Si j'ai aussi envie d'en finir ?! Merci

Fermé
Signaler
-
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
-
Bonjour à tous ; s'il vous plaît, comment puis-je me renforcer et être sereins si je m'attache à des petites choses autres que dans mon environnement immédiat (ailleurs que chez-moi) et que je me sens inutile ; j'ai la boule et j'ai envie de me suicider (correctif = disparaitre, mourir (sans souffrir) comme dans la série les envahisseurs, donc pas séquestré) ; j'écris (bien si possible ; maladroitement certainement) ou je rumine pour éviter de faire une bêtise (je vais pas avaler mes trois boîtes d'(médicament pour le mal de tête) 1 gramme et attendre que mon foie soit détruit, ni sauter par la fenêtre comme *tenté* il y a quelques jours surtout si c'est juste pour être estropié) ; merci d'avoir lu :))

Qu'es-ce que j'attends ou attendais : de la gentillesse, et du réconfort. ( merci pour le réconfort et la gentillesse ( la naturelle, pas celle forcée) :) ) En plus, une opération et personne ne me dit rien ; (c'est moins grave que l'opération ; tant pis, ça aide pas de le savoir, je sers à rien en tout cas directement).

Je me focalise sur un truc et si je me sens inutile, je saute (déprime, normal quoi) ou presque (instinct de survie). Comment être moins lâche et sauter (fenêtre) ? J'ai peur de me jeter par la fenêtre (plus haut, car c'est pas assez haut pour pas être estropié). L'azote à 100 pour 100 semble indolore ; c'est l'air que l'on respire, l'oxygène en moins et sans co2 qui rend nerveux. Et j'ai pas envie que l'on me fasse une autopsie (je veux pas être ouvert même en sautant ; je veux juste ne plus exister) ; je veux plus souffrir, je voudrais déjà reposer en paix (il reste au moins une place mais je sais pas si j'irais ; il y a toujours l'endroit commun pour les indigents).

Salut ; c'est pas bien d'écrire comme ci-dessus.
Signé anonym ; MERCI à vous !
A voir également:

1 réponse

Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 660
bonjour
tu as quel âge?
tu es un homme ou une femme?
c'est quoi cette opération dont tu parles?

ensuite dit toi que vouloir se suicider se partir sans le vouloir car il y a toujours un petit truc qui est la goutte d'eau en trop, qui te fait perdre pied et là on fait la bêtise de ce suicidé

Est-ce que tu t'imagines la douleur que tu laisseras à ta famille ? avec quel poids ils devront continuer à vivre?

Explique-moi ses quoi la goutte d'eau qui a fait déborder le vase?
6
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Expliques-moi, c'est quoi la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ?

Accumulation de petites choses et puis quand l'on est plus là, c'est la paix pour tous.

Quand mon père est mort, ça a été un soulagement, l'alcool ET l'ex tabagisme de ma mère (ça pollue et c'est toxique ; ça pue encore quand elle me donne du linge), ça bousille les enfants, la famille et ça laisse des séquelles ; je refuse d'être un drogué et qui pollue l'air d'autrui avec la fumée ; les assistances sociales s'en prennent aux enfants, c'est plus simple, idem problème avec des doc (avant 18 ans) = je suis pas content d'avoir des parents divorcés, une mère dépressive (qui se tranche/ait les veines), un père alcoolique tant pis, tu réagis (tu es le seul) et bien tu trinques ; j'ai eu une très mauvaise expérience qui laisse des traces, perso et + (engrenage social). = Est-ce que tu t'imagines la douleur que tu laisseras à ta famille ? avec quel poids ils devront continuer à vivre? (j'ai répondu ; ils seront soulagés; moi surtout ; je dormirais tranquille sans être embêté).

Il y a toujours un petit truc qui est la goutte d'eau en trop, qui te fait perdre pied et là on fait la bêtise de se suicider

L'envie soudaine de vouloir bien vivre (environnement clean non sale, non pollué, et gens non drogués) et ne plus vouloir se laisser marcher dessus, à moins de faire pareil que l'entourage (fait tourner le joint, envois la picole, la pollution c'est pas un problème) ? OUI, vous avez bien lu ; paradoxalement, c'est pas le morbide qui m'attire vers le suicide ; c'est l'envie de vouloir bien vivre.

(note : c'est mon père qui a essayé de me faire fumer à 11 ans à un repas de famille à peu près de mémoire ; il fumait très rarement. ça m'a peut-être servi pour pas fumer. J'ai un oncle qui distribue le vin de table à qui veut, adultes et enfants (un peu mais vas s'y))

Bêtise à ne PAS faire ou refaire : j'ai essayé le sac plastique sur la tête (mercredi toute la nuit de mémoire) mais ça colle à la bouche (pas assez de volume), c'est une mort horrible de toute façon. Ensuite, j'ai mis le sac autour du cou pour agir sur les chémo-récepteurs du glomus carotidien (...) ; assis (...) c'est mieux, ça fait peur quand l'on se sens partir comme une vielle télé avec le point blanc au milieu qui s'efface avec un bruit caractéristique ; allongé ça fait rien (pas de sensation de départ) : mais j'ai trop la flegme (je suis resté allongé sur mon lit) ; et le drap oui (pour la pendaison assise par terre avec accrochage du drap mais détachable rapidement), mais faut ranger ensuite (si il est pas déchiré, donc à jeter), un pyjama propre si j'ai trainé par terre directement et il faut aussi ranger si j'ai la trouille (comme d'hab) et que j'annule. J'ai pas envie d'être estropié, je veux disparaitre proprement et sans souffrir.

merci beaucoup pour ta patience ; +de30 ; seul (solitaire hétéro) ; coeur (un proche).
oui, je suis allé voir ton site, non ça n'est pas une solution (raison) pour pas se suicider.
oui, vivement que l'on lui trouve un remède génétique ; bien et mieux vivre c'est important.
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 660
bonjour

alors est ce que tu n'as pas un membre de ta famille qui pourrait t'offrir cette environement sain?

ensuite pour moi tu es en train d'avoir le contrecoup du décès de ton papa et je le comprends mais poses-toi la question et ce qu'il ne serait pas heureux de te voir heureux en train de voir le futur , de te voir prendre un chemin plus sain que le sien et celui de ta maman, penses-tu qu'il serait content de devoir t'accueillir là-haut alors que tu es l'homme de la maison maintenant

pour moi (et ses mon avis personnels) tu devrais en parler avec un adulte en qui tu as confiance;avec qui tu sais parler sans barrière afin de pouvoir te faire aider par un professionnel qui t'aidera à passer le cap du deuil et surtout te faire comprendre qu'on a besoin de toi ici, pour veiller sur tes proches, mais aussi pour prouver que toi tu as réussi à passe au-dessus de la drogue, cigarette,

et s'il te plaît ne tente pas de mettre fin à tes jours tu as plus de risques de te louper que de réussir et que feras-tu si tu te retrouves handicapé a vie?
ensuite pour mon site la petite fille est décédée au mois d'octobre 2011

Merci pour elle
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 660
voici un liste de n° que tu peux faire et qui sont anonyme
Ecoute Santé: 0 800 150 160
Suicide écoute : 01 45 39 40 00
La Croix-Rouge Ecoute : 0 800 858 858
Sos Suicide : 01 40 44 46 45
Urgences psychiatriques : 01 43 87 97 97
Sos Psychiatrie : 01 47 07 24 24
Sos Dépression : 0892 70 12 38
Sos Espoir : (Ecoute médicale pour divers problèmes personnels) : 01 43 70 69 26

trouver sur le site santé médecine
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/1472-telephones-des-urgences-et-assistances