Arrêt de subutex et solutions

toto77ch Messages postés 11 Date d'inscription lundi 4 février 2008 Statut Membre Dernière intervention 7 décembre 2011 - 7 déc. 2011 à 20:25
 Utilisateur anonyme - 8 déc. 2011 à 03:57
Bonjour,
Je suis en couple depuis 3 mois, mon amie vient de m'apprendre qu'elle prenait du Subutex à raison 8 mg par jour depuis près de 4 ans. Avant cela elle a consommé toute sortes de drogues en commençant par la marijuana, puis les ecsta, trip, champi, coke et finalement hero... Sous l'influence de son ex et comme beaucoup de jeunes pour s'éclater, sortir, délirer, etc. sans se soucier de séquelles que cela allait provoquer. Elle a sa part de responsabilité mais c'est sûr que ses fréquentations ne l'ont pas aidée.

Aujourd'hui, elle à été un peu obligée de me l'avouer, son addiction, m'a raconté son parcours et je lui ai demandé de tout arrêter de suite. Elle en avait la volonté, car elle a pris la décision de le faire, mais je me rends compte que ce n'était pas bien préparé et que cela allait être plus difficile que ce que j'aurais pensé.

En résumé: 1-2 ans de drogues dures, environ 1 an de coke et héroïne et près de 4 ans de Subutex sans parler de la boîte de médicaments en tout genres qu'elle avait chez elle.

Cela fait aujourd'hui 10 jours qu'elle a tout arrêté, les 2-3 premiers jours ça allait encore, puis le manque s'est fait sentir et les douleurs aussi. Mal de dos, insomnies, impossible de trouver le sommeil ou la bonne position, mal aux jambes, fourmillement aux jambes, maux de ventre, difficulté à aller aux toilettes, maux de tête, fatigue, énervement, irritabilité.
Elle travaillait dans la vente depuis 3 mois et cette semaine elle s'est mis en arrêt à mi-temps, mais vient d'être licenciée 3 jours avant d'être engagée fixe, dommage elle aurait attendu la semaine prochaine, ça aurait été mieux. Mais je crois que c'est un mal pour un bien.

Avec mon soutien elle semble réussir à trouver la motivation pour continuer et supporter tous les maux, mais le plus difficile est de ne pas savoir combien de temps cela va durer. Je pense que sans mon aide elle aurait déjà repris des médicaments de toutes sortes pour se soulager, d'ailleurs elle a pris 1-2 fois des anti-douleurs et prend 2 aspegic 500 dans la journée depuis 4 jours, des vitamines, calcium et magnésium 2-3 par jour et boit de l'eau avec du citron, car il faut aider les reins à éliminer, l'acide les fait mieux travailler.

Je l'admire pour son courage et sa force, je ne sais pas ce qu'elle peut vivre, je le vois, mais ne peux pas comprendre, je ne l'ai jamais vécu, mais j'essaye d'en savoir plus sur les médicaments et les solutions que je pourrais lui apporter pour l'aider à oublier cela définitivement. L'amour peut tout, c'est pourtant si simple.

Qui a réussi à arrêter définitivement le Subutex ou ce genre d'addiction définitivement ?

Combien de temps durent ces effets secondaires ou à quels autres sera-t-elle confrontée ?

Quelles solutions naturelles, pas de médicaments car j'ai pas envie de compensations ?

Merci de répondre simplement et clairement svp
Je vais la rejoindre, elle vient de rentrer, aujourd'hui 3 capsules de calcium/magnésium, 2 aspegic et 1 café... en plus d'être licenciée.

Je vous tiendrais au courant de l'évolution afin d'avoir un post qui donne des solutions et des explications suivies.

Merci et courage à toutes celles et ceux qui font le même choix, la volonté c'est la clé.
Bye
A voir également:

3 réponses

Il ne faut jamais arrêter un traitement de substitutif brutalement, la rechute est pratiquement systématique.
" L'amour peut tout, c'est pourtant si simple" hélas non vous faites fausse route c'est très compliqué au contraire. Votre amie est en souffrance. Comme vous le précisez elle tente de compenser par d'autres médicaments ( est ce la meilleure solution ? ).
On peut arrêter définitivement les traitements de substitutions mais pas de cette maniére. Il faudra laisser le temps au temps et être patient.
"Quelles solutions naturelles, pas de médicaments car j'ai pas envie de compensations ? " cela se saurait si cela existait.
Aidez la de votre amour ce sera trés utile pour elle, et qu'elle consulte au plus vite le spécialiste qui la suit.
1
Jennydu88 Messages postés 1787 Date d'inscription samedi 1 octobre 2011 Statut Membre Dernière intervention 14 mai 2013 81
7 déc. 2011 à 21:27
Mon compagnon est un ancien toxicomane.
Pendant 2ans, tout y est passé.
Quand je l'ai rencontré il m'a tout expliqué. Il est actuellement sous méthadone.
Il a commencé par le subutex quand il a arrêté toutes ces m*rdes. Il a ensuite passé à la méthadone.. Il diminu les doses petit à petit. Il y'a peu, il a diminué de 5mg.
Je ne le pousse pas à tout arrêter, je sais dans l'état qu'il serait en arrêtant tout : comme votre compagne.

Il vaut mieux qu'elle diminue petit à petit les doses..Même si ça prend un peu de temps, le manque se fera de moins en moins sentir.



Bon courage à votre compagne. Rien que le fait que vous soyez avec elle ça va l'aider.
0
Salut toto77ch,

J'ai lu quelques messages sur ce sujet "subutex" et par curiosité j'ai été voir ce que c'était sur Google. C'est assez terrible comme "drogue" de substitut et ça rend dépendant.

J'ai trouvé quelques témoignages très intéressants ici > https://www.e-sante.fr

Comment une personne a réussis, son trajet et les conseils qu'il donne à une autre personne qui est en sevrage.

Ta copine souffre sûrement beaucoup et aurait besoin d'un suivi, d'une cure et de certains médicaments (selon ce que j'ai lu sur le lien) jusqu'à diminuer pour être complètement libérée de tout ça.

Ton amour, votre amour doit être fort pour qu'elle réussisse en ce moment à supporter la douleur, cesser de travailler etc...

En tous cas, ça demande du courage et je lui souhaite bonne chance et à toi aussi!
0