Je suis une fille de 13 ans en détresse. [Résolu]

Ruby - 27 juin 2013 à 21:16 - Dernière réponse : begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention
- 28 juin 2013 à 09:48
Bonjour, je m'appelle Ruby et j'ai treize ans. J'ai vraiment besoin de me livrer à quelqu'un, et je sais bien que dans ma vie, je ne peux pas. Alors je le fais par Internet, pour que des personnes extérieures à ma vie privée puissent me donner des conseils.
Je pense souvent à me suicider. Et j'y pense sérieusement. J'ai envie de tout expliquer... Disons que je ne trouve du réconfort qu'en une seule passion : tout ce qui se rapporte au dessin ou aux mangas. C'est peut être idiot, mais c'est vrai. Et pourtant, plus je grandis, et plus je regarde essentiellement des mangas gores et tristes... Ce détail peut paraître futile, mais ça va pourtant avec tout le reste. Ce n'est qu'un signe parmi tant d'autres.
J'ai pourtant une famille heureuse, de situation financière aisée, avec des amis, et tout ce qu'il me faut. Je suis joyeuse et souriante, avec mon entourage, et je me montre bavarde et même parfois un peu immature ou gamine. Mais cela cache un trop grande sensibilité au fond de moi... Chaque soir, je pleure, seule dans ma chambre, mon casque sur les oreilles, la musique à fond. J'ai l'impression d'être différente, car c'est comme si je n'arrivais pas à appréhender la réalité. Je ne cesse de m'inventer des vies et des mondes utopiques, parfaits ou, au contraire, horribles. Alors que pourtant, je n'ai rien qui me dégoute en ce monde réel... Mais je ne peux m'empêcher de m'imaginer dans une autre vie, dans un autre monde, entouré d'autre gens, d'être quelqu'un d'autre... Il m'arrive même de penser sans cesse à des personnages fictifs, comme s'ils étaient réels... Quand je suis chez moi, je n'établit de contact avec personne, et je reste simplement dans ma bulle. Je ne parle pas. Je ne regarde personne. Comme si j'étais seule. Est ce un trouble psychologique ? Je n'en sais rien. Je vis seulement dans ma bulle et mes songes, ma mère a beau me parlé, je ne l'entends pas, et ne lui réponds pas. Mon frère s'énerve contre moi, je ne comprends même pas pourquoi et le regarde silencieusement et indifféremment. Je ne suis pourtant pas particulièrement scotchée à Internet ou quoi que ce soit d'autre... Ce mal être que je ressens a débuté il y a environ un an. Je ne peux en parler à personne, car j'abrite de nombreuses pensées sombres, et même sanglantes, sans raison apparente, que seul moi peut comprendre, ainsi que des pensées de suicide. Je pourrais même vous parler des rêves de plus en plus étranges que je fais, et qui, à mon avis, recèlent parfaitement tout ce que je ressens. (Comme par exemple une série de rêves où je vivais dans un monde parfait et sans problèmes, mais où je finissais pourtant par me
suicider, de façon différente à chaque fois)
Que dois je faire ?
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention - 28 juin 2013 à 03:38
6
Merci
Bonjour Ruby.

" Que dois je faire ? "

Sortir un peu de cette bulle en t'offrant le moyen de vrais contacts avec des jeunes de ton âge.
Comme bien d'autres ados, tu vis des changements personnels, tous nouveaux et qui, par la différence en comparaison avec il y a quelques années, te paraissent probablement un peu étranges, peut-être même inquiétants par moment, comme tu le décris dans ta question.

Demande à tes parents, ou propose le carrément, de t'inscrire dans une association de jeunes de ton âge avec qui les partages d'expériences, d'intérêts, de préoccupations les plus diverses, se montrent souvent efficaces contre la déprime.

Une discussion avec un(e) psychologue, en tête-à-tête, discussions à la fois utiles et souvent nécessaires, offre toujours un moyen efficace pour sortir de la bulle si cela devient difficile à vivre.

Les ados ont besoin de vivre en groupe et de profiter à travers les activités et les expériences en commun de grandir et de passer cette période entre l'enfance et l'adulte le plus agréable et le plus enrichissant possible.

Merci begonie 6

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 12113 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de begonie
1
Merci
Bonjour begonie.

Tout d'abord, merci beaucoup d'avoir pris la peine de répondre à ma question.
Tu as raison en disant qu'à l'adolescence, les enfants commencent à sentir des changements et des différences parfois inquiétantes. Et pourtant, je participe justement à des activités avec d'autres jeunes de mon âge, parfois d'ailleurs très intéressantes ou divertissantes, qui ne me permettent tout de même pas d'oublier mes pensées sombres. De plus, je me rends bien compte que les ados de mon âge n'ont pas les mêmes préoccupations/occupations que moi.
C'est vrai qu'il faudrait que j'aille voir un Psy, mais lorsque je l'ai demandé à ma mère, elle a prétendu que je n'en avais pas besoin... Et j'ai peur de lui expliquer...
J'ai tout de même compris ce que tu voulais dire. Merci encore du conseil. Je vais faire de mon mieux.
begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention - 28 juin 2013 à 09:46
Tu as plusieurs possibilités pour discuter en direct :
Tu peux te rendre dans une Maison des Jeunes dans presque toutes les villes en France.
Tu peux aussi contacter Fil Santé Jeunes : 0800 235 236 (regarde sur le NET pour plus d'informations). Tu peux les contacter pour discuter gratuitement via un téléphone fixe..
Il y a aussi le Planning Familial proche de ton domicile ou encore chez le psychologue de ton école ou l'infirmière scolaire.

L'important c'est que tu puisses parler de ces pensées.
Merci beaucoup pour tes conseils ^.^
Je vais voir ce que je peux faire.
Sur ce, au revoir et bonne journée.
begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention - 28 juin 2013 à 09:48
Volontiers de tes nouvelles par la suite :)
Commenter la réponse de Ruby
Publi-information