Carcinome épidermoïde à non petites cellules

alex152 Messages postés 1 Date d'inscription dimanche 30 octobre 2011 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2011 - 30 oct. 2011 à 12:26
1tibou Messages postés 40676 Date d'inscription mardi 12 avril 2011 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2021 - 30 oct. 2011 à 14:52
Bonjour à tous et à toutes,

A mon retour de vacances au mois d'août de l'an passé,on me diagnostique un cancer du poumon;c'est la terre qui se dérobe sous mes pieds. J'aurais 50 ans au mois de janvier prochain; la machine médicale se met en route sans trop tarder ...
Lorsque mon pneumologue m'a annoncé la nouvelle, j'avais déjà tellement souffert dans ma vie, que j'ai un instant pensé à m'abolir; j'ai fait par au médecin de mon intention,qui m'a dissuadé dans le sens où il m'a dit qu'il existait différents moyens d'intervenir, chimiothérapie, chirurgie, et qu'il fallait procéder encore à d'autres examens,afin de déterminer les possibilités d'interventions,face à une tumeur dite à non-petites cellules.Une lueur d'espoir,qui m'a décidé à engager une lutte sans merci contre cette terrible maladie; j'ai beaucoup culpabilisé dans un premier temps d'avoir fumé durant plus de 30 ans.
La vie ne m'a jamais vraiment sourit; mais me suis toujours acomodé de ce que j'avais,rencontré ma femme, avec laquelle nous avons eu une fille âgée aujourd'hui de 23 ans, et dont je suis fier. Nous avions pleins de projets, j'avais aussi une chouette place de travail, on espérais pouvoir mettre de l'argent de côté pour que je puisse un jour rénover une vieille petite maison dans le Sud de l'Espagne. Nous sommes restés mariés 10 ans, puis avons divorcé. J'avais perdu mon emploi, me suis retrouvé au chômage, à l'aide sociale, pour finir à l'AI en raison de dépressions et de troubles bipolaires. Je n'en pouvais plus, sous la pression de la famille, tant du côté de mon épouse que de la mienne, qui cherchait manifestement à s'arracher notre enfant, nous déresponsabilisant de notre rôle de parents. On nous a souvent fait beaucoup de promesses en l'air. La situation est devenue précaire. Mon ex-épouse à quitté le domicile familial. Elle est partie avec ma fille rejoindre sa famille en Espagne, et je n'ai pas revu ma fille jusqu'en juillet de cette année. D'interminables années ont passé, sans que j'aie trop de nouvelles: ma fille était devenue l'otage. Et de toutes façon, on voulais rien savoir de moi ...
Je me suis rapidement retrouvé dans une situation catastrophique, à la rue ne pouvant plus assumer les paiements. La spirale infernale était désormais engagée.
Puis,il y a 4 ans, lors d'un voyage en Thaïlande, j'ai retrouvé la joie de vivre, j'ai rencontré une femme, nous sommes tombés amoureux et avons fait le projet de nous marier. Le but était de réaliser le rêve non accomplis de mon premier mariage, nous devions avoir un enfant pour ce printemps. Malheureusement, fausse couche liée aux soucis occasionnés par l'annonce de ma maladie ou ironie du sort?Vu mon état de santé, c'était presque préférable que l'enfant n'aie pas vu le jour?Nous avons étés tous deux très déçus ...
Le 15 octobre de l'année dernière, après une multitude d'examens médicaux, j'étais opéré dans un grand centre hôspitalier universitaire de la côte, en Suisse. J'avais subi préalablement péniblement en vue d'une résection de la masse tumorale, une chimio néo-adjuvante Cisplatine / Taxotère avant l'ablation du lobe supérieur gauche de mon poumon. J'ai beaucoup souffert, mais l'amour que je portais à ma future femme, Thaïlandaise du Nord, m'a donné les forces de lutter. Je n'avais qu'une envie, la serrer très fort dans mes bras, de retourner coûte que coûte en Thaïlande. Après ma sortie de l'hôpital et trois mois de convalescence dans la solitude, mon oncologue m'annonçait de bonnes nouvelles: tout s'était bien passé. Par contre, je n'ai pas eu la force de cesser de fumer complètement. Mais je pouvais partir 3 mois en Thaïlande, jusqu'au prochain scaner de contrôle que je doit suivre tous les 3 mois pendant 2 ans. J'ai toujours la hantise d'une rechute, et là, j'envisage vraiment d'arrêter la cigarette. Pour moi, et pour ma future épouse. J'aimerais aller vivre en Thaïlande, oublier tous ces mauvais souvenirs, laisser mon passé chaotique derrière pour une vie meilleure.
