Grosses cloques d'eau

AxN - 6 juil. 2009 à 12:03
 AxN - 29 août 2009 à 21:38
Bonjour,
tout d'abord merci de l'attention que vous porterez à ce post. Je l'ai mis dans la rubrique santé car je ne savais pas bien où le classer.

Mon problème est le suivant : je cherche à identifier la cause de l'apparition de grosses cloques remplies de pus ou d'eau, afin d'éradiquer le problème.

Description des cloques : elles sont similaires à des ampoules sur les pieds ou les mains, mais : elles sont de taille très variées : très petites (moins de 5 mm de diamètre) ou très grosses (2 cm constatés jusqu'à présent). Leur forme varie aussi : souvent circulaires, parfois de forme rappellant une chenille (personnellement la dernière en date avait 2cm de long, 5 mm de largeur pour 7-8 mm de hauteur et faisait vraiment penser à une chenille). C'est complètement indolore tant que la cloque n'est pas percée, sans quoi la douleur devient vite non négligeable car la chair se retrouve à nu. Une fois percée, la plaie cicatrise lentement avec une belle croute.

Emplacement, etc : elles apparaissent un peu n'importe où. Sur une dizaine de personnes exposés (voir le contexte plus bas), seules 2 personnes n'en n'ont pas eu, et les zones d'apparitions sont, dans l'ordre de fréquence, les suivant : nuque, bras, jambes et mains, puis dos et ventre, visage (sous l'œil et dans le lobe de l'oreille).
Ces cloques semblent apparaitre la nuit (pour les plus grosses en tout cas), bien que quelques unes apparaissent pendant la journée. Ces données sont peu précises car meme si on fait un check up le matin en se réveillant, il est facile de rater une zone et de découvrir une cloque dans la journée.

Contexte : je suis animateur sur un camp scout dans les Vosges, à coté de Saint Dié des Vosges (dans l'Est de la France). Nous sommes actuellement dans le lancement du camp, les enfants sont arrivés hier soir mais je n'ai pas d'informations disponibles concernant l'apparition de ces cloques sur eux, car j'ai quitté le camp pour qques jours juste après leur arrivée.
Nous nous trouvons à moitié en forêt, à moitié dans les champs. Les bois sont variés, résineux surtout mais quelques feuillus notamment chêne et bouleau. Rien de spécial à signaler (à ma connaissance en tout cas) mis à part : la présence relativement importante de la fleur toxique Grande digitale, d'un nombre d'insectes plus important qu'à l'accoutumée, et de tiques. Il y a beaucoup de hautes herbes, de ronces et de fougères. Nous travaillons pour l'instant à l'installation du camp (tables, plates formes etc) donc nous suons beaucoup, et la sueur sur les cloques percées provoque une douleur assez insupportable.

J'ai cherché en vain sur internet l'origine de ces cloques, mais n'ayant absolument aucune idée d'où ca peut venir je vous donne toutes ces informations dans l'espoir que quelques unes d'entre elles vous seront utiles pour m'aider.
Cela peut vite tourner à la cata si les gamins (12-16 ans) voient que ces cloques se répandent sur le camp ; d'où ma demande d'aide.

En vous remerciant d'avance pour vos réponses,
A bientôt
A voir également:

5 réponses

Bonjour,
Merci de la réponse.
Je suis désolé mais je n'ai absolument aucune photo à envoyer. J'ai regardé le lien envoyé, et en fait ca ressemble bien. Par contre, la peau n'est pas rouge autour. Il y a juste les cloques des premières photos.

Dans le cas où c'est bien une dermite des près, quel traitement suivre ? quelles mesures préventives prendre pour éviter cela ?

Merci d'avance pour l'attention que vous portez au message.
69
DCI Messages postés 83472 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 36 373
6 juil. 2009 à 21:26
Re-

Le traitement fait appel aux antiseptiques locaux et à une corticothérapie locale en crème ou en lotion.

La seule prévention consiste à EVITER tout contact entre la peau et certains végétaux ! Pas facile.





0