Entendre ses parents ..

Fermé
Unefilletropchoquée - 5 janv. 2014 à 16:22
choufie
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2014
- 20 févr. 2014 à 12:11
Bonjour,
Hier soir j'avais du mal à m'endormir et puis surtout j'avais du mal a respirer (asthme.)
Alors j'ai été à la porte de mes parents et avant de toquer j'ai entendu des bruits..un peu..enfîn vous me comprenez..

Mais j'avais mal alors j'ai toqué. Pas de réponse. J'ai donc essayé d'ouvrir la porte et elle était fermée à clés mais de mon côté j'en pouvais plus .. Alors j'ai tapé comme une malade et ma mère est sortie (un peu énervée..) habillée d'un peignoir à moitié ouvert etc..
Elle m'a donné mon ventolin et elle s'est assurée que tout allait bien et elle est repartie.
Mais quelques minutes après j'entendais ENCORE des bruits (a travers le mur!) et ça m'a choqué..je vous jure que j'ai pleuré.. Longtemps. Je sais pas j'arrive pas à m'imaginer que mes parents.........enfin..
Il y'a encore un autre événement (aujourdhui) qui m'a davantage choqué (comme par hasare tout en même temps :-( )
Je rangeais un peu la commode de ma mère, comme d'habitude, et elle m'a demandé de ranger un vêtement dans son placard, je l'ai ouvert et je vois..PLEINS de trucs en rapport avec le s***. J suis dégoûtée comme jamais!
J'entretiens de bon rapport avec mes parents malgré quelques problèmes il y'a un mois ou deux, parce que je parlais avec qqn sur internet..enfin bref tout ça est passé.
Le sexe est pas un sujet tabou mais on en parle pas tous les jours quoi!

Je sais pas si ma réaction de choc/dégoût/pleure..et j'en passe est normal ??
Je suis trop tr trop trop choquée..mais..pourquoi à ce point ?
A voir également:

3 réponses

choufie
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2014
67
20 févr. 2014 à 12:11
Bonjour,

Je pense que c'est normal que tu ais été choquée. Tes parents s'amusaient, et ils ne faisaient biensur rien de mal. Mais...

1) ils ne t'ont pas accordé de l'attention quand tu leur en a demandé: tu avais besoin d'eux pour ton asthme. Peut-être que d'habitude ta mère reste un peu avec toi pour être sure que ton asthme ne va pas aggraver. Là, quedale, changement d'attitude, et petit manque de considération pour toi à ce moment là.
-> Donc c'est tout à fait humain que tu l'ai mal pris.

2) il est normal pour qui que ce soit d'être gêné et dérangé par les bruits que peuvent faire un couple, que ce soit ses propres parents ou pas. C'est désagréable en soit pour pas mal de monde. Le fait que tu ai entendu tes propres parents amplifie la gène car je pense que dans ces moments là nos petits défauts peuvent ressortir, comme le sentiment de ne plus être celui qui reçoit le plus d'attention de la part de ses parents à ce moment précis.

Mais finalement, ce qui est important, ce que tu leur dise que cela t'a gêné. C'est très important sinon tu en resteras traumatisée. Si tu as ressenti du mal être, tu dois le leur dire (que tu leur dise honnêtement tout ce que tu as marqué dans ton post). Dans le pire des cas, cela ne changera rien, ils ne feront aucun effort pour être plus attentif au fait que tu ne les entendent pas, les choses continueront telles qu'elles, et tu continueras d'en souffrir parce que pour le coup, ils seront au courant que cela te gène. Ca sera une marque d'irrespect de leur part et ça sera injuste envers toi si tu continues de les entendre régulièrement (biensur un accident pourra encore arriver malgré tout, là c'est différent).

Dans tous les cas tu seras soulagée de leur en avoir parlé et de ne pas avoir gardé cela pour toi. Au meilleur des cas, ils prendront en considération ce que tu leur dis, et ils feront peut être plus attention à toi: si tu as besoin d'eux alors qu'ils sont en action, ils s'arrêteront plus vite et prendront plus le temps d'être surs que tu ailles bien. Ils te demanderont aussi surement que tu n'ouvres pas la porte de leur chambre à l'improviste car ils ont droit à une intimité. Car je pense qu'ils n'ont pas non plus besoin de s'enfermer à clef dans leur chambre à partir du moment où tu sais ce que tu risque de voir.

N'écoute pas les personnes qui te disent que tu n'as pas à ressentir ce que tu ressens. On ne peux pas s'interdire d'être de mauvaise humeur, ou jaloux ou angoissé juste parce que on l'a décidé. On le ressens, c'est comme cela. Le tout est de se demander pourquoi on ressens ça et ensuite agir: dans ton cas, l'action, c'est la parole. Même si sur le coup tu es très gênée d'en parler, cette sensation ne durera pas. Ca te libérera et tu n'en voudras plus à tes parents quoi qu'ils fassent.
67