Le problème, c'est que ce n'est pas dans mes moyens, de revenir tous les 3 mois en Suisse pour les scaners. Si je quitte la Suisse, l'AI me versera une rente de base réduite, et ne versera plus les prestations complémentaires. Je ne sait pas même combien de temps je pourrais habiter la maison de ma grand-maman, mes parents vont devoir vendre pour subvenir aux frais occasionnés par l'EMS où elle réside. Et avec la crise actuelle du logement, j'ai peur de me retrouver à nouveau sans domicile fixe. Mes proches vivent leur vie à l'étranger, je suis seul ici. Avec cette épée de Damoclès sur la tête. Lors de mon séjour en Thaïlande, j'avais retrouvé l'appétit de la vie, j'avais aussi oublié les mauvais moments, la solitude et tous mes problèmes d'ici.
J'aimerais tant pouvoir repartir d'ici la fin de l'année retrouver mon amour. On se téléphone souvent, on s'accroche ...
Les résultats du scaner sont bons, j'ai vu mon médecin la semaine dernière. Tout reste sous surveillance, mais me demande aussi jusqu'à quel point je désert la science et la recherche, puisque j'ai été intégré dans un protocole expérimental. Peu importe. Le problème, c'est les moyens financiers qui font cruellement défaut! Alors, je suis désespéré par moments, découragé. Comment faire? Certains me disent "joue au Loto"! ... Bien maigre consolation, non?
Je me renferme de plus en plus. J'ai l'impression de perdre le peu de forçes que j'avais récupérées. Je ne sait pas vraiment comment faire. Le fait d'écrire est en ce moment m'est difficile, j'ai le sentiment de mal m'exprimer, ne sait pas où demander de l'aide, des conseils. Quelques larmes coulent, peut-être mes émotions qui ressortent ... Pas grave, personne ne me voit ...
Quelqu'un pourrait m'aider à trouver une solution, me donner une idée de comment faire? Existe-il des Associations qui pourraient m'aider financièrement? Le gros du problème est là. Avec une bonne santé, les choses seraient différentes. Mais bon, on ne peut pas tout avoir! J'ai déjà la vie sauve pour le moment. Au pire, je laisse tomber tous les contrôles médicaux pour aller rejoindre ma chérie en Thaïlande, me contente de ma rente AI de base, et je vis, jusqu'au dernier instant? Certainement moins longtemps, mais au moins heureux une dernière fois, au lieu de me morfondre et de déprimer!
Si quelqu'un peut me conseiller, mille merci! Même une idée sera la bienvenue ...
Je garde espoir, et pour terminer cet interminable texte, je souhaite du fond du coeur que celles et ceux qui luttent contre cette cruelle maladie puissent s'en sortir de façon durable, et réaliser leurs voeux les plus chers.
Meilleures salutations ...
A voir également:

2 réponses

je trouve votre temoignage tres fort
il faudrait peut etre ce renseigner avec des association sur le cancer pour avoir plus d'information pour des aides financieres, enfin je ne cest pas trop
je c'est pas si ma question serait un peu deplacer mais comment vous a on decouvert ce cancer? douleurs?
0
1tibou Messages postés 40676 Date d'inscription mardi 12 avril 2011 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2021 7 880
30 oct. 2011 à 14:34
après avoir tous lu je tenais a vous dire FÉLICITATION pour le courage et la persévérance qui porte jusque maintenant et j'espère encore longtemps

j'ai fait des recherche et j'ai trouver cette association en suisse
https://www.liguecancer.ch/
essaie de voir si il peuvent t'aider a trouver une solution
;=)
si je trouve autre chose je te le met
;=)
0
1tibou Messages postés 40676 Date d'inscription mardi 12 avril 2011 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2021 7 880
Modifié par 1tibou le 30/10/2011 à 14:54
0