Ejaculation + ou - rapide

-
 Buzzoff -
Bonjour,

J'aimerai savoir pourquoi il y'a tant de différences dans mes temps d'éjaculations!

Je pratique bcp le sexe et dispose d'une libido très présente et, selon les filles, mon éjaculation est plus ou moins rapide.

Quand je picole pas mal en soirée et avant d'être complètement saoul, si j'ai un rapport, les 3/4 du temps je peux durer une heure en prenant mon pied.
Je pense que l'alcool me tranquillise l'esprit et me détends.

Et quand je suis dans un état normal, et suivant les nanas ou les moments je dure entre 5/10 min et 30/40 min

Le souci c'est que c'est quelque chose qui me travaille énormément et que qd je suis trop rapide avec une nana, les fois suivantes seront quasiment à 100% pareilles!

Est-ce mon mental qui me joue des tours, est ce normal et je me mets la pression tout seul
Existe t-il une bonne solution (a part picoler avant un rapport) qu'elle soit médicale psychique ou autre? (et ne me sortez pas la solution du Dr trucmuch à 60€ le book^^)

Merci par avance!

1 réponse

Bonjour kalagan,

L'alcool agit comme un retardateur sur les neurotransmetteurs de ton cerveau (qui eux-mêmes sont liés aux sécrétions de sérotonine et dopamine à la source du plaisir)

Boire revient donc à "endormir/ralentir" ton excitation qui par temps "sobre" a a priori tendance à s'emballer, sans doute proportionnellement à l'excitation que provoque ta partenaire du moment.

La (dangereuse) facilité pourrait consister à continuer de boire pour prolonger la "performance". Or, c'est sans doute sur les séquences "ooops! c'est parti trop vite !" qu'il faut concentrer ton attention. Tu es probablement victime d'un excès de stress dans ces moments là et comme tu l'as fort justement remarqué, l'alcool te tranquillise.

La solution est à la fois simple et compliquée : travailler le mental pour parvenir à rester zen sans alcool. C'est évidemment plus facile à dire qu'à faire...mais tout à fait accessible. Il est important de ne pas être entièrement "tendu" (au propre comme au figuré) vers l'issue du rapport, à savoir, la jouissance et savoir prendre le temps d'apprécier le chemin qui y mène. Cela implique la confiance. À commencer par celle que l'on a (ou pas) en soi-même. Et celle de son/sa partenaire également.