Qu'y a-t-il d'anormal dans le fait de faire respecter sa pudeur ? [Fermé]

Signaler
-
Messages postés
71071
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
-
Bonjour, Dans notre couple, nous voyons un médecin de notre sexe car il est inconcevable de nous dénuder en face d'un médecin de sexe opposé et encore moins de se faire toucher. Nous ne les considérons pas comme des pervers mais nous avons une vraie gêne. Impossible de voir un gynéco homme pour moi, j'aurais aussi l'impression de trahir mon mari en exposant mon intimité que ce soit mon sexe ou ma poitrine.
A voir également:

8 réponses

Messages postés
112466
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 457
Bonjour,
Rien d'anormal et c'est ton droit d'être pudique sauf s'il n'y a pas d'autre choix et dans l'urgence
Oui effectivement. Par chance, je n'ai jamais eu à affronter une urgence et je croise les doigts car ce serait terrible d'autant qu'à l'hôpital, ils déshabillent les gens trop facilement et complètement sans se soucier de leur pudeur. Pour mes trois grossesses, j'ai cherché une clinique avec gynéco femme et demandé expressément une sage femme féminine. Idem quand je dois passer une échographie ou une radio, je demande toujours avant sinon je n'y vais pas. Récemment, ma médecin a voulu me faire passer une mammographie mais j'ai refusé à cause du dangers de l'irradiation et demandé une échographie et là, je cherche un cabinet avec seulement des femmes. C'est une angoisse permanente.
Messages postés
112466
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 457
" C'est une angoisse permanente. "
Dans ce cas cela dépasse la pudeur et se rapproche de la phobie et si cela t'empoisonne la vie, il faudrait consulter un professionnel, qu'en penses tu ?
Je ne crois pas que ce soit de la peur ou de la phobie mais en fait je n'accepte pas de devoir me mettre nue devant un autre homme que mon mari, ce n'est pas bien ni logique. Même médecin, un homme reste un homme et j'aurais l'impression de tromper mon mari en me faisant toucher le sexe ou les seins par un autre aussi droit soit-il. En plus, mon mari comprend ça et partage cette idée et il serait aussi gênée que moi si ça arrivait. Heureusement, en France on peut choisir ses praticiens. En fait, je ne suis pas toujours autant pudique car il m'est arrivée de faire du topless à la plage après avoir vérifié que je ne connaissais personne, amis ou famille. Là, je serais alors plus que gênée. Dans le cadre médical, rien à faire, je ne peux pas me laisser toucher ni même voir nue, même à la visite du travail où j'ai carrément refusé de me déshabiller car c'était un homme. Il a accepté de décaler mon rendez-vous avec une de ses collègues.
Messages postés
112466
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 457
Si cela ne te déranges pas trop, continue comme ça
Le vrai souci est que le milieu médical ne se préoccupe pas assez de la pudeur des patients (tes). Idem à l'hôpital où ils ne respectent pas souvent la pudeur tout comme dans les cabinets de radiologie. Le pire reste la position d'examen gynécologique, jambes écartées en face d'un étranger, ne situation réservée à la vie intime et à son partenaire. Dans certains pays comme le Canada ou l'Allemagne, les femmes sont recouvertes d'un drap de protection qui minimise le traumatisme de cet examen et prend en compte la pudeur. également, il existe une culotte appelée Imagyne qui permet aux femmes de ne pas se déshabiller tout en permettant l'examen. Une belle idée qui là aussi réduit le sentiment d'humiliation. En fait, la question demeure, pourquoi des hommes exercent-ils en gynécologie ? Ils devraient se réserver pour l'andrologie et les femmes pour le reste. Enfin, il faudrait abolir la nudité intégrale lors des visites chez le gynéco. Elle ne se jusutifie en aucun cas (voir les écrits du Docteur Martin WRINCKLER, éminent spécialiste). Merci pour vos réponses.
Messages postés
71071
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
7 289
Bonjour

Il y a comme une confusion entre ta vie intime et privée qui t'appartient et les soins médicaux et para-médicaux que ce soit en cabinet privé ou à l'hôpital.

Ta démarche ici me fait penser plutôt à une démarche militante.

Ce sont nos médecins, infirmiers/infirmières, sage-femmes etc.... qui peuvent décider du comment gérer leur pratique au mieux tout en s'adaptant au maximum aux besoins des patients mais aussi aux moyens à disposition des pratiques et techniques de soins.

Rien ne t'interdit de faire une demande express avant tout soin dont tu vas avoir besoin.

Il est clair que dans des situations d'urgences, les corps des victimes, des accidenté(e)s etc... nécessitent des interventions souvent en grande urgence et là c'est l'efficacité des interventions et la survie des victimes qui prime à la pudeur...... ce qui est tout-à-fait normal et souhaitable.

Faut rester un peu dans la réalité ...
Tout à fait d'accord concernant les situations d'urgence. Arrive ce qui arrive et on n'a qu'à subir et croiser les doigts pour éviter le pire. Cependant, on peut voir ça tous les jours à la télé avec les pompiers ou à l'hôpital, la pudeur n'est pas toujours respectée ne serait-ce qu'avec la présence de caméras dans des situations qui mériteraient de préserver la pudeur des victimes. Alors oui, je suis militante pour que les femmes soient respectées dans leur pudeur, leurs volontés et leurs choix. En France, on vit dans un système patriarcal où trop souvent le médecin est tout puissant et décide de tout sans demander le consentement de sa patiente. Heureusement, beaucoup sont dans le respect et demandent avant d'agir. Enfin, oui, il faut que les choses changent, que la loi de 2002 soit appliquée et surtout que dans tous les cas ce soit la patiente qui décide de qui va la soigner et l'ausculter, la toucher. De toute façon, je planifie mes rendez-vous et demande toujours à avoir du personnel féminin sinon je n'y vais pas.
Messages postés
71071
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
7 289
Voilà ....

Juste une pensée : l'hôpital n'est pas un supermarché ....... où on peut se servir quand on veut, comme on veut et les médecins sont aussi bien des femmes que des hommes responsables de leurs décisions.

Voilà. Nous pouvons en rester là.
Effectivement, l'hôpital n'est pas un supermarché où l'on achète un produit mais c'est un lieu où un (e) patient a le droit comme partout ailleurs de choisir son praticien et d'accepter ou de refuser les actes qu'on lui propose. Seulement, avec le traitement réservé au monde hospitalier depuis des années, ils n'ont plus les moyens de fonctionner normalement dans le respect des patients toujours plus nombreux. C'est devenu un peu "l'usine"... Alors, ans ce contexte, la pudeur devient très secondaire, hélas.
Messages postés
71071
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
7 289
Bon.

Tu as pu dire ce que tu avais envie de transmettre même que cela n'entre pas dans les objectifs du site.

Nous n'allons donc pas plus loin et la discussion va se fermer.