Syndrome stress post traumatique militaire [Résolu/Fermé]

Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 26 mai 2010
Dernière intervention
16 juin 2010
- - Dernière réponse : begonie
Messages postés
96741
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 mars 2019
- 26 avril 2012 à 15:27
Bonjour,

Bonjour,

Mon compagnon depuis deux ans est un ex militaire. Il etait avant dans une unité de reconnaissance en profondeur. Il n'etais plus à l'armee lorsque nous nous sommes connus. Je sais qu'il à été en Afghanistan ainsi qu'en Afrique centrale. Il a perdu de nombreux camarades également. Voici quelques exemples de ses troubles qui m'inquiete:
Il a de tres nombreuses migraines, il est irritable, lorsque j'essaye de discuter avec lui il me dit que je ne saurais pas comprendre car je ne sais pas ce que c'est et que je ne comprendrais rien car je ne suis qu'un civile. je sais que certains films sont a eviter comme la chute du faucon noir ou les larmes du soleil car il change radicalement. Il est generalement tres calme mais son regard change lorsqu'il croise des etrangers et ill serre tres fort les poings, à la maison toutes les ports et fenetres sont fermès en permanace à double tour, il ne sort jamais sans avoir un couteau avec lui, il a egalement de tres nombreuses insomnies, parfois lorsqu'un reportage passe sur l'Afghanistan ou l'Irak ou encore lorsque l'on voit sur cnn par exemple des funerailles de soldats il se met a pleurer et se cache pour ne pas que je le vois. Lorsque l'on marche dans la rue il est en permanance aux aguets, regardant partout les fenetres les balcons etc, en voiture il roule toujours vite dans les rues, quand j lui demande pourquoi, il me dit on ne sait jamais ce qui peut arriver. L'autre jour un gosse jouait avec un laser depuis un balcon et s'amusait à le pointer sur les passants, lorsque le laser est arrivé sur nous il m a plaquèe sur le mur et cherchait en vain son arme. Son regard etait effrayant ses traits etaient dur, j'ai essaye de le ramener a la realitè il me disais de ne pas bouger qu'il s'en occupait. Apres quelques instants il est revenu à la realitè s'est mis a trembler puis a sangloter. Lors du reveillon de noel chez mes parents qui habitent dans un quartier residentiel, nous somes sortis pour fumer car on ne peut fumer a l interieur, des feux d'artifices ont exploser et des enfants se sont mis à lancer des petards, il s'est presque jeter a terre m'entrainant avec lui. Et de nouveau le meme visage et ses yeux scrutant tout au tour. Il s'est rué d'un coup sur les enfants et j'a dut le faire lacher et de nouveau il s'est mis à trembler et à sangloter. Le soir il part souvent marcher a flanc d'une colline le long de la mer (il y a plusieurs vieux bunker de la guerre) pres de chez nous. C'etais le soir de la fin du carnaval, il y a eut un feu d'artifice et ne le voyant pas rentrer j'ai eut un mauvais presentiment, je suis allèe voir apres lui, je l'a retrouvé tapis dans un petit trou du terrain le couteau a la main. Il avait juste gardé son polar noir et bougé sa montre et tout ce qui brillait. Lorsque je l'ai retrouvè il s'est lancé sur moi lecouteau à la main, surprise et me rendant compte de ce qui se passait j l'ai apellé par son surnom lorsqu'il etait à l'armee. Il ne m'a rien fait m'en entrainèe vers le trou et m'a dit etre separè de sa section et perdu son materiel lors du debarquement sur la plage avec un zodiac. Qu'il falait qu'il traverse les lignes ennemies ( en fait des pates de maisons residentielles) enevitant les patrouilles (des voitures passant le long de la digue) et les patrouilles a pieds (des passants) et que son objectif etait de faire sauter le relais de telecomunications sur la colline (des antenes GSM) j'ai tout fait pour le calmer, et de nouveau tremblements et sanglots. La nuit il a plein de cochemards , des sortes de crises, se reveille en sursaut. Il dort meme avec son couteau sous son oreillé. Lorsqu'il y a un bruit dans la chambre il se reveille en sursaut tout panique et prend son couteau. Lors de ses crises lorsqu il dort il croit qu'on l'attaque ou qu'on veut lui faire du mal. Un jour deux personnes etrangeres etaient assisent sur sa voiture, il ont refusé de se bouger l'on insulté et l'un a essayé de le frapper, il l a metrise de suite a main nues et l'autre a sortit son couteau en un clin d'oeuil il 'a desarmé et neutralise puis il est revenu sur le premier a pris sa tete entre ses mains et j'a compris qu'il allait comme il dit lui mettre des yeaux dans le dos (car il m'a donnè des cours de close combat à main nue) J'ai fait en sorte d'utiliser des termes militaire que j connais ou que j'ai entendu utilisè par certains de ses amis qu'il apelle ses freres et qui etaient avec lui à l'armee. Par chance j'ai put en contacter un par telephone et il areussit à lui dire qu'il devait ramener des prisoniers vivants. Voila un court résumé de la manière dont il est et je pourrais vous siter encore plein d'exemples. Mais sinon il est tres clame, tres posé adorable et attentionné.

