Fibrillation auriculaire

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 2 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2013
-
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 2 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2013
-
Bonjour, ma mère de 91 ans fait de la fibrillation auriculaire de façon erratique et parfois sans qu'aucun effort ou aucune raison apparente ne semble en être la cause. Elle en a même fait la nuit, ce qui l'a réveillée. L'hôpital a envoyé les pompiers la chercher (2h du matin), ils l'on gardée en observation pendant deux heures puis ils l'ont renvoyée chez elle...
Pour ce problème, elle suit un traitement léger fait d'anticoagulant et d'un demi Détenciel par jour. Elle a aussi fait de nombreux électrocardiogrammes. Je n'avais jamais vu un des moments où elle a ce problème. Bien que son visage garde les traits d'une personne en pleine forme, elle devient brutalement très fatiguée, incapable de se déplacer ou presque, elle ressent une immense fatigue et elle doit au moins s'arrêter. Ce qui m'a impressionné, a été que sa carotide droite se gonflait de façon plus ou moins régulière très importante (visible à l'oeil nu avec une amplitude d'un cm et demi à deux centimètres). Ceci était uniquement visible à droite, et a duré environ 20 minutes pour aller en décroissant pendant environ une heure et demi. Seule la période de 20 minutes lui a été pénible, dans la seconde période elle était en forme (relative) et elle ne ressentait plus grand chose au niveau de la fatigue bien que les pulsations importantes et très irrégulières étaient toujours visibles sur le côté droit de son cou. Le côté gauche de son cou était très normal, et je n'ai pas réussi à lui palper la carotide gauche : c'était comme si elle n'existait pas et on ne la trouvait pas. Son pouls gauche était lui aussi pratiquement impalpable alors que son pouls droit était important et que l'on y sentait très bien une pression importante et les arythmies. Je n'avais rien pour prendre sa tension à ce moment là.
Ces crises deviennent de plus en plus fréquentes.
Qu'en pensez-vous ? Croyez vous que le traitement de ce problème soit suffisant tel qu'il est traité actuellement ?
Merci de vos conseils et salutations distinguées.

4 réponses

bonjour,l'arythmie compléte par fibrillation auriculaire est la maladie cardiaque la plus fréquente et son incidence augmente avec l'age ; à 91 ans plus de 50% de la population est en arythmie ; elle est due à la sclérose du tissu cardiaque qui altère la conduction nerveuse dans le coeur .
le début de la maladie est souvent paroxystique ,ce qui est le cas de votre maman puis à un moment ou à un autre l'arythmie devient permanente
c'est en fait au début qu'elle est le plus mal supportée car lors des paroxysmes le débit cardiaque chute ce qui explique fatigue , malaise ,éventuellement syncope ,essoufflement ..la pression veineuse augmente ce qui explique la turgescence des jugulaires , le pouls est difficile à prendre
l'arythmie complète permanente est en général mieux supportée
les médicaments anti arythmiques sont nombreux comportant tous leurs avantages et inconvénients en tout cas aucun d'entre eux n'est miraculeux ;c'est au cardiologue de choisir celui qui parait le plus adapté au cas de chaque patient , de même pour l'indication des anticoagulants ,la complication la plus fréquente de l'arythmie étant l'embolie cérébrale
donc faites confiance et n'hésitez pas à consulter de nouveau si la situation ne s'améliore pas .
cordialement
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 2 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2013

Bonjour, et merci de votre réponse, mais pourquoi seule la jugulaire droite gonfle et pourquoi celle de droite n'est pas palpable ?
Autre question, vu son âge, que pensez-vous de la pose d'une pile ? Certains médecin ont abordé le sujet mais de façon très "fugitive".
Cordialement.
bonjour , ne confondez pas circulation veineuse et circulation artérielle : ce que l'on voit gonflé sous la peau correspond à la veine jugulaire externe qui est en correspondance avec l'oreillette droite plus directement à droite qu'à gauche ; ce que l'on peut palper au doigt c'est la carotide qui est de la circulation artérielle provenant de l'aorte ;elle est beaucoup plus profonde et donc plus difficile à palper surtout en arythmie ce qui explique sans doute la différence que vous ressentez
a priori il n'y a pas d'indication à stimulation cardiaque dans la fibrillation auriculaire sauf dans quelques cas particuliers lorsque l'arythmie est très lente plutôt que rapide ce qui est peu fréquent , mais cela est du domaine du cardiologue !
cordialement
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 2 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2013

Merci des vos informations qui répondent à mes questions.
Salutations distinguées.