L'idée de se suicider ne veux pas quitter ma tete

bluethiziri Messages postés 1 Date d'inscription samedi 11 mai 2013 Statut Membre Dernière intervention 11 mai 2013 - Modifié par begonie le 11/05/2013 à 07:27
begonie Messages postés 86391 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 24 juillet 2024 - 11 mai 2013 à 07:50
bonjour,
je suis un homme de 26 ans, je ne sais pas quoi dire, l'idée de se suicider ne veux plus quitter ma tête, je suis un chercheur en robotique et systèmes technologique avancé, j'ai étudié pask aucune fille n'a accepté d'etre avec moi j'été a l'université, je suis calme , je ne boit jamais d'alcohol, je ne fume pas, je n'ai jamais mentis,et les filles n'aime pas ma personnalité et mon caractere calme trop honnête, ya 5 ans donc j'ai subit tout genre de rejet de la part des filles elles m'ont toute refusé, je né pas de défaut physique, mais elle me détestent,
par contre avec les garçons c'est le contraire ya aucun problème, et je communique trés bien.

donc ya 5 ans y'avais une fille que j'ai aimé, elle ma entièrement refusé aussi, elle ma dit qu'il nya pas d'espoir , elle a accepter de parler avec moi entant que collegue de temps en temps j'été son ami pour une période de temps, aprés elle est parti, et elle ma dit de son fond du coeur qu'elle na jamais passé de bon moment avec moi, et c'été la derniere fois que je parle avec elle, elle ma laissé tombé , j'été amoureu et puisk elle me détesté, je me suis donc détesté moi meme inconsceiment. le Probleme c'est que depuis ce jour la, je n'avais plus la force d'aborder une fille , je ne oser plus s'addresser a une filles,j'ai completement abandonné ca, et j'ai accepté la réalité de la situation et que les fille sont des phénomenes dans la vie des autre et que j'on né pas le droit en elles, donc je vivais dans le manque totale d'etre proche au moin d'une fille, c'été un reve que j'aurais des fille amis comme mes amis ou que les fille me drague comme les autres, je revé que mon téléphone sonne comme mes amis, tellement ca ma fait mal quand les fille me rejete j'avais compris que dieu. na pas créé les filles pour moi , et que dieu. ma créé seulement pour étudier, et donc j'ai veccu juska aujourdh'ui commeca, je n'ai jamais été avec une fille, mon probleme aujourdh'ui est que j'oublie moi meme , je ne me sent pas que les filles sont attractive comme avant, je n'ai plus l'envie de parler avec une fille, et aussi , je me suis devenu anormal, j'ai comparé moi meme avec les autre j'ai trouvé que mon mode de vie est cruellement différent des autre, je n'ai plus envie de voyager ou de faire du sport je sais pas pour quoi je ne fait pas attention a mon physique comme les autre et aussi mon estomat, sans faire attention je me suis devenu commeca,. endiré mon am suicidé en un corps toujours vivant, je croie réellemet que les filles sont créé pour les autre.

Maintenant, je me suis devenu un complexé envers les femmes, la chose la plus difficile au monde pour moi ce né pas les maths mais c de communiquer avec une femme.

je vous remercie infiniment d'avoir pris la pen de lire tout ca, et de me répondre merci bcp
A voir également:

1 réponse

begonie Messages postés 86391 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 24 juillet 2024 9 369
11 mai 2013 à 07:50
Bonjour.

" je me suis devenu un complexé envers les femmes, la chose la plus difficile au monde pour moi ce né pas les maths mais c de communiquer avec une femme. "

Est-ce que tu as déjà pensé d'aller voir un spécialiste dans le domaine de la timidité ou, dans le domaine des difficultés à communiquer ?

Tu es en pleine réflexion sur toi-même et sur tes sentiments (impressions) que personne ne veut vivre une histoire avec toi.

Cette prise de conscience pourrait te servir en demandant conseils justement à un professionnel de la santé (psy) qui pourra t'aider à te situer sur le plan relationnel et de comprendre ce qui provoque ces sentiments désagréables chez toi.

Quand la déprime envahit l'être, c'est bien le moment de faire quelque chose pour soi et ne plus attendre que cela vient des autres.

Je t'encourage à faire ce pas, peut-être en demandant aussi, avant, l'avis de ton médecin habituel.

PS : il y a plein de gens qui vivent ce genre de situations qui sont parfois simplement liées aux contextes particuliers de l'environnement d'études, l'uni, etc...