Suicide sans douleur et sans se rater?

Résolu
Emma - 22 avril 2021 à 12:05
 ambre13 - 17 août 2021 à 21:48
Bonjour,
Je m'appelle Emma j'ai 14 ans.

Depuis maintenant 3 semaine j'ai des envies suicidaire. J'en avais déjà eu auparavant mais j'en avait parlé à un professeur (chose qui est maintenant impossible à cause du confinement).

Les raisons:
-j'ai eu une relation compliqué avec mon premier amour après 1an et demi de relation tout c'est éteint de son côté et il m'as donc quittée j'ai déjà commencé à me mutiler mais en restant en sorte que je saigne beaucoup mais pas assez pour me tuer (et je sais que vous allez me dire de pas faire ça parce que c'est inutile mais j'ai fais ça pour toutes les raisons suivante et ça m'aide à me sentir un minimum bien du moins assez jusqu'à maintenant pour ne pas passer à l'acte)
-ma mère est plutôt violente avec moi, elle me frappe me donne des coups de poings et de pieds, elle m'insulte parce qu'elle a découvert que jéntretenais des relations sexuelle avec mon ex petit copain( qui était encore avec moi lorsque que nous avons eu des rapport). Par la suite j'ai vu une assistante sociale qui n'as pas du tout arrangé la chose mais au contraire ça m'as mis dans un bien pire état! Et non mon père et ma sœur ne m'aide pas même si il sont au courant de se qu'elle fait.
- je n'ai pas d'amis du tout, personne sur qui compter depuis que mon copain m'as quitté, c'est pourquoi la rupture est encore très douloureuse même après 2mois, ce garçon était mon meilleur ami.
-je vais passer des examens pour entrer dans un lycée prestigieux la semaine prochaine et je stresse énormément.

Je tiens à dire que je change de comportement pour plaire au autre. C'est à dire que je ne paraît pas timide du tout, je suis "naturelllement intelligente" je ne fais pas mes devoirs j'ai plein d'amis, et que j'ai "un super beau corps" et tout alors que en vrai je suis super timide (je vouvoie ma famille) je bosse énormément (je le dit pas au autres),je ne fais pas mes devoirs car je rentre et je vais directement me coucher pour ne pas voir mes patents( ma mère plus particulièrement), et je n'ai pas du tout d'amis, et j'ai plein de complexe.
Depuis le debut de mon collège j'ai toujours été comme ça et je croyais avoir des amis mais après qu'il l'ai lâché j'ai depuis eu peur de me faire des amis.

J'aimerais vraiment que quelqu'un me retienne la main et me dise "non moi j'ai besoins de toi"

Donc je me demande maintenant quelles sont les façons de se suicider sans avoir mal et d'être sur que ça fonctionne.

8 réponses

Andy31200
Messages postés
130773
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 mai 2022
25 762
22 avril 2021 à 12:37
Bonjour Emma,
Le suicide n'est absolument pas la solution et tu le sais .
Ces automutilations ont un sens:
-soit tu te mutiles parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que tu ne trouves pas les mots pour exprimer ta souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .
Tu es en souffrance, peut être débutes tu un état dépressif, tu as besoin de parler avec quelqu'un de neutre et bienveillant, tu devrais rencontrer un professionnel.
Je vais te proposer trois choses ;
-Le mieux : Demande à tes parents de consulter un pédo psychiatre ( médecin psychiatre de la naissance jusqu'à 16 ans ). Ils devront t'accompagner à la première consult pour des raisons administratives mais n'assisterons pas à l'entretient si tu ne le souhaites pas et par la suite tu iras seul(e).
Tu peux prendre prendre RDV chez un pédo psychiatre en libéral ( remboursé )
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMPP* infanto juvénile ( Centre Médico Psycho Pédagogique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, pédopsychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés. .
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés
https://www.onisep.fr/Formation-et-handicap/Mieux-vivre-sa-scolarite/Accompagnement-de-la-scolarite/Le-CMPP-centre-medico-psycho-pedagogique

Si cela te semble difficile, . je te propose d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 et jusqu'à 25 ans pour certaines) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t'écouter, t' aider, te conseiller voire t'orienter.
C'est anonyme et gratuit, clique sur ton département « :
https://www.filsantejeunes.com/carte_mda

-En dernier recours car rien ne peut remplacer un entretien de vive voix et en tête à tête, tu peux en discuter sur un site qui est à la disposition des jeunes de 12 à 25 ans et où tu auras la possibilité de t' informer, d'échanger, de poser des questions, de partager tes préoccupations.
C'est ici :
https://www.filsantejeunes.com/
Ils proposent des forums de discussion et de chat.
Il y a aussi moyen d'échanger par mail et même par téléphone avec des professionnel(le)s de la santé qui connaissent bien les problèmes et les préoccupations des ados et jeunes adultes.
Santé-Médecine n'offre pas ces moyens car un forum à ses limites.
N'hésite donc pas et inscrit-toi sur ce site sérieux et de confiance

0
Deja merci beaucoup à vous.
Je n'ai trouvé la force de parler de ça à personne appart le père de mon ex petit ami qui a été très compréhensif mais ne m'as pas aider j'ai voulu en parler au psychologue de mon collège j'ai donc pris rendez vous et une fois le moment venu j'ai menti et je lui ai dit que c'etait resolu. J'ai essayé de contacter le fils santé jeunesse il y a de cela 1 semaine mais je n'ai pas réussi à obtenir une personne via le chat privé. cela fait maintenant presque 2ans que je suis comme ça et que je me bat pour garder la tête hors de l'eau mais la je me noie et je vois plus d'autre solution que le suicide. Je n'ai même pas de numéro de téléphone pour pouvoir contacter en appelant ou par messages.
0