VACCIN GRIPPE A1 : COMBIEN D'INJECTION

Signaler
-
 Suzy -
Bonjour,

Il y a presque 3 semaines, nous sommes allés nous faire vacciner contre la fameuse grippe A1. Mon fils de 6 ans et moi-même avons eu le vaccin sans adjuvant. On nous a dit de procéder à une seconde injection au bout de 3 semaines. Surprise : ma généraliste m'a dit que ni moi ni mon fils n'avions besoin de cette seconde injection. Pourtant, au centre de vaccination, le médecin a été formel. Qui dois-je croire? Merci.

1 réponse

Bonjour,

Oui écoutes ton médecin. Perso, je ne me suis pas fait vaccinée mais as-tu écouter les infos ? Il s'est révélé que la France a dû vendre des vaccins parce qu'en fin de compte, l'OMS s'est rendu compte qu'il suffisait que d'une injection par personne pour être immuniser contre le virus. Il était méconnu quand le centre de vaccination a prescrit 2 injections. Ca a fait tout une polémique suite à ce trop plein d'achat de vaccin surtout en politique, à l'Assemblée Nationale. La Ministre de la Santé, M. Bachelot était désemparé et à dû négocier auprès des producteurs des vaccins. Consultes sur Goggle et tu verras l'inutilité en fin de compte d'une deuxième injection. Biz
Je suis évidemment au courant de la vente des stocks de vaccins (on en parle assez) mais, tout de même, je me demande si mon fils et moi sommes concernés dans la mesure ou notre vaccin est SANS ADJUVANT.
> CARAMEL
Si vraiment le doute s'installe après la réponse de ce médecin, demander de nouveau au centre de vaccination qui normalement a dû fermer ses portes à l'heure d'aujourd'hui. Seul les médecins traitants (généraliste) ont l'habilité de vacciner d'après la demande du patient. Tout est question de fric, en fin de compte, le médecin réclame même des indemnités pour simplement injecter le vaccin au patient. Le trop de vaccin est dû au manque d'information sur le virus HN1. La France a acheté une double-quantité en croyant que toute la population française se serait vacciné, chose qui n'a pas été faite malgré les campagnes et au fil de la contamination qui malheureusement a fait des morts, l'OMS a bien dit que seul une injection suffirait pour immuniser le patient. Tout médecin te dira qu'une deuxième est inutile, je n'ai pas inventé. Cordialement.