Depression (?)

inconnu97
Messages postés
8
Date d'inscription
vendredi 29 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2013
- 29 mars 2013 à 07:39
inconnu97
Messages postés
8
Date d'inscription
vendredi 29 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2013
- 29 mars 2013 à 21:02
Bonjour,

Je m'appelle Josephine, j'ai 16 ans. J'ai toujours ete mal dans la peau, je n'ai pas confiance en moi, chose que l'on me repete sur tous mes bulletins depuis la Maternelle et qui me gene beaucoup dans la pratique de mon sport que je pratique 6 fois par semaine.
Depuis Novembre 2012, je suis tres tres mal, je ne comprends plus ou j'en suis. Je n'arrive pas en parler en face a face. J'en parle alors par textos a mon entraineur mais surtout a ma coequipiere et j'ecris des textes sur le suicide etc. Parce que oui, j'ai envie de partir de ce monde dans lequel je suis triste. Je me sens abandonnee par mes parents, je suis pourtant la petite derniere de la famille mais mes parents sont en extase devant mes soeurs etudiantes a l'etranger. Mon pere passe son temps a me taper pour rigoler mais il ne se rends pas compte qu'il me saoule, que ca me fait pas rire et parfois mal. Cela fait maintenant environ 1 mois que je me scarifie au cutter quasiment tous les jours. Je ne travaille plus, je n'en ai plus la force j'y arrive plus. Je rend copie blanche, impossible de me concentrer. Puis j'en ai marre du lycee. Toute facon, au point ou j'en suis, je ferai rien de ma vie. Aujourd'hui, jeudi comme les autres, ma mere me recupere a 19h a l'aviron. Il se trouve qu'aujourd'hui, a peine montee dans la voiture, elle s'est emballee sur moi comme quoi ils ne savaient plus quoi faire de moi, que j'etais une merde, que je ferai rien, que je me plaignais tout le temps (vrai) et que je prenais tout le monde pour des cons. Je me suis alors mise a pleurer parce que je leur ai toujours cache ma tristesse par honte. Mais la je me suis lache. Je lui ai dit que je voulais me suicider, elle m'a pas cru et elle a rit. J'ai ensuite dis "y a peut etre des choses que je fais que vous ignorez" en parlant des scarifications. Je suis alors sortie de la voiture a ce moment la et j'ai pleure des litres et des litres. Je suis restee dans la rue, toute seule a pleurer. Ma mere m'appelait, je l'envoyais chier. Je suis ensuite rentree, je viens meme de rentrer, je suis en pleurs sous le choc. Je veux partir. Je me bat toute seule depuis Novembre, la je n'y arrive plus. J'ai besoin d'aide au fond meme si je refuse de voir qui que ce soit ainsi que de repondre aux appels de mes amis en panique. Demain je n'irai pas en cours ni a l'aviron, je n'en ai plus la force. Si quelqu'un sait ce qu'il m'arrive, pouvez vous me dire s'il vous plait. Je suis consciente de mon sale etat. Merci d'avoir pris du temps a me lire, c'est touchant.
Cordialement,

Josephine

2 réponses

Bonjour Josephine,

Ce qui t'arrive, c'est une dépression que tu sais très bien dater, donc depuis novembre 2012 tu n'es plus en état de contrôler ta vie. Et comme cela tombe en plus pendant l'adolescence, période où l'on est particulièrement fragile, c'est violent.

Tu as bien fait d'extérioriser ici en bloc ton état d'esprit. C'est une première étape. Maintenant tu pourras passer à l'étape suivante, pour laquelle tu as plusieurs possibilités.

Tu peux voir ton médecin de famille, seule, lui montrer tes scarifications, lui parler et il pourra t'aider en te confiant à un thérapeute adapté,

Ou bien tu peux aller dans un PAEJ (Point d'Accueil Ecoute Jeunes), c'est un endroit fait pour les adolescents, où tu peux rencontrer gratuitement un accueillant ou une psychologue,

Ou encore aller à la M.D.A. Maison Départementale des Adolescents, (il y a une MDA Par département, donc il faut voir s'il y en a une à proximité de chez toi). Et là c'est pareil, c'est gratuit, anonyme et on peut y rencontrer psychiatres, psychologues...

Il est manifeste que tu as besoin de souffler, d'être entendue, puis conseillée. Ta souffrance doit être prise en charge, car tu as le droit de retrouver une adolescence satisfaisante...
1
inconnu97
Messages postés
8
Date d'inscription
vendredi 29 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2013

29 mars 2013 à 21:02
Dans un premier temps, merci d'avoir prit du temps a me lire c'est vachement touchant et tres aimable de votre part. Ca fait du bien d'enfin voir quelqu'un s'interesser a moi.

On m'a plusieurs fois conseilles d'en parler seule en face a face a mon medecin ou d'aller dans un centre special pour adolescents ou bien encore d'en parler a
I'infirmiere mais je n'oserai jamais. Je sais bien, il faut que j'y mette du mien mais je suis incapable d'aller expliquer a quelqu'un comme ca ce qu'il m'arrive. Je ne peux pas c'est meme pas imaginable. Surtout que chez le medecin je suis jamais seule, un de es parents est toujours present et je me vois pas l'envoyer balader pour que je me retrouve seule avec le medecin etant donne que ma famille ignore totalement ce qu'il m'arrive et je ne veux pas qu'il me pose des questions apres. Ensuite, concernant ce ui est les MDA et les autres centres du meme genre, je sais que je prendrai le courage a deux mains et j'irai mais devant la porte je n'oserai pas rentrer. L'infirmiere du lycee c'est la meme chose, mon prof de francais m'avait deja envoyer la voir voyant que je n'allais pas bien et j'avais refuse, j'etais affreusement stressee a l'idee d'y aller, je tremblais, mon coeur battait a fond, enfin la totale.
J'ai du coup plus de solutions en tete et j'imagine que vous non plus. En tout cas, je vous remercierai jamais assez pour votre aide, c'est juste adorable. Bon weekend a vous et encore merci.
0
lafouine.
Messages postés
102028
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 août 2022
19 586
29 mars 2013 à 08:22
Bonjour

Tu peux aussi parler avec l'infirmière de ton école pour commencer.
Elle est là pour ça, pour écouter et discuter avec les adolescents en mal être.
0