Lombalgie aigue, migraine, regles, nausées

lady - 5 oct. 2009 à 17:02
 logique06 - 6 oct. 2009 à 11:57
Bonjour,
depuis un mois et demi je suis arrêté pour lombalgie, suite à des surcharges lourdes portées excessivement.
Ma première consultation a été aux urgences, complètement bloqué du dos, le médecin m'a injecté un produit dont je ne connais pas la substance dans la fesse, observant une sciatique. Presciption : myolastan, profénid, et mopral + une ceinture lombaire.
Je suis retourné voir mon médecin généraliste car la douleur persistait, il m'a prescrit : ixprim + myolastan sans mopral.
La douleur persistant de nouveau, je suis retourné voir le médecin. Il m'a prescrit du solupred + une radiographie lombaire.
J'ai fait une radio observant des pincements de disque S1 L4-L5.
La douleur étant toujours présente au bout de 8jours j'y suis retourné...
Le médecin à retriré l'ixprim contre du topalgic 150 LP.
Le topalgic 150 LP, était efficace mais la douleur revenait dans l'aprés midi (presciption topalgic 1mat + 1soir).
Le médecin m'a revu et m'a prescrit un scanner, et le diagnostic de la fut confirmé sans autre anomalie.
Suite à cela le médecin m'a prescrit : solupred, tetrazepam, codoliprane 400, flectortissugelep avec 20scéances
d'ultra son suivi par une kiné et un rdv chez le rhumato. Des migraines sont intervenues, et des douleurs à l'ovaire droit. Le rhumato m'a reçu, m'a manipulé et m'a injecté du xylocaïne + hydrocortancyl à l'endroit ou la douleur était intense.
48h après, mes règles ont été déclenché de nouveau alors que je les avait eu 2 semaines en amont et des nausées sont intervenus.
72h aprés j'ai toujours mal et j'attend de revoir mon médecin.

1 réponse

Bonjour,
apparemment, votre problème est complexe, mais comme vous semblez connaître l'origine de vos lombalgies, il faudra (après avoir réussi à calmer vos douleurs) essayer d'apprendre à utiliser correctement votre dos lors de certains mouvements.
Par exemple : ramasser un objet, porter un bébé, se mettre les chaussures...
Ceci afin de protéger vos disques intervertébraux.
Puis il faudrait analyser et corriger d'éventuels défauts posturaux qui peuvent entretenir un terrain propice à la récidive.
Ensuite, il faudrait récupérer une bonne musculature et l'entretenir à un niveau correct, car on perd presque la moité de la force des muscles extenseurs par l'immobilité et la sédentarité (perte aggravée par la douleur qui est une puissante inhibitrice).
Tout ceci se fait en service médical spécialisé (centre hospitalier ou centre de rééducation fonctionnelle) et ne nécessite pas forcément une hospitalisation complète - une hospitalisation de jour suffi, si on habite à proximité.
Une ceinture lombaire souple ou légèrement baleinée est souvent très utile en port permanent, puis alterné "à la demande".
Parfois un corset en plastique plus rigide est indiqué après un test par lombostat plâtré quelques jours.
Pour ma part, j'ai été très longtemps lombalgique avec nombreux épisodes de lumbago aigu, et c'est la méthodes Mac Kenzie qui m'a sorti de là, assortie de quelques exercices quotidiens et un minimum de précautions (je jardine, je grimpe aux arbres, je bricole...etc)
Bon courage et bon rétablissement
1