Il est plus facile de subir que de fuir ! Qu'en pensez vous ?

Résolu
Signaler
-
 anonyme -
certaines personnes se complaisent dans leur mal être....je ne dis pas qu'il est facile de se sortir d'une situation difficile, mais certaines personnes ne font rien ou pas grand chose pour y remédier...

16 réponses

Il faut avoir vécu une situation vraiment difficile pour comprendre cela. moi j'appelle ça le "syndrome de l'autruche" et il est vraiment difficile de s'en sortir car les problemes deviennent alors le centre de votre vie et vous ne pouvez pas faire autre chose que de tourner en rond ou vous cacher la tête dans le sable !!! Dans ces cas vraiment difficiles il faut vraiment avoir de bons copains et un soutient familial -surtout pas du genre "je te l'avait bien dit..."
Assez d'accord avec vous, car l'accoutumance peut se faire dans nombre de cas, on devient alors dépendant de ceci ou de cela..... C'est le syndrome de "" je ne sais plus quoi" qui surprend certains kidnappés au point qu'ils tombent en addiction à leur ravisseur. Fuir c'est prendre le risque de la rupture; cela est insupportable à certains.
Je suis contente que Jérome aie eu la meilleur réponse car je suis d'accord avec lui.
quand tu as Deux handicapés à t'occuper ,tu subis ,tu peux pas fuir ,maintenant ils sont décédés tous les deux.j'ai commencé à l'âge de 19 ans (1984 fin 2003) Cétait les parents d'éric. bonne soirée sylvie
je pense , qu'il vaut mieux subir que fuir , de toute façon , tu es toujours rattrapé par ce que tu fuis annie
a la base l etre n ai pas la ni pour subir ,ni pour fuir ; a lui de garder son equilibre , a nous de lui inculquer l equilibre . si on se derobe a ca ,que l on ne s etonne pas que le mal que l on crache nous revienne de par derriere la tete ! la terre est ronde ! et tu auras beau fuir ;tu reviendras au meme endroit ,un peut plus vieu ,plus fatiguer , donc autant fair les chose difficile ds la fleur de l age et en tirer de conclusion et une facon d etre , ! puis fuir ne fait pas parti de l Homme ,sauf s il a fuis sa condition , a ce moment la ;nos amies scientifique devrais repertorier une troisieme branche ds le processuce d evolution ; ceux sont rester bloquer entre le singe et l homme !!!
Qu'il n'est pas forcément plus facile de fuir, ça c'est clair. Mais c'est de loin la solution que j'adopterais dans n'importe quelle situation. Subir ? Ah que non ! Plutôt mourir...
Ca fait mal quand même mais c'est comme ça qu'on apprend la vie.
Ni l'un ni l'autre : on réagit d'une façon ou d'une autre suivant ce qu'on croit être la meilleure solution sur le moment ou au moins la moins pire. On a tous des barrières psychologiques qui nous permettent de supporter certaines choses et c'est différent pour chacun suivant sa propre histoire. Aucune solution n'est facile. Je ne sais pas qui a dit "qui a dit que la vie devait être facile ? "NADINE (62 ans)
je repon kil est trés difficile de se sortir d1 situation ki parait sans issue dc parfois on préfer subir et souffrir en silence rien est facile ds la vie
Chaque individu est unique donc chaque individu réagi aux problémes de la vie de maniére unique meme si il y a des ressemblances. On ne peut pas dire qu'il subisse pour comprendre il faut se mettre a sa place. etre lui pour voir qu'il n'y pas d'autres solution. L'étre humain est complexe. Je dirai aussi que se n'ai pas mieux de fuire une situation elle te rattrapera un jour. Il faut l'affrontés . Si on n'a pas le courage d'affronté soit on subit, soit on fuit
Bonsoir,cela dépend de chaque individu et de ce qu'il peut ou ne pas endurer.Pour subir il faut etre entiérement sous l'emprise de ce que l'on subit,et c'est quelquefois tellement insuportable que la faculté de rébellion est quasiment abscente.Pour ne pas subir il faut quelquefois du courage,courage de dire non,courage de s'affirmer.Et dans ce cas ne pas fuir,mais faire face.Mais dans la question fuir est difficile aussi,c'est faire un acte d'autonomie,et montrer son libre arbitre,ce que quelqu'un de soumis n'est pas à meme de faire.
....je fuis Karine Huet ....depuis le 8 Janvier ........ suis donc ......loin .............!
pour moi il est plus facile de subir, je fuis en pensée. Mais dans la vie on doit assumer ses choix, donc on subit. Moi je suis lâche, je me retranche devant plein d'obligations : morale, religieuse : éducation. Je suis scorpion donc caractère conflictuel, dans les discutions vives je me redresse et fait front, je suis toujours perdante car j'ai après un gros sentiment de culpabilité. Mon mari me ramasse à la petite cuillère. Il n'est en conclusion ni bon de fuir, ni de subir, on doit payer le prix et s'adapter au jour le jour
Ce que j'en pense ?.?.? Rien ! surtout pas juger lorsqu'on ne connaît pas le vécu, la personne, sont tempérament, les conditions, les avantages-inconvénients, etc... Déjà : la question n'est pas exacte et est incomplète, car au-delà de dire ce qu'on pense, chacun et chacune, il faut aussi regarder les choses vraiment : l'inverse est tout aussi vrai, et même plus courant de nos jours ! "courage fuyons!". Souvent il est aussi plus facile de fuir que de subir ! De nos jours, plus personne (ou presque) n’a envie de s’embêter avec quoi que ce soit : que ce soit au boulot, en société, et surtout dans la vie familiale et de couple ! Une des membres du couple n’est pas satisfait à 100% de son cojoint ? il / elle divorce. Sans faire aucun effort ni elle ni lui pour dialoguer ou même demander l’autre quel est le problème… A l’inverse (là ça rejoint la question) : DEUX EXEMPLES : Autrefois et malheureusement de nos jours, il existe des femmes qui subissent la méchanceté et la trahison de leur mari qui se prend pour un roi et elle n’a pas le droit de bouger le petit doigt : elle « subit ». Ensuite c’est trop facile de dire « y’a qu’à se bouger » : si elle commence à « fuir » ou à « se défendre », alors là les menaces apparaissent et alors on peut comprendre qu’il est préférable de subir que de risquer sa peau… Domaine boulot : le patron peut vous demander de « subir » des choses que vous n’aimez pas du tout : baisses de salaires, horaires non prévus, déplacements non payés, tâches ne rentrant pas dans vos obligations, pressions diverses et des menaces de plus en plus graves ! Et tout ça….de préférence « sans broncher » sinon la porte !... alors parfois on se dit qu’il vaut mieux subir, même gravement, jusqu’à en devenir malade, voire même se suicider !, au-lieu de fuir !...
Tout à fait d'accord avec Sybile - que je salue au passage  : la soumission est une fuite.