Grossesse et AMH basse

Fermé
Sasa2901 - 22 déc. 2021 à 04:25
 KokoMarseille - 8 mai 2022 à 14:00
Bonjour,

Depuis quelques mois, on essaie d'avoir un enfant avec mon chéri. J'ai fait dans l'intervalle une prise de sang qui m'a dévastée avec une AMH à 1.7 pmol/l (0.2 ng/ml) et une FSH à 11.6 U/l alors que je n'ai que 37 ans. Le mois suivant, test de grossesse positif s'étant malheureusement soldé par une fausse couche très très précoce.

Je sais que ces examens ne sont aucunement prédicateurs d'une grossesse ou d'une infertilité mais je n'arrive pas à éviter de penser au pire. Besoin de réconfort et de vos anecdotes sur grossesse naturelle ou par PMA afin d'arrêter de broyer du noir.

Merci

2 réponses

Bonjour à toi future maman, et à toutes celles qui me liront.
Voici mon parcours. Un premier bébé naturel en 2015 après 1 GEU pour laquelle j'avais reçu une dose de Methotrexate, car le taux de beta HCG montait encore mais bcp trop faiblement. J'avais 36 ans.
Après cet épisode douloureux, Je suis retombée enceinte assez rapidement. Mon merveilleux garçon a maintenant 6 ans.
En 2017, nous voulions tenter le petit 2eme. Rien ne venait. Au bout de 8 mois de tentatives, j'ai fait un bilan complet avec écho et pds pour la réserve ovarienne. Le verdict était sans appel. A presque 40 ans, je n'avais plus aucune chance de tomber enceinte.
Voici mes taux :
FSH 15,6
AMH 0,35 mg
LH 7,9
Oestradiol 48
Je n'avais plus mes règles comme avant. Parfois 3 fois en 1 mois, parfois pas de règles pendant 2 mois.. tout était irrégulier.
Mon gynéco qui est à Nice, m'a annoncé qu'il faudrait un miracle pour tomber enceinte et un 2cd miracle pour que ça tienne ensuite.
J'ai lutté. J'ai essayé encore et encore de calculer les jours d'ovulation et ça a fonctionné 3 fois.
3 grossesses pleine d'espoir qui se sont soldées par :
_ 1 FC précoce avec piqûre de Methotrexate
_ 1 petit coeur qui s'est arrêté à 3 mois de grossesse suivi d'un curetage
_ 1 FC évolutive mais anomalie du taux donc avortement médicamenteux.

J'ai finalement accepté mon sort. On s'est résigné. Il n'y aurait pas de 2 ème enfant. Quand on a la chance d'être déjà maman, on ne peut pas comparer notre chagrin avec celui de celles qui n'en n'ont pas. Je suis passée a autre chose, personnellement et professionnellement, j'ai fait un travail de développement personnel, me suis investie dans des projets de quête de soi... On a acheté un appartement pour nous 3 et on a réservé un chaton (petit transfert inavoué) chez un éleveur.
En janvier 2021 je devais faire une IRM. J'avais 1 semaine de retard sur mes dernières règles. Autant dire que je n'en tenais pas compte tellement c'était normal. Pourtant, la technicienne du labo m'a conseillée de faire un test de grossesse car cet examen est très dangereux en cas de grossesse. Et voilà. Un pipi sur un bâtonnet, 2 traits rose...J'étais retombée enceinte à 42ans.
Malgré ma résilience (et le peu de chance que 3 ans après mon diagnostic de réserve ovarienne faible et de préménopause précoce, ce petit embryon puisse tenir) j'ai pleuré de joie. Parce que moi qui m'étais sentie moins femme, moins jeune, moins pleine de "vie" tout a coup c'était là. Au creux de moi. Pour 1 jour, pour 1 semaine, pour 1 mois peut être seulement, mais c'était la vie. C'était un miracle. Rien que cette nouvelle était un miracle. Je voulais arrêter le temps. Rester enceinte simplement. Me sentir vivante à l'intérieur. Et puis retour à la réalité.
Je me suis préparée à perdre ce bébé. J'ai fait chaque écho, chaque pds, chaque rdv gynéco avec l'attente du verdict accablant. Et il a fallu se faire vacciner contre le covid.. déjà que j'avais peur de perdre mon bébé, ces 2 injections m'ont fait trembler. (Mais tout s'est très bien passé avec le vaccin)
Et un matin d'octobre, une petite fille. Une merveille, belle et douce petite fille est née à terme. Sans fiv, sans hormones, sans précaution supplémentaires, sans prévenir. Elle était là, bien réelle, accrochée à ma poitrine, tétant de toutes ses forces.
Elle a 3 mois maintenant et je commence à peine à y croire.
Ce message est pour toi la femme de plus de 40 ans à qui on a dit : c'est impossible
Aux jeunes femmes a qui on a dit : avec ces taux, vous n'avez plus aucune chance de tomber enceinte ou au mieux de mener une grossesse à terme.
A toutes celles qui ne sont plus éligibles à la FIV ni à aucune PMA.
Le lâcher prise a été mon salut. Mais aussi la foi en la vie. C'est ma fille qui m'a choisie. Je n'ai rien forcé, j'ai laissé la nature avoir raison.
Aujourd'hui mes projets pros sont à l'arrêt, notre appartement 'est trop petit et les nuits sont courtes, mais nous sommes les plus heureux au monde. Nous n'avons pas adopté le chaton qui devait être sevré en juin. Il a été accueilli dans une autre famille.
Bon courage à vous toutes dans vos chemins de vie, dans votre parcours médicalisé ou spirituel.
Les miracles font partis du quotidien.
6
Bonjour, merci pour cette réponse pleine d'espoir et très joliment écrite, on croise les doigts :-)
1
Loulette06 > Sasa2901
10 janv. 2022 à 10:38
Avec plaisir ☺️. Restez indulgente avec vous-même et prenez soin de vous.
0
Bonjour,

