Cirrhose du foie

Signaler
-
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
-
Bonjour,

Mon mari va avoir 53 ans en avril et est atteint d'une cirrhose du foie. Il a la peur couleur ocre, un ventre assez gonflé, a des moments "d'absence", ne se souvient pas toujours de ce qu'on vient de lui dire....c'est assez déroutant.
Il va renter en clinique la semaine prochaine pour une biopsie et un sevrage alcoolique. Il ne veut accepter aucune aide et dit pour voir arrêter tout seul. Il a déjà dit cela des dizaines de fois..

Je voudrais savoir combien de temps il a devant lui, les médecins sont avares d'explications. Je les comprend aussi car ils ont l'impression de perdre leur temps puisqu'il ne coopère pas en arrêtant de boire.

Que faire pour l'aider et aussi pour supporter ses moments d'humeur. J'ai l'impression d'être son souffre douleur. J'ai du mal à encaisser ...


Merci de votre aide

régine

5 réponses

Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
727
Bonsoir,
"Maintenant vous auriez du lui dire "STOP" dès le début" . Patmoss votre réponse n'a rien de psychologique, vous culpabilisez Sloti et portez un jugement sur son comportement. Il faut que vous sachiez que l'alcoolisme est une maladie et que le conjoint n'est pas responsable.
Sloti n'hésitez pas à vous faire aider par votre médecin dans ces moments difficiles. Si votre mari ne veut pas arrêter de boire il n'y a hélas pas de solution. Lui seul peut prendre sa décision.
Messages postés
2407
Date d'inscription
samedi 25 août 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
3 octobre 2021
20
Bonjour ;


L'alcoolisme n'apparaît jamais par hasard. Si notre vie est satisfaisante, on ne s'enfonce pas dans l'alcool ! Enfin, il y a pleins d'autres paramètres. Repères fiables, courage solide, faire le bien, ne pas se focaliser sur les problèmes, ou tenter de résoudre ceux dont on es le seul responsable, oui.

Je ne la culpabilise pas, ni ai dit que c'étais psychologique.
Juste, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, seule elle le sait mieux que moi.
Donc j'emet une possibilité, si cela ne la concerne pas, navré, qu'elle ignore l'hypothèse. Après je tente de la renseigner sur la maladie (en faisant de simples recherches).

Bien à vous.
Messages postés
2407
Date d'inscription
samedi 25 août 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
3 octobre 2021
20
Bonsoir,


votre mari paraît entêté et rebelle à toute aide et ne paraît pas humble. Il raidit son cou et va à sa propre perte.

D'ailleurs si vous êtes le souffre douleur il pense plus à lui qu'à vous.

Maintenant vous auriez du lui dire "STOP" dès le début. Ne pas dire "oui" à ses caprices non mérités. Il se comporte mal, il doit payer, PAS VOUS !

Je ne suis pas médecin pour ce qui es de la cirrhose du foie.

Voyez ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cirrhose

Selon ce que j'ai lu on peut vivre longtemps avec.
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-242412-cirrhose-du-foie-fin-de-vie

Courage. Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Quand ça ne colle plus, il faut divorcer ! Enfin, c'est mon avis.
Car délaisser l'autre en cachette n'est pas la solution (trahison).
Sans dire que c'est votre cas, je ne suis pas psychologue non plus, mais cela se vois et se sait.


Bonne fin de soirée.
>>> Dans la vie, il faut être patient. Et surtout persévérer <<<
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
727
"L'alcoolisme n'apparaît jamais par hasard. Si notre vie est satisfaisante, on ne s'enfonce pas dans l'alcool ! Enfin, il y a pleins d'autres paramètres. Repères fiables, courage solide, faire le bien, ne pas se focaliser sur les problèmes, ou tenter de résoudre ceux dont on es le seul responsable, oui. "
Ce que vous dites sont des poncifs, la maladie alcoolique est beaucoup plus complexe !
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
9 319
Bonjour patmoss.

Je reviens sur ce qui est cité :

" Maintenant vous auriez du lui dire "STOP" dès le début. Ne pas dire "oui" à ses caprices non mérités. Il se comporte mal, il doit payer, PAS VOUS ! "

" Quand ça ne colle plus, il faut divorcer ! Enfin, c'est mon avis.
Car délaisser l'autre en cachette n'est pas la solution (trahison). "


Ce sont en grande partie des jugements sans fondements. Personne ne connait l'histoire de vie ni du mari ni de SLOTI.

Prudence en intervenant ainsi. Il y a des professionnels de la santé (bénévoles) sur le site.
Tu dis à juste titre que tu n'es ni médecin, ni psychologue.
Evite de répondre aux questions qui ont un lien avec des situations complexes. Pas besoin non plus de renseigner sur la maladie.
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
9 319
Re-bonjour SLOTI.

Tu peux trouver aussi de l'aide et du soutien auprès de ces références :

Alcooliques anonymes : 0820 32 68 83
Ils organisent aussi des rencontres pour ceux et celles qui vivent avec des personnes alcoolodépendantes. Ces groupes s'appellent " alanon " (Al-Anon).

Drogues Info Service : 0 800 23 13 13 - site web : www.drogue-info-service.fr
Ce service offre information, orientation et soutien aussi bien pour des problèmes de la drogue que l'alcool.



Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie