Mes grands parents maternel était alcoolique [Résolu/Fermé]

genes alcoolise - 30 sept. 2011 à 12:57 - Dernière réponse : begonie 89888 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juin 2018 Dernière intervention
- 1 oct. 2011 à 07:34
Bonjour,
Quelle sont les possibilités de conséquences d'alcolisme des grands parents sur ma santé. Grands parents maternel. Ils ont bu de environ depuis 1909 et ma mére est né en 1913. Ma grand mére a perdu avant ma mére un enfant alors qu'elle avait bu et était enceinte lavant en seine et marne le linge pour des bourgeois elle était tombé dans le lavoir public.
Le BB est mort 4 jours plus tard. Elle a continué avec son mari a boire lui était maneouvre et il lui fallait pour travaillerses litres de rouge. Ils on continué a boire. Ont eu 2 enfants aprés ma mére et puis lors de la naissance de ma tante en 1920 alors qu'elle attendai pour accoucher mon salopart de grand pére lui adit je vais chercher des cigarettes elle ne l'a plus revu. Alors elle est revenu dans son ariége natale. Avec 4 enfants en 1921 par le train le plus agé 11 ans et le BB ma tante. Ils ont tous vécus une vie normale et sans alcool mais ils ont tous eu des problémes de douleurs de petites maladies mais oncles était très caracteriels ma mére a eu sa menopause a 42 ans et s'ouffrai de divers petits maux. Et elle disait presque tous les jours "LES PARENTS BOIVENT LES ENFANTS TRINQUENT" ma mére n'a pas pu me nourrir aux seins son lait "m'empoisonnai",ensuite j'ai eu de l'asthme chronique d'aprés les docteurs d'alors atteinte du systeme vago sympathique. J'ai éte un enfant chétif et sans dynamisme j'ai un repris le dessus a 18 ans mais j'ai eu une vitalité en dessous de la normale. Maintenant a 73 ans je vais a peut prés bien. Quelles on pu etre les coséquence de cette alcoolisme sur mes gênes et sur ma descendance. D'aprés mon docteur aucun mais j'en doute fortement.
QUAND PENSEZ VOUS qui doivent consulter psychiatre,endocrinologue diabetologe ou autre Merçi de vos réponse
Afficher la suite 

8 réponses

begonie 89888 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par begonie le 30/09/2011 à 16:46
0
Merci
Bonjour.

" Maintenant a 73 ans je vais a peut prés bien. Quelles on pu etre les coséquence de cette alcoolisme sur mes gênes et sur ma descendance. "
" D'aprés mon docteur aucun mais j'en doute fortement. "

Ce que je sais c'est que l'alcoolisme n'est pas héréditaire mais qu'il y a possibilité d'une prédisposition génétique, un certaine fragilité.

Tes déscendants n'ont pas besoin de consulter des spécialistes.
Ils peuvent répondre aux questions en cas de consultation auprès d'un médecin pour n'importe quel autre problème si le médecin pose une question sur leur histoire de famille.

Il est juste conseillé de ne pas abuser de l'alcool.

Je pense aussi que tu ne dois pas te faire des soucis particuliers pour tes enfants et peut-être tes petits-enfants.

Ils sont actuellement mieux informés contre les dangers d'abus de tout genre que tes grands-parents à l'époque et probablement toi-même.

Profite de ta vie comme tu le peux et comme tu veux.
Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Publi-information
genes alcoolise - 30 sept. 2011 à 18:49
Merçi pour vla réponse je ne suis pas inquiet pour personne. Mais je voudrai savoir si mes génes ont été modifié par l'alcoolisme de mes gran parents. Par exemple et ça n'a rien a voir avec l'alcoolisme. Les descendants des juifs ESPAGNOL déportés aux MEXIQUE par ISABELLE LA CATHOLIQUE ont un type de diabéte particulier 500 ans aprés du fait de tout ce qu'on subit leurs ancetres. Par modification des gênes et c'est un médeçin américain un oncologue qui me l'a dit. Les juifs ASKENASE souffrent d'un syndrome particulier du fait des persécutions subit en EUROPE. C'est cela ma question en ce qui concerne l'alcool et je ne suis pas le seul. J'ai appris trés recemment ce probléme d'alcoolisme combien de personne souffrent de probléme équivalent et ils ne savent pas souvent que cela vient de l'alcolisme ou la droge ou les 2 qu'on consommé leurs parents ou grads parents
begonie 89888 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juin 2018 Dernière intervention - 30 sept. 2011 à 18:57
Fait confiance à ton médecin qui a souligné très clairement son point de vue que je partage.
Utilisateur anonyme - 30 sept. 2011 à 21:17
bsr

Il ne faut pas confondre une mutation génétique ( pas forcément due à une cause externe ) suivie d' un phénomène de consanguinité ( hémophilie célèbre ) dans certaines familles ou peuplades ou groupe d' individus et une suspicion d' incidence de consommation de vin du début du 20è siècle ( le titre d' alcool de ce vin était loin d' atteindre les degrés alccoliques à la mode en ce moment.