Merci pour ce message qui réconforte.
J’ai 40ans, en essaie bb depuis 6 mois. On m’oriente vers un gynéco spécialiste en fertilité.
Aviez-vous pris des compléments alimentaires avant votre grossesse (de l’acide folique?) ? Car on m’en as prescrit mais j’ai du mal à les tolérer.
0
Sasa2901 > Lalie
20 janv. 2022 à 13:50
Il y a plusieurs compléments contenant de l'acide folique, certains ne contenant que cela et d'autres multivitamines en prévention d'une grossesse. Après si vous ne tolérez rien, une alimentation équilibrée en apporte également ;-)
1
Loulette06 > Lalie
20 janv. 2022 à 15:16
Bonjour :)
Non je ne prenais rien du tout car je ne tentais plus de tomber enceinte depuis 4 ans. Mais effectivement j'avais une alimentation vraiment très saine depuis ces dernières années. Je mange quasiment exclusivement du fait maison, des aliments simples, je fais germer mes graines pour les mettre dans des salades, et je prends plutôt des produits bio. Mon petit dej par exemple c'est un müesli maison avec Flocon d'avoine, super fruits séchés, graines de chia, un fruit frais de saison en morceaux et lait végétal. Je limite bcp le sucre, et je favorise les crudités et les fruits.
Alors évidemment, c'est pas ça qui fait une grossesse, j'en ai bien conscience mais je pense qu'un corps sain et qui a tout ce qu'il lui faut peut être plus prêt à mener à bien une grossesse dans les meilleures conditions.
Dès que j'ai appris la bonne nouvelle, j'ai pris des sachets de Gametix (j'avale pas les cachets ni les gélules) car le Gynefam me faisait vomir instantanément.
Mais je crois que ce bébé est venu parce que j'avais lâcher prise, parce que j'étais sereine, en phase avec bcp de choses. On pense qu'on peut favoriser, augmenter nos chances, forcer les choses mais, au fond de moi, je pense que ce sont nos enfants qui nous choisissent, et qui s'installent au creux de leur maman quand c'est le bon moment... Je me souviens avoir parler un jour, seule dans ma voiture pour dire à cet enfant qui manquait à l'appel, que je l'aimais de tout mon cœur et que s'il pensait qu'il serait heureux que je sois sa maman, moi je l'accueillerai a bras ouverts avec tout mon amour de maman. Mais que si c'était mieux pour lui de ne pas venir dans ma vie, je le comprenais et j'acceptais son choix. (bien plus facile a faire quand on a déjà un enfant) C'était il y a 3 ans.
0
Andy31200 Messages postés 135302 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 27 septembre 2022 26 336
20 janv. 2022 à 13:45
Bonjour,
L'acide folique n'aura aucune incidence pour faciliter une grossesse. Son utilité est surtout appréciable pendant le dernier trimestre de grossesse afin de prévenir certains anomalies du système nerveux de l'enfant.
Et puisque vous êtes en désir de grossesse, quelle est la fréquence de vos rapports ?
-1
Pendant le 1et trimestre de grossesse plutôt, raison pour laquelle il est conseillé de le prendre avant même la survenue d'une grossesse
1