Varice estomac nodule foie cirrhose + diabète

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 29 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2012
-
 bab -
Bonjour,

Je viens vers vous ce soir pour essayer d'obtenir quelques renseignements sur un problème qui touche mon papa et qui m'inquiète énormément.

Il y a 2 semaines, il est entré à l'hôpital (il y est toujours) car une varice à la jambe a "lâché" (il a beaucoup saigné);
il a été mis sous perfusion intra-veineuse plusieurs jours et le personnel hospitalier nous a dit que sa jambe (ou la varice a lâché) était très abîmée (et infectée de surcroît), il a une grosse plaie apparemment (et de gros bandages qui vont du genou à la cheville) et son autre jambe est violette (à cause de problèmes de varices, de ce que nous en savons).

Il a déjà été opéré des varices il y a quelques années.

Il y a 4 ans, il a fait un avc (1ère fois de sa vie qu'il était malade et qu'il allait à l'hôpital) et nous avons découvert à ce moment-là, qu'il souffre de diabète (il se fait des piqures d'insuline tous les jours).

L'année dernière, en mars, il est entré à l'hôpital pour une embolie pulmonaire (prise de justesse apparemment);

le mois d'après, pendant 3 semaines, il a eu très froid (au point de mettre 3 pulls et une veste d'hiver sur son dos, lui qui, quand il est à la maison, est toujours torse-nu), il avait de fortes fièvres, dormait beaucoup, ce qui ne lui ressemble pas du tout puisqu'il passe sa vie à travailler, il avait changé de couleur, il était presque "jaune", il était aussi gonflé de partout, son ventre était énorme et dur (les médecins lui retireront 20 litres d'eau si je ne me trompe pas et papa devra aussi prendre des médicaments pour aller faire pipi...);

n'habitant plus chez mes parents, mes frères et soeurs, ainsi que moi-même ne l'avons pas vu tout de suite (et mon papa nous a toujours préservés de tout et d'autant plus depuis qu'il est tombé malade la 1ère fois (l'avc); il ne va jamais chez le docteur, il ne se plaint et ne dit jamais rien donc nous n'avons pas su tout de suite qu'il était malade;

mais quand nous avons appris que papa n'allait pas bien (par ma mère qui, elle non plus, ne dévoile rien sur l'état de santé de mon papa "parce qu'il le demande de ne pas nous le dire pour ne pas nous inquiéter"), nous l'avons emmener aux urgences;

il s'avère qu'il faisait une scépticémie (qui est d'ailleurs apparue on ne sait comment et qui a disapru on ne sait comment non plus car du jour ou papa est allé aux urgences, la scépticémie a disparu sans qu'il n'ait pris le moindre traitement; les médecins l'ont quand-même gardé malgré tout plus de 8 jours pour le surveiller et ne comprennet pas ce qui s'est passé);

ils ont découvert aussi à ce moment-là qu'il avait des problèmes de foie, le docteur a évoqué une cirrhose (dûe à l'alcool et au diabète, toujours de ce que nous en savons);
mon papa, comme je le disais, a passé sa vie a travaillé pour subvenir à nos besoins de mes frères et soeurs, à ceux de ma mère ainsi qu'aux miens et des soucis à son travail ont fait que le soir pendant 2 ans, il buvait plusieurs verres pour "oublier" ses tracas :-((


Il n'a plus eu le droit de toucher à une goutte d'alcool, il fallait absolument qu'il mange équilibré et à heures fixes (pour son diabète), qu'il marche beaucoup et qu'il se repose...
il s'y est tenu un temps (pour les repas équilibrés), puis ses mauvaises habitudes alimentaires sont revenues: il ne mangeait plus équilibré (souvent sandwichs par "manque de temps" lié à son travail), ni à heures fixes, il n'est jamais allé marcher et s'est encore moins reposé...
par contre pour l'alcool, il s'y est apparemment tenu, à qq exceptions près...

et comme je le disais, il est entré à l'hôpital il y a deux semaines et aujourd'hui, il m'a donné les résultats de ses scanners et irm (nous lui avons fait maintes leçons de morale pour qu'il arrête de nous cacher la vérité sur son état de santé, c'est pour ça qu'aujourd'hui il m'a donné les résultats):

il s'avère qu'en plus de sa plaie infectée à la jambe liée à la varice qui a "lâché", il a aussi une varice à l'estomac, des nodules sur le foie, "2-3 petites choses" à la vessie (comme il m'a dit), son coeur va bien apparemment;

je suis quasiment sûre qu'il n'avait pas ces problèmes l'année dernière quand il est entré à l'hôpital pour l'embolie et la sépticémie car un de mes frères et moi-même avions parlé avec son médecin à l'hôpital et celui-ci ne nous en avait pas parlé);
ils seraient donc récents... Il m'a dit qu'il était assez fatigué aussi...

Je me fais beaucoup de soucis et je souhaiterais savoir si, d'après ce que je décris, j'ai des raisons de m'inquiéter?
Je sais que je n'obtiendrai pas d'avis médical sûr, mais ça me permettrai de me faire une idée peut-être....

Je vous remercie de vos éventuelles réponses et je m'excuse pour la longueur de mon post.
A voir également:

1 réponse

Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 29 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2012
1
J'ai la réponse à ma question, c'est malheureusement un cancer du foie...
mon mari a malheureusement lui aussi un cancer du foie avec deux nodules il a eu deux chimioembolisations qui se sont bien passe malheureusement, il a aussi un cancer a la vessie une cyrhose et une hepathite c!!! la totale!!!! Ce que je peux dire c'est que lui aussi a eu un épisode de grosse fievre avec temperature ce qui l a conduit aux urgences, et il s est avéré que des kystes ont éclataient aux niveau des reins. Que faire ? Que penser ? Je ne sais pas, je vois mon mari maigrir, perdre des forces et le moral , lui aussi travaillait beaucoup pour sa famille et buvait un petit verre avec les gars de chantier comme il disait. Jamais de repos, toujours disponible pour les siens mais pour les autres aussi, toujours pret à rendre service et aujourd'hui , il est épuisé vidé! J'ai lu de nombreux sites sur ce sujet et j'ai compris que chaque personne est differente face a la maladie. Cependant, j assiste à l avancée de la maladie sur mon mari et je peux dire aujourd'hui qu elle est très forte! Sans vouloir être pescimiste, je ne pense pas que mon mari tiendrat encore de longues annees, alors j essaie de l entourer de mon mieux , de l aimer, de lui rendre son quotidien moins pénible. Moi aussi j'ai mes limites, et de temps en temps quand je sens le trop plein déborder je vais m aérer! Je me suis rendue compte que la colère et la révolte ne faisaient du bien à personne, mais pour cela il m a fallut du temps : un an et demi de larmes de souffrances, mais aussi de belles choses dites de tendresse et d amour. Bon courage à tous