Septoplastie + otoplastie : témoignage

max4100 - 7 juil. 2013 à 22:08
 max4100 - 7 juil. 2013 à 23:30
Bonjour,

Je me présente, maxime, 17 ans (presque 18), belge et étudiant.
Je vais vous faire un petit témoignage des deux opérations que j'ai subi il y a deux jours (05/07/13) que sont une septoplastie (déviation de la cloison nasale) et une otoplastie (oreilles décollées).

Tout commence pour moi par le fait que je souhaite rentrer à l'armée comme pilote. Lors des tests médicaux de base, on me dit que j'ai la cloison nasale déviée et que cela ne passerai sûrement pas lors des tests médicaux spéciaux pilotes. C'était le 14/05/13.
J'ai également les oreilles décollées et cela m'a valu beaucoup de moqueries depuis mon enfance et "m'oblige" à porter les cheveux plutôt long pour que cela ne se voit pas. Mes parents n'étaient à l'époque pas d'accord que je subisse une intervention pour ça, affirmant que je devais m'accepter tel quel.
Soit, je me suis alors dit que si je rentrais à l'armée, je devrais avoir les cheveux courts, et j'ai donc décidé qu'il était indispensable que je me fasse recoller les oreilles avant mon incorporation.

Me voilà donc en quête d'un ORL capable d'effectuer les deux interventions et ceci dans un délais rapide (avant fin juillet). Je trouve donc un chirurgien répondant à ces critères, de plus chef de service d'un hôpital renommé.
Le chirurgien m'explique alors les détails de ces interventions, fixe une date d'opération (05/07/13) et me voilà content de mon affaire. Je vais donc pouvoir respirer mieux (bien que je n'avais vraiment que peu de gêne), rentrer à l'armée, et avoir enfin des oreilles "normales". De plus, mon ORL m'affirme que je n'aurai aucune douleurs.

Saut dans le temps et nous voilà le 5 juillet, il y a deux jours donc. Je dois être à jeun depuis 6h00 du matin pour l'anesthésie et je me rends à l'hôpital pour 10h00. Arrivé à l'hosto, l'on m'installe dans ma chambre seule (merci l'assurance hospitalisation) et on me donne deux cachets de pré narcose pour me décontracter. Cependant, étant totalement à l'aise et détendu ces cachets ne me font il me semble aucun effet.
Opération prévue à 13h45. J'enfile ma très belle robe de chambre et 13h30, c'est partit on vient me chercher direction le bloc. J'arrive donc "en bas", à l'endroit où on change de lit. Petit embouteillage, il y a du monde, et les deux patients qui sont là aussi pleurent. Moi, totalement détendu, je blague un peu avec les infirmiers en attendant et viens ensuite le moment où je change de lit pour cette table en métal tellement confortable où je vais passer les 3 prochaines heures.
On n'emmène donc au bloc à proprement parlé, je croise mon ORL dans un couloir où elle me demande si tout est OK, et me voilà sous ces grandes lampes typiques des salles d'op. Mon ORL n'est pas encore là, elle fait une pause le temps que l'anesthésiste m'endorme.
L'anesthésiste arrive donc et me demande si tout va bien, je lui répond que oui, et c'est partit pour une piqûre dans le bras (apparemment j'ai la peau très dure) suivi de l'inhalation d'un gaz pour m'endormir. L'anesthésiste me dit "pensez à un beau rêve, vous allez vous endormir". Je me dit "cause toujours comment tu veux m'endormir si rapidement avec un gaz :p " Je me dit que je vais rester éveillé le plus longtemps possible et me souvenir du moment où je m'endort. Peine perdue, je me réveil 4h plus tard (à 18h00) donc, totalement dans le gaz avec comme dernier souvenir celui où je me disais que leur truc marchait pas xD.

Réveil rapide selon les infirmières, encore un peu dans la gaz, le pif totalement bouché par les mèches et la tête bandée tel un oeuf de pâque. On me demande si j'ai mal, je dis que oui un peu à la gorge mais que j'aimerai remonter dans ma chambre, mais trop tôt apparemment et on me donne un peu de morphine. Bizarrement, pas beaucoup d'effets, j'ai toujours mal à la gorge dû à l'intubation et j'ai la gorge plus sèche que le Sahara car obligé de respirer par là. Cependant, on ne veut pas me donner à boire et on me passe juste un coton tige humide pour étancher ma soif. Pas très efficace...
A 18h30, j'insiste pour remonter dans ma chambre car je me sent "bien" et ils me laissent enfin sortir de cette salle de réveil pour remonter. Je rêve d'un énorme verre d'eau!!!
De retour dans ma chambre, je demande de l'eau, mais ils ne veulent toujours pas, il faut attendre 20h me disent-ils (il est alors 18h45). Je vais mourir avant je pense :( Je demande également pour me lever et manger. Non et non :(
J'ai toujours très mal à la gorge et toujours aussi soif. De plus, je commence à avoir faim. Je me plain aux infirmières qui me disent d'être patient et me mettent une perf de paracétamol. Aucun effet.
19h00, je meurs vraiment de soif, je rappelle les infirmières qui me disent OK mais à 19h30. Je peux me lever aussi. Tout va bien à ce niveau là.
19h30, je peux boire et on m'apporte à manger, assez difficile avec les pansements qui recouvrent mon nez :(
J'ai toujours mal à la gorge et tout commence à se réveiller. J'ai un peu mal aux oreilles car le bandage les compressent vraiment fort, j'ai toujours mal à la gorge malgré l'eau, j'ai mal à un oeil (qui est d'ailleurs tout rouge) et les mèches dans mon nez commencent à me gêner énormément. On me rend un anti douleur qui ne fait strictement rien. Le fait de devoir respirer par la bouche commence à me rendre dingue, je n'ai pas du tout l'habitude et ça me fait péter un câble malgré moi, je tape dans mon lit, me pince et frappe dans un mur. Ces mèches me rendent complètement fou. Vu mon jeune âge, les infirmières en veulent me donner aucun calment. Je suis de plus en plus énervé et menace d'enlever les mèches moi même si ils ne font rien. Ensuite, j'ai commencé à ressentir des picotements dans ma poitrine et mes bras. Dix minutes plus tard (il devait être environ 22h-23h), je fais une crise de tétanie. Tremblements incontrôlables, plus de sensations dans les membres, dur de respirer, le bonheur quoi... et je n'avais jamais rien eu dans le genre avant !
Obligé de me mettre sous oxygène, on me fait aussi respirer dans un sac et la crise fini par passer. Malgré cela, on refuse toujours de me donner un calment.
Cette nuit a été la plus longue de ma vie, jusque 4h00 du matin, j'ai cru que j'allais devenir dingue, puis j'ai fini par somnoler d'épuisement. De plus, les infirmières me disaient que généralement on enlevait les mèches 48h après l'opération, alors que mon ORL m'avait dit le lendemain. Je ne me voyais pas passer une journée et encore moins une nuit de plus avec ces choses dans les narines. Après avoir réussi à dormir 2h en tout de manière interrompue, on vient me faire une injection d'antibiotiques et d'antidouleurs, qui n'agissent toujours pas. Après de longues heures très pénibles, l'assistant ORL vient enfin me voir (il était 9h30 et on était donc samedi, hier) et m'annonce qu'il m'enlève les mèches dans 45 min. J'ai failli l'embrassé de bonheur! On m'avait dit que lorsqu'on enlevait les mèches cela faisait horriblement mal, mais tant pis, tout plutôt que garder ces trucs 1 min de plus.
Je me rend donc dans son cabinet (ils ne font pas ça dans les chambres), et ils m'enlève ces satanées mèches. Pas de douleur, juste une sensation assez désagréable mais vraiment rien de bien grave. Elles font quand même 20 bons cm ces saletés !
L'ORL me nettoie le nez, et me dit que j'ai encore des plastiques dans le nez qui maintiennent la cloison et que l'on enlèvera vendredi prochain, tout comme mon bandage pour mes oreilles. Je n'ai pas saigné lorsqu'on m'a enlevé les mèches.
Je retourne enfin chez moi avec pour consignes de faire des lavages de nez réguliers avec du liquide physiologique, de dormir sur le dos et des antibiotiques + antidouleurs à prendre.
Cependant, horreur, malgré les lavages de nez poussés j'ai toujours le nez totalement bouché. J'essaye de regarder un peu dans mon nez à la lumière et je vois les plaques de plastiques attachées dans le fond de mon nez avec des fils, et ça me dégoutte. Il va falloir tenir 1 semaine avec ça :(
Deuxième nuit assez horrible, quoique moins pire que la première, mais avec le nez toujours complètement bouché. De plus, lors des lavements la quantité de morve qui sort est assez impressionnant malgré que ça ne débouche rien :(
Ce matin, je sonne alors a l'assistant ORL (c'est lui qui est de garde) pour voir si je ne peux rien faire pour mon nez bouché. Il me dit que je peux mettre un peu de gouttes décongestionnant es avec modération, et cela me sauve enfin la vie. Je respire !!!
Bon c'est pas encore super mais c'est mieux que rien.
Par contre, mes oreilles me font de plus en plus mal. Je vais retourner demain matin à l'hôpital pour changer le bandage de mes oreilles, l'assistant avait dit que je pouvais le faire si ça me faisait vraiment trop mal.

Voilà, donc pour le moment j'ai le nez plus ou moins dégagé, assez fort mal à mes oreilles et aussi mal au dos. Je me réjouis d'être demain pour changer mon bandage et je vous tient au courant.

Désolé du texte assez long, j'ai voulu être complet et précis.
J'espère que cela ne rebutera personne, je pense que les suites d'une opération dépendent vraiment de chaque personne, les infirmières m'ont dit qu'elles n'avaient jamais vu ça, la chance... :(

A demain pour la suite, j'espère passer une plus ou moins bonne nuit :)
A voir également:

2 réponses

petit update à 23h30, impossible de dormir, mes oreilles me démanges comme pas possible... :(
2
Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
39829
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
4 août 2022
28 152
7 juil. 2013 à 23:06
Témoignage interressant.
On attend demain pour la suite du feuilleton?
Mais ça devrait aller beaucoup mieux!
Bon Courage
0