Donc aucune conséquence due à ce vin ( d' autant plus que l' auteur du post a bénéficié de 50% de gènes différents provenant de son père ) , mais par contre , je me méfierais davantage de la production de matériaux lourds modernes radioactifs circulant dans l' atmosphère , ou des gaz à toxicité notable ( benzène , toluène etc... )
genes alcoolise - 1 oct. 2011 à 06:23
Si j'avais fait confiance aux médeçins je serai mort. La médeçine m'a sauvé. CANCER et HEPATITE C car je me surveille. Les médeçins sont indispensables pour les ordonnaces et pour le diagnostic des affections. Mais comme il ne faut pas que le patient prenne trop de temps afin que ces CHERS chers parceque ils coutrent cher a la sécu bien sur ils ont fait 10 ans d'études alors nous sommes vite expedié. Et si on ne demande pas analyses et radio. Pour obtenir un IRM il m'a fallu faire une échographie puis une radio et comme les symptomes persite j'ai obtenu l'IRM de mon toubib. Si j'avais eu direct l'IRM sacré économie pour la sécu d'autand que mon gastro m'avait fait déjà l'echographie. Alors il faut faire confiance a son médeçin bien sur mais aussi se prendre en charge et votre forum est un des moyens d'y parvenir.
En matiére de gènes nous en sommes au moyen age nous ne savons pas comment se distribue les génes entre les parents. Par contre en ce qui me concerne j'ai l'impression qu'il y a eu plusieurs étapes ou mon corps a éliminés les genes deffectueux. Alors que j'étais un enfant soufreteux et fragile a 18 - 20 ans m'a santé c'est améliorai. Mes 28 mois en ALGERIE ou j'étai parmis les troupes de répression m'ont fait beaucoup de bien. "climat sec". J'ai manqué de vitalité jusqua 50 ans . et depuis en fonction de mon age ça va mieux. Donc mes recherches et mes questions ne sont pas pour améliorer une situation mais pour savoir et éventuellement rendre service a des gens qui aurait la méme heredité. pour la consomation de mes grands parents il y avait le vin bien sur mais aussi la GNOLE alcool fort qu'ils achetait pas cher et qui sait ce qu'il y avait dedans. C'est comme les fumeurs de SHIT qui n'a plus rien a voir avec l'herbe naturelle qui est déjà toxique en ellememe. SAVVAS dit mais par contre , je me méfierais davantage de la production de matériaux lourds modernes radioactifs circulant dans l' atmosphère , ou des gaz à toxicité notable ( benzène , toluène etc... ) Tu as parfaitement raison mais c'est un autre probléme. Je veux savoir la transmission des gênes par les ancétres et vos expériences en la matiéres Merçi a tous et a toutes.
begonie 89888 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par begonie le 1/10/2011 à 07:25
0
Merci
Re-Bonjour.

Le site Santé-Médecine a comme mission d'orienter vers des professionnels de la santé en cas de besoins de prises en charge ou de répondre à des questions qui ne nécessitent pas un diagnostic médical précis fait en direct dans le cabinet du médecin.

Ta question vise plutôt l'ouverture d'un débat ou d'un blog, ce qui n'entre pas dans les moyens que le site Santé-Médecine propose.

Ta question touche également la recherche scientifique qui continu encore actuellement ses études en cours qui visent à identifier les gênes responsables de la transmission d'une vulnérabilité face à l'alcool. C'est ce que j'ai appelé "fragilité".
Les dernières nouvelles autour ce ces études vont dans le sens que OUI, il y a transmission de la vulnérabilité mais NON les enfants de personnes dépendants de l'alcool ne seront pas systématiquement dépendants car d'autres facteurs de protection entrent en jeu (climat familial, personnalité, exemples ou modèles, stress etc...).

En ce qui concerne tes préoccupations, le mieux sera de t'adresser directement à un centre spécialisé dans le domaine des dépendances aux substances de d' y soumettre ta situation personnelle qui tiendra compte de ton histoire de vie et de santé.

Désolée mais nous n'entrerons pas dans un débat.

Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Publi-information
genes alcoolise 2 Messages postés samedi 1 octobre 2011Date d'inscription 1 octobre 2011 Dernière intervention - 1 oct. 2011 à 07:24
comprend pas la réponse j'ai pas de probléme avec l'alcool. Je pose des questions et si quelqu'un a une réponse il me la donne. POINT FINAL. Je ne veut pas un débat. Pour m'orienter vers un médeçin je t'ai pas attendu. Bien sur si mes questions sont génantes s'il faut encenser la médecine dire que les TOUBIBS sont infaiilibles je te laisse le dire. Moi je dis ce que je veux dans la limite de la décence bien sur. Bonne journée.
begonie 89888 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juin 2018 Dernière intervention - 1 oct. 2011 à 07:34
" Quelles on pu etre les coséquence de cette alcoolisme sur mes gênes et sur ma descendance. D'aprés mon docteur aucun mais j'en doute fortement. QUAND PENSEZ VOUS qui doivent consulter psychiatre,endocrinologue diabetologe ou autre "

" Je pose des questions et si quelqu'un a une réponse il me la donne. POINT FINAL. "

Nous arrêterons donc là.
Publi-information