui aussi m'a laissé tomber, de façon correcte et avec une explication logique, mais je n'ai jamais réussi à vraiment l'oublier.

Je suis désolée de vous raconter tout ça, ça doit vous paraître être des histoires d'ado sans aucuns intérêts, mais ça me semblait important de replacer les choses dans leur contexte.
Car depuis le dernier fait que j'ai écrit, rien ne va plus. Un simple chagrin d'amour, vous allez me dire. C'est ce que j'ai cru pendant plusieurs mois, mais je ne pense plus que ce soit le cas. En fait, je suis totalement incapable de m'attacher a qui que ce soit, amicalement ou "amoureusement".
Je suis totalement isolée parce que dés que je sens que je commence à être proche de quelqu'un, je panique et je fais tout pour ne plus trop avoir de contact avec cette personne.
Et maintenant, je vis pour la première fois ailleurs que chez mes parents, en colocation, et même si je ne suis jamais seule, et que je suis parfaitement intégrée, je me suis rarement sentie aussi mal de ma vie, ni aussi seule justement. Je souris par automatisme, je ris par automatisme quand je vois les autres le faire, mais en réalité, c'est comme si je ne ressentais rien.
Et je ne parle presque jamais. Juste quand c'est nécessaire. La plupart du temps, comme je suis toujours avec du monde, personne ne s'en rend trop compte, mais certains commencent à me le reprocher, et je ne sais même pas quoi leur répondre. Ma seule peur c'est qu'on découvre ce qu'il se passe dans ma tête, et qu'on me prenne pour une folle, que personne ne veuille m'aider. Alors je continue à sourire, et je ne répond rien.
J'ai aussi peur des relations sexuelles, et parfois j'arrête de manger, ou alors j'ai des phases de boulimie.
Et il y a encore beaucoup de chose anormal dans mon comportement.
Tout ça est sérieusement en train de nuire à mon début de vie en autonomie, de vie en tant qu'adulte.
J'en arrive à un point ou j'ai des idées noires tous les jours, parce que je sens que ça ne s'arrangera pas, que je n'aurais jamais une vie normale et heureuse comme la plupart des gens.
La seule chose qui m'empêche de concrétiser ces idées, c'est de m'imaginer la réaction de mes parents, qui ne se doutent de rien, et surtout de me dire que je ne verrais pas grandir mes petites soeurs.
Alors je pense que j'ai vraiment besoin d'aide. Mais comme je l'ai dis, je suis incapable d'en parler. J'arrive sans soucis à poser tout ça par écrit, d'où ma démarche, mais c'est tout. Et parler à un psy me semble impossible.
Alors voila. Je voudrais avoir l'avis de personne inconnues au sujet de mon état. Merci de vos réponses.

1 réponse

anjhti Messages postés 160 Date d'inscription vendredi 7 février 2014 Statut Membre Dernière intervention 5 août 2017 118
14 oct. 2014 à 22:25
Bonjour,

je pense qu'il faudrait que tu discutes avec un psychiatre, parce que tu commence à t'exclure des bonnes sensations, et il ne faut pas que tu restes seule.

Il va t'aider à revenir bien dans la société et recevoir de l'amitié et aussi de l'amour certainement.

Ne restes pas seule car tu ne pourrais rien changer!
0