Interlocuteur

Résolu
Signaler
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021
-
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021
-
Bonjour à tous,
Je recherche un interlocuteur avec qui parler de mes "problèmes". Mon problème étant que je ne suis pas en mesure d'assumer finacièrement le cout d'un psy (cologue ou chiatre), je souhaiterai savoir si certaines solutions existaient ou si des personnes seraient d'accord pour prendre un peu de temps pour parler (par message privé par exemple).

merci pour vos conseils.

4 réponses

Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 113
Bonjour

Psychiatre c'est remboursé par la sécurité social Puisque c'est un médecin.

Sinon va au cmp (centre médicaux social ) qui est gratuit :)
Messages postés
40847
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
4 247
Bonjour

Concernant le forum, tu peux tout simplement exprimer tes problèmes et tes questionnements sur ce fil de discussion.

(par message privé par exemple)
Nous préférons déconseiller cette méthode car cela ne permet pas à l'équipe du forum de surveiller les conseils qui te sont donnés.

La révolution des pancakes est en marche !
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021

lafouine : Le problème du remboursement, c'est qu'il vient après le paiement. Je ne suis pas en mesure d'avancer le médecin donc pour le psychiatre je ne peux pas non plus.
Concernant les centres, c'est probablement un préjugé de ma part, mais ca me semble plus ... "radical", plus impersonnelle, mais c'est une chose auquel je pense.


Je pense dans un premier temps rester sur ce post et voir ensuite pour voir un professionnel en face à face.
En fait pour commencer, je pense que j'ai des choses à dire. Tout d'abord me présenter : j'ai 26 ans, célibataire, je vis dans la région centre, je mesure 1m81 pour environ 60Kg et je suis développeur d'applications.
Ensuite, j'ai tendance à faire ma propre psychothérapie et à m'obliger à faire certaines choses quand je pense avoir identifié des problèmes. Par exemple, j'ai beaucoup de mal avec le tacile, j'ai du mal à toucher les personnes, et réciproquement : le fait qu'on me touche me fait frissonner et me met mal à l'aise. Pour essayer de palier à ca, j'ai décidé de commencer le body painting, qui me forcera à toucher et peindre sur la personne (je vois mon premier 'modèle' en fin de semaine).
Je suis quelqu'un de démotivé. J'ai toujours eu besoin que l'on me dise quoi faire, depuis tout petit, mais depuis quelques années, je trouve que ca empire, j'essaye de me trouver des motivations pour aller au travail, pour sortir, etc. mais je n'y arrive presque plus. Je me sens fatigué, lassé et je n'ai envie de rien. On dit qu'être comblé c'est être satisfait, ne rien désiré de plus, et c'est vrai que dans un sens je pourrai l'être, mais ce n'est pas du tout ce que je ressent : j'ai l'impression d'être totalement seul, sans désir, sans but et j'attends, je fais passer le temps.
J'ai un peu de mal à écrire, j'arrive plus facilement à répondre aux questions que m'exprimer
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 113
Il y a des psychiatre qui prennent la carte vital et donc tu n'avance pas l'argent.

Les cmp sont des centres avec psychologues , infirmièrs (es) psy , aide médicaux psy , etc... Il n'y a pas de différence avec des privés .

Tout seul tu peux avancer bien sûr. Mais avoir le regard d'une autre personne cela peut vraiment aider .
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021


Tout seul tu peux avancer bien sûr. Mais avoir le regard d'une autre personne cela peut vraiment aider .

c'est bien ce que je cherche. En fait, je ne dois pas donner de "fausses" raisons, je ne veux pour le moment pas aller consulter car ca sous entend appeler, prendre rendez-vous, devoir attendre une date bien précise à laquel je pourrai (enfin) parler et me déplacer. Je ne suis vraiment pas quelqu'un de motivé et tant que je ne ressentirai pas un nécessité, j'ai tendance à trop relativiser et à mon avis c'est plutot en parlant avec les bonnes personnes que je finirai par faire la démarche. seul je sais que je ne la ferai pas.
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 113
Tu es venu jusqu'ici c'est déjà que tu as la motivation pour t'en sortir :)

Et le mieux est d'avoir à faire avec un vrai professionnel :)
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021

il y a moins d'un an j'ai voulu faire la démarche, j'ai appelé et je suis tombé sur "quelqu'un" (le psy je suppose) qui m'a très sèchement répondu qu'il ne prenait plus personnes.
Avant ca mes contact avec les psy remontent au collège, où j'ai eu l'occasion de voir 4 psy en moins de 2 ans. Je ne peux pas dire qu'aujourd'hui l'idée d'être avec un psy me met vraiment à l'aise, je pense que ca serai une bonne chose mais je ne pense pas être prêt pour ca.
Messages postés
79355
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
34 391
Bonjour,

"mes contact avec les psy remontent au collège, où j'ai eu l'occasion de voir 4 psy en moins de 2 ans"

Peux tu préciser quels étaient les problèmes à cette époque là ? Et pourquoi 4 psy différents en moins de 2 ans ,
Messages postés
4270
Date d'inscription
samedi 8 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mars 2021

Et bien rapidement, mes parents ont toujours bougé (on démenagait tous les 2/3 ans), jusqu'à ce qu'on arrive à paris, qui est une ville que j'ai mal supporté. J'ai fais pas mal de conneries.. et mes parents ont donc préférés me faire voir un psy (ce qui était une bonne idée je pense), mais ca ne m'a pas empêché de continuer mes conneries.. et j'ai été renvoyé. Mes parents, suite à ma demande, m'on envoyé en internat dans ma ville natale ou j'ai de nouveau vu un psy. Trois mois plus tard je me faisais de nouveau renvoyé et j'ai donc été en maison d'enfant où j'ai vu 2 psy : le premier en arrivant, ca se passait mal (je ne parlais pas vraiment) et on a essayé un autre où c'était pire, du coup on a laissé tombé.