Avez-vous connu une timidité excessive durant votre enfance ? [Résolu]

- - Dernière réponse :  anonyme - 10 juin 2011 à 12:06
Avez-vous connu comme moi, une période de votre enfance où une timidité excessive venait vous envahir ? Cela m'intéresse d'avoir votre avis si c'est le cas, car j'aurais aimé connaître votre évolution par la suite, pour la comparer à la mienne éventuellement. Bref, cela m'intéresse, réponses brève et peu sérieuse s'abstenir, sinon j'aurais poser ma question dans une autre catégorie...
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
J'étais timide étant enfant - sans que cela soit une timidité 'excessive' - on me disait 'émotif', je rougissais facilement, ce qui à une époque était parfois difficile. Comme beaucoup, le théâtre à l'école et l'expression artistique ont été une très bonne thérapie. Et je me suis ensuite, dans cette même logique, investi dans un métier en contact avec le public. En gravissant les échelons, je pense avoir plutôt bien tiré partie de ma sensibilité et intuitivité ... C'est devenu un atout pour bien apprécier les situations, les gens, et cela a eu un rôle déterminant ... Dans un cadre plus personnel, j'essaie également d'exploiter cette sensibilité. Je suis convaincu que l'essentiel, c'est d'essayer de capitaliser et d'exploiter efficacement ce que l'on peut considérer au premier abord comme un handicap ...

Merci anonyme 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 6644 internautes ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de anonyme
1
Merci
je n'ai pas été "timide" ni dans ma jeunesse, ni à présent. par contre je vivais enfant avec un proche timide. je vis encore près de proches timides. ce que je peux dire c'est que ceux-ci me permettent de réfléchir à mon comportement, vue leur extrême sensibilité j'ai souvent l'impression d'être un éléphant dans une boutique de porcelaine. chacun a évolué en acceptant, plus ou moins, sa timidité. certains" s'en servent" dans leur vie professionnelle, en s'exposant : professeur, comédien, artiste...... pour d'autres c'est un peu plus compliqué, toujours le regret de réagir trop tard, d'être bloqué,. malgré tout ils ne sont pas plus malheureux que la plupart, peut-être plus conscients......
Publi-information
Commenter la réponse de anonyme
1
Merci
Oui, tout à fait Bruno ! Je pense exactement la même chose que vous... Mais la réponse d' Agnas est très très intéressante également. Je suis également convaincu que les personnes ayant connu une très grande sensibilité associée à une importante timidité durant leur enfance, sont des personnes qui développent certaines facultés. Je ne parle pas de "dons" particuliers, je parle de perceptions des choses... Notamment je pense que "nous" ( car je pense en être ), sommes plus à l'écoute, et réceptifs vis-à-vis de certaines émotions et comportements. Il n'est pas rare que je ressente et anticipe bien des choses sur le plan environnemental et relationnel. Le revers de la médaille ? Et bien c'est ce qui m'est arrivé il y a quelques semaines, un accident ( heureusement sans gravité physique ), qui peut provoquer un stress réactif qui aura un impact probablement plus fort que sur d'autres personnes, et demandera un peu plus de temps pour se résorber. Je ne dis pas que toutes les personnes comme nous deviennent des artistes, mais je suis convaincu que la plupart en ont la fibre... Bien entendu il ne faut rien généraliser.
Commenter la réponse de anonyme
Publi-information