J'espere que vous pourrez m'aider car je ne sait pas comment faire.
Afficher la suite 

7 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour Petitecaro,

Pour te répondre, ton compagnon a bien vécu le pire et difficile pour lui de retrouver la vie normale, le quotidien. Ce que tu décris ressemble étrangement à l'après vietnam. Toujours prêt aux moindres bruits, aux aguets. Si tu veux aider ton ami, le plus souhaitable est qu'il fasse une thérapie afin qu'il s'en sorte. Le fait de parler, de sortir ce qu'il a en lui, lui fera un grand bien. Ses réveils brusques montrent qu'il a des flashs, des images terrifiantes, inhumaines dont il a vécu surtout dans les lieux où il est allé. C'est la guerre. Tu peux l'aider en l'accompagnant à voir un psy. Changes-lui les idées par des distractions, et à la poubelle tout les DVD qui ont attrait à ce qu'il a vécu. Ce n'est pas chose facile mais ton amour l'aidera. Ne le laisses pas tomber, souvent ces symptômes mènent au suicide car ces personnes ne savent plus comment s'en sortir. Courage sincèrement !!

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 11987 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
petitecaro
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 26 mai 2010
Dernière intervention
16 juin 2010
-
Merci Lola,

En effet plusieurs de ses amis se sont suicidés ou vivent en reclus. J'ignore encore une partie ici je n'ai decrite ou expliqué que ce que je sais ou ai vecue avec lui car il refuse d'en parler. Nous sommes allès consulter plusieurs specialistes qui ont tous repondus la même chose c'est un syndrome de stress post tromatique et nous ne raurions pas vous aider il faut pour cela un specialiste plus specilisé. Nous sommes allés dans plusieurs hopitaux ègalement mais dans succes, Ils avoeunt ne pas trop savoir vu que ce sont des cas rerent. Si il s'agissait de mauvais traitement dut à l'enfance ou encore dut à un accident de la route ce serait différent. J'ai tenté de contacter l'armee mais sans succes. Quand j'en parle et ce contre sa volonté à ses anciens camarades avec qui il est encore en contact ils disent c'est normal on a tous connus de moments difficiles mais il est fort comme un roc et ca lui passera. je ne le laisse pas tomber. Ilcontinue de faire au maximum comme si tout allait bien, il veut continuer de faire de l'exercice etc mais il a perdu plus de 15 kg depuis qu'il etait à l'armee et vit mal de tomber si bas comme il le dit. Je sais qu'il parle parfois avec ses anciens camarades de cela à certains tout du moins et lorsque je lui demande mais pourquoi pas à moi il me repond toi tu ne pourrais pas comprendre car ils sont comme mes freres. J'ai put me rendre compte qu'en effet mais si on a des copains eux passent toujours avant, selon lui qund tu es dans dans la m.... jusqu'au cou que tu n'as plus mangé ni dormi depuis plusieurs jours et que tu confie ta vie à celui qui est a coté de toi ces liens sont plus fort que ceux du sang. certains sont encore deployés actuellement et il s'inquiete pour eux. Parfois il m'explique certaines choses assez dur quand il craque. Mais par petites doses. J'avoue parfois avoir du mal à realiser tant cela me semble irreel. Non pas que je mette ce qu'il dit en doute.
1
Merci
Pas de quoi. C'est une branche bien connue. Ne désespérez pas. Tentez d'écrire tout de même au Président. Insistez et ne baissez pas les bras. Ton compagnon a été dans l'armée, si vous êtes en France, en contactant les plus hauts gradés, vous arriverez à vos fins. Ton post est très intéressant. Ca pourra aider beaucoup de gens qui se trouvent dans la même situation quelque soit l'endroit dans le monde car beaucoup de conflits coexistent, des massacres et le pire malgré les interventions, ça s'empire et rien ne s'arrange quand on quitte le pays meurtri. En espérant t'avoir aider. Courage encore une fois et tiens au courant quand vous aurez trouver un spécialiste de votre côté. Avez-vous contactez les hauts placés de l'OTAN ? Ca pourra vous aider..
Publi-information
Doc Breizh
Messages postés
3016
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
822 -
Bonjour,une lettre au président n'apportera rien du tout.De plus,elle a bien précisé qu'il avait été dans l'armée israelienne...
"Avez-vous contactez les hauts placés de l'OTAN " :ils ont d'autres chats à foueter...

