Mon mari est alcoolique

lea56 - Modifié par lea56 le 14/06/2012 à 16:18
remyd
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
- 19 juin 2012 à 10:44
Bonjour,

J'ai 29 ans et mon mari est alcoolique depuis 8 ans (soit 2 ans après notre rencontre). Je ne sais plus quoi faire. Le quitter ??? Rester ??? J'avoue être perdue. Je croyais qu'il allait mieux car il a commencé à voir régulièrement une infirmière et un médecin spécialiste des addictologies. Il est sous médicaments et à arrêter de boire une dizaine de jours. Mais voilà, il a recommencé de plus belle. En rentrant du travail hier, je l'ai trouvé allongé dans le couloir à même le sol à la limite du coma, puis lorsqu'il s'est réveillé, ne trouvant plus les toilettes tellement il était désorienté, il a uriné dans le salon !!!! Je ne sais plus quoi faire. Pouvez-vous me donner des conseils ???
Merci et à bientôt

2 réponses

Salut !
je vais te répondre en connaissance de cause car j'ai bu de façon problématique pendant plus de 25 ans et je suis sobre maintenant.

Ton Mari à besoin d'aide et tu n'es pas objective dans la situation présente, d'après ce que tu d'écris ici il a besoin du cure de détox en mileu fermer ce qui veut dire soit dans une clinique privée ou à l'hôpital je conseille la première option.
Il y as plusieurs maison de thérapie en fait trop à mon avis car souvent ses maisons ne sont pas équiper par des professionels en matière de dépendance.
La maison Jean Lapointe est bien mais la durée du séjour n'est que de 21 jours ce n'est pas suffisant à mon avis, mais il existe d'autre cliniques privée ou le séjour est beaucoup plus long et la thérapie n'est pas que fonder sur les 12 étapes des alcooliques anonymes comme la clinique nouveau départ ou j'ai fait ma thérapie je suis rester à l'interne pendant sept semaines et j'ai eu un suivie de deux ans mais sa coute des sous de gos sous mais je t'admet que c'est le meilleur investisment de ma vie car je suis sobre depuis 15 ans.

une dernière chose qui est primordial ton Mari doit vouloir accepter de l'aide pour lui et personne d'autre que lui.
1
remyd
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
741
16 juin 2012 à 21:12
Bonjour,
votre mari a besoin de soins bien sur mais encore faut il qu'il les accepte. Voir il toujours infirmiére et médecin addictologues ?
0
oui il a encore vu l'infirmière ce matin, mais il a bu juste après donc je ne crois pas que ce soit très utilise. Et quand je lui parle des AA, il m'envoie bouler... ça devient de + en + dur à gérer, je commence à être vraiment fatiguée moralement et je ne sais pas si je ne vais pas le quitter.
0
remyd
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
741
18 juin 2012 à 15:46
Je comprend vos difficultés à gérer cette situation difficile.
Personne ne vous blâmera qu'elle que soit votre décision, prenez juste le temps d'y bien réfléchir et pourquoi pas de vous faire aider par un psychologue par exemple.
0
DCI
Messages postés
82629
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2022
36 110
18 juin 2012 à 17:53
Bonjour,

S'agissant d'une situation de "mise en danger", à l'extrême, on pourrait conseiller une hospitalisation sur demande d'un tiers (HDT). C'est une procédure assez lourde qui ne doit être lancée qu'en dernier recours mais si la situation est vraiment désespérée, pourquoi pas ...
Il faudrait en parler avec le médecin qui s'occupe de ton mari.
0
remyd
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
741
18 juin 2012 à 18:43
Je suis d'accord avec DCI sachant hélas que ces hospitalisations sous contrainte sont souvent vouées à l'échec. Mais dans une situation d'urgence pourquoi pas.
0
bonjour,

Merci pour vos réponses. L'hospitalisation me semble une solution extrême qui me fait terriblement flipper; mais je ne vous cache pas que j'y ai déjà pensé. Pour répondre à remyd, il voit toujours un infirmier, les rdv avec le médecin sont plus espacés, le prochain n'est que le 18 juillet. Je ne suis vraiment pas sûr que cela fonctionne, après tout, je ne sais pas de quoi il parle lors de ces rdv et je n'ai pas le droit d'y assister. Il peut très bien dire que ça va, il est toujours sobre quand il y va! Je crois que j'ai tout essayer sauf les AA mais il ne veut pas en entendre parler. J'essaie tous les jours de lui proposer des choses (ballades, cinéma ...), mais la plupart du temps il n'est pas motivé.
J'ai fait des recherches sur internet et j'ai découvert l'association Al-Anon pour les familles d'alcooliques. Est-ce que quelqu'un connait, me conseillez-vous d'assister à une de leur réunion ?
En tout cas merci de votre soutien, ça fait du bien de vider son sac, mais je ne suis pas prête à passer le cap de l'hospitalisation (je dois être un peu masochiste quelque part ...).
0