Je n'aime pas ma famille.

Signaler
-
Messages postés
103093
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2020
-
Bonjour, j'ai maintenant 19 et vis toujours avec ma famille.
Depuis longtemps je déteste vivre avec eux et c'est toujours autant le cas. Faut savoir que je suis d'origine africaine, pour certains ce n'est qu'un détail mais je vous assure qu'il a beaucoup d'importance.Bref, j'ai 3 petits frères et un demi frère plus agée qui nous a rejoint il y'a 2 ans. Etant donnée que je suis considérée comme la plus agée, toutes les responsabilités me sont attribués, pire meme les betises de mon demi-frere sont les miennes parce qu'il est immigrés depuis peu. Hormis ça, mon sexe feminin m'a automatiquement attribués toutes les charges de la maison.

Honnêtement j'ai tellement de chose à dire que je ne sais pas par ou commencer.

J'ai été victime d'abus sexuel par 2 hommes différent : un ami de la famille et un de mes oncles. L'ami de ma famille me disait "si tu ne te déshabille pas, je dirai à ta mère que patati patata" et ça suffisait à une fille de 7 ans. Vous vous rendez compte, j'avais peur que ma mère me frappe comme à son habitude, qu'elle ne me croit pas. Des fois je repense à ça et je me demande, ai-je vraiment été agressée ou ai-je consentie ?
Pour mon oncle, c'était le frère de ma mère. Cette histoire est trés complexe mais disons que ma mère a finit par etre mise au courant par la CPE de mon collège, j'avais 11 ans. Elle m'a fait ressentir que j'étais un déchet tellement de fois après puis elle s'est calmer lorsqu'elle a su qu'il n'irait pas en prison. Je me demande encore si elle a bien compris la situation et ce que mon oncle, lui a dit.

A mes 15 ans, ma mère a tenté de se suicider sous mes yeux parce que mon père l'a trahis, il a prit une autre femme au pays sans la consulter et s'est marié avec l'argent que mon père à économiser avec ma mère. J'ai détestée mon père pour ceci et ai détestée ma mère pour sa faiblesse. Des fois, elle pleure à cause ça, avant je la réconfortais maintenant j'ai juste envie qu'elle se taise et j'en ai honte.

En 2018, j'ai ratée mon bac. Je ne vais blâmer personne pour ça même si je considére que d'autres sont responsables. J'étais déjà en conflit avec ma mère quelques jours avant mais ça s'est empiré. Aucun de mes parents ne m'a blâmer, mon père m'a même dit que malgré tout il était fière de moi et que je n'avais juste pas eu de chance. En conséquence à mon échec j'ai du me trouver une nouvelle école puisque mon école de base ne pouvait me reprendre. Je me levais tout les jours, et surmontait ma timidité et ma honte pour demander à chaque établissement de ma zone de me prendre mais il me renvoyait toujours au même endroit. Ils me disaient que je devais envoyer un dossier à un organisme qui devrait obligatoirement me trouver un établissement et evidemment je les ai écoutée et ai arreté de me rendre directement dans des écoles. Ma mère me stressait chaque jour en me disant de me bouger pour trouver une école sans comprendre que j'avais déjà fais le maximum, que je me sentais stréssé et épuisé mentalement, que j'avais l'impression d'avoir raté ma vie.

Je me suis disputé à plusieurs reprise avec elle pour tel et tel raisons et finalement pendant toute la durée des vacances, je suis rester isolés de tous dans ma chambre. Je n'en sortais que pour ranger puis y retournais le plus rapidement possible. Mon père venait le soir me ramener des fruits, mais on ne se parlait pas. Toute cette période, je me sentais mourir vivante et j'en suis arrivée à vouloir me suicider mais je n'ai pas pu et j'ai finis par me scarifier. Ce jour là, j'aurais du réussir. Mes parents l'on su, ma mère m'a criée dessus et mon père a essayer de trouver le pb.
Lorsque j'ai finalement trouver une école grâce à l'organisme, c'était trop tard. Elle avait contacter ma mère via mail mais ma mère alors que je lui posais sans arrêt la question a finis par voir le mail 6 jours après sa réception. L'école ne pouvait plus me prendre mais elle devait trouver une solution pour moi, les aller retour on recommencer accompagné du stress constant de me mère et finalement j'en ai trouvée une autre mais j'ai du faire des concessions que je ne regrette pas mais...

Concernant mes frères, ma mère les traite comme des handicapés et mon père ne sait comment leur dire un vrai non. Je suis la boniche eux les maitres et le peu de respect qu'ils avaient pour moi disparaît progressivement. J'aime en quelque sorte ma famille c'est clair mais j'ai tellement de rancœur envers elle que des fois je pense carrément à me suicider parce que j'en ai assez.

Je n'aime pas cette vie et même si j'ai décider de me battre pour être heureuse, il y'a vraiment des jours ou je me sens à bout comme aujourd'hui.
Comment vous expliquer que plus le temps passe, plus je considère mes frères comme des parasites ? Comment vous expliquer que je considère mes parents davantage comme des boulets qu'autres chose ?

1 réponse

Messages postés
103093
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2020
15 011
Bonsoir,
J'ai bien lu et j'en conclue que tu es en souffrance, a cheval entre deux cultures et victime d'abus et atteinte du syndrome de stress post traumatique, à lire :
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2627783-syndrome-de-stress-post-traumatique-symptomes-traitement/
Tu as grandement besoin de parler d'où ta venue ici mais rien ne peut remplacer un entretient de vive voix, en face à face et je vais te conseiller trois pistes :

-Il faudrait absolument consulter un professionnel, le mieux serait un médecin psychiatre.
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

Si cette démarche te semble difficile, je te propose d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 à 25 ans pour certaines) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t'écouter, t' aider, te conseiller voire t'orienter.
C'est anonyme et gratuit, clique sur ton département «  :

https://www.filsantejeunes.com/carte_mda

Enfin, tu peux en discuter sur un site qui est à la disposition des jeunes de 12 à 25 ans et où tu auras la possibilité de t' informer, d'échanger, de poser des questions, de partager tes préoccupations.
C'est ici :
https://www.filsantejeunes.com/
Ils proposent des forums de discussion et de chat.
Il y a aussi moyen d'échanger par mail et même par téléphone avec des professionnel(le)s de la santé qui connaissent bien les problèmes et les préoccupations des ados et jeunes adultes.
Santé-Médecine n'offre pas ces moyens car un forum à ses limites.
N'hésite donc pas et inscrit-toi sur ce site sérieux et de confiance.