Le but est de trouver un médecin qui le prenne en charge,pas de secouer une hierarchie (qui plus est,bien au courant que les militaires peuvent présenter ce genre de problème,pour preuve les publications du service de santé des armées sur le PTSD après la première guerre du Golfe)
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 31 juillet 2010
Dernière intervention
31 juillet 2010
1
Merci
moi aussi je connais depuis quelques mois un homme merveilleux et tout se passe bien sauf pendant certains moments où il se retranche dans son monde.il a été blessé dans un pays en plein tourmente actuellement ..il a le même comportement que décrit si bien petitecaro..cela m'a déroutée au début..les mêmes insomnies, des cauchemars, toujours aux aguets..il est capable d'anticiper un geste de sauvetage avant même que la personne qui court le risque ne s'en rende compte..c'est hallucinant..une femme qui laisse son enfant courir sur le quai du métro risque d'être reprimender..l'annonce d'un enfant perdu lors d'un feu d'artifice et voilà qu'il scrute tous les visages d'enfants pour le trouver..pendant ses périodes de retranchements, il est irritable..ou me décrit en détails certaines armes avec un regard absent comme s'il se parlait..je l'aime et voudrais l'aider..hors de question de lui parler de psy..j'ai envie de discuter avec des femmes qui vivent la même chose, peut être qu'à plusieurs, on trouvera des pistes..
1
Merci
Bonjour,

Mon copain est aussi atteint de syndrome post traumatique, chaque nuit il ne dors pas bien à cause de ce cauchemar persistant depuis 1 an et demi ( retour opex liban)
Il ne veut pas me parler, je ne sais quoi faire pour l'aider, avez vous une idée ?
begonie
Messages postés
96741
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 mars 2019
4021 -
licia

C'est préférable de poser ta propre question en cliquant sur "Posez votre question" en haut de la page, à droite (couleur bleue) car la question initiale date déjà de mai 2010.

Je ferme cette question
0
Merci
Je suis touchée pour ce qui t'arrive. La vie semble rose, tourner au calme. Rien avoir avec ce qu'à vécu ton compagnon. Aurais-tu vu le film "Platon" ? Le lien de sang, l'esprit d'équipe dont parle ton ami montre bien les liens qui se sont créés face au pire.
C'est bien qu'il en parle de temps en temps, la preuve qu'il veut s'en sortir. Le temps l'aidera. C'est bizarre que tout les spécialistes que tu as vu, n'ont rien pu faire. Essaies d'écrire une lettre au Président de la République. Non, sérieusement. Il doit bien y avoir un spécialiste approprié pour cette pathologie. Si des militaires français sont envoyés en Afghanistan, il doit bien n'y avoir des soins car tout le monde sait pertinament les conséquences psychologiques d'une telle expérience ! Ne te décourages pas. La vie n'est pas si amère quand il n'y a pas de guerre. Soyez forts tout les deux.
petitecaro
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 26 mai 2010
Dernière intervention
16 juin 2010
-
Merci encore pour ta reponse, on cherche aussi un specialiste d'où mon post sur ce forum. Mon compagnon n'a pas servi dans l'armee francais mais dans l'armee israeliene et etait rataché à la force multinationale de l'OTAN. On ne se decourage pas et qi'il y a de bien comme tu le dis c'est qu'il souhaite se battre et en meme temps ressortir tout cela est dur pour lui car ca le force a revenir la dessus. Je te tiens au courant de l'évolution.

Encore merci
Doc Breizh
Messages postés
3016
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
822 -
Bonjour,
le PTSD,pour Post Traumatic Stress Disorder (ou syndrome de stress post traumatique) est une pathologie connue et je suis étonné qu'aucun spécialiste ne veuille le prendre en charge.Cette pathologie réagit bien à certains traitement antidepresseurs,en association à certaines thérapies cognitivo-comportementales (type EMDR)
0
Merci
Les ONG pourraient aider car ils vivent le pire. Pour la lettre au Président si, car il a assisté aux funérailles de la policière assassinée le 20 mai. C'est peut-être médiatique mais en insistant, ça peut donner quelque chose. Tous les terrains sont à prendre en compte. En insistant bien entendu.
Doc Breizh
Messages postés
3016
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
822 -
Je vois pas le rapport avec cette histoire de fusillade...pour ce qui est des ONG,non plus,d'ailleurs.Ils vivent le pire:et alors?...n'importe qui peut souffrir de ce syndrome (aggression dans la rue,sur un champs de bataille...dès que c'est un événement traumatisant,pas forcement lors d'un conflit armé)
Et puis elle poste d'Espagne,alors pour ce qui est du président français...
Sur le terrain non mais la vie futur au retour au berquaille, oui !
0
Merci
Donc il n'a pas d'issue d'après ce que je viens de lire. Une lueur d'espoir serait le bienvenu. La France est un pays qui dispose de beaucoup d'aides.
J'ai parlé des ONG car ils soignent les patients dans des conditions extrêmes et parfois ils disposent de très peu de moyens pour soigner et sont considérablement en danger, beaucoup meurent et l'esprit de fraternité se joint à ce que traverse le compagnon de petitcaro.

Concernant le décès de la jeune policière, le compagnon de petitcaro a été dans l'armée. Le Président même José Louis S. en serait touché. En cherchant bien, il doit y avoir un spécialiste dans chaque branche. Il suffit de secouer et la pomme va certainement tombé.. Sur ce, j'ai tout dit, très bonne soirée.
Les ONG sont pris pour cible. Ils pourraient être d'une grande utilité pour trouver un spécialiste spécialisé dans cette pathologie qui j'espère trouvera le chemin de la guérison car il faut le tire c'est un traumatisme qui anéanti la personne atteinte. Courage et douce nuit.
Doc Breizh
Messages postés
3016
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
822 -
Donc il n'a pas d'issue d'après ce que je viens de lire:vous avez besoin de lunettes?Rien de ce qui a été ecrit ne va dans ce sens.
je ne vois pas ce que vient faire "l'esprit de fraternité" (sic) dans tout cela.

Pour ce qui est des ONG,je ne nie pas ce qu'elles peuvent parfois apporter et subir.Mais avant de passer par leur biais (ce qui,d'ailleurs,n'est pas leur rôle),son compagnon devrait voir un psychiatre,un MEDECIN.Il n'est pas nécessaire d'avoir subi le même genre de traumatisme pour le soigner (un cancerologue est-il obligé d'avoir un cancer pour soigner un cancereux?)

"Sur ce, j'ai tout dit, très bonne soirée."

PS:je pense que nos dirigeants ont d'autres chats à foueter...
Moi aussi, mon copain est atteint de ce syndrome depuis la guerre de Bosnie-Herzégovine/ Kosovo. Je ne l'ai pas connu à sa pire période. Ce que je déteste de l'armée, c'est que pour programmer un cerveau à l'attaque et la défense, ils sont très bons, mais pour les déprogrammer? Oublie ça. Et tous les les militaires atteints de ce syndrome font le contraire de ce qui devraient faire: accepter le passé.

Ça va prendre probablement encore du temps avant que son inconscient comprenne qu'il n'est plus dans un pays en guerre et qu'il n'y pas de danger. Il y a beaucoup d'étapes à passer avant la complète guérison, c'est certain. Ton copain en se moment n'a pas réussi à se défaire de plusieurs de ses réflexes mais avec le temps, il va y arriver. Mais beaucoup vont toujours rester ( regarder partout, juger les individus potentiellement dangereux, auto-défense etc). Mais surtout, faut qu'il apprenne à contrôler sa colère ou se retirer à temps pour éviter de réduire en bouilli les types qui lui tombent sur les nerfs ou qui l'ont insulter...

Si tu convaincs ton copain de voir quelqu'un, je te conseille vivement de voir un psychologue reconnu dans ce domaine car ce n'est pas un truc qui se soigne à coup de pilules . Certains ne prennent pas ce syndrome au sérieux ou disent des commentaires désobligeants et fragiles comme ils sont, ils perdent par la suite toute confiance dans les corps médicaux.
.

P/s: Pour ceux qui ne le savent pas, c'est toujours dangereux de rabrouer un militaire ou ex pour ce qu'il a fait en mission (genre traiter de tueur de femmes et d'enfants etc.) Ils ont besoin de notre soutien, pas de notre mépris. Et comme ils ont un tempérament explosif...

J'espère je t'ai aider un petit peu.
petitecaro
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 26 mai 2010
Dernière intervention
16 juin 2010
-
Bonjour Colette, merci pour ton message etant donné que tu as connu cela aussi sais tu me contacter par message privé car j'aimerait en discuter avec toi, Merci