Cherche infos "crises" pré-ado.

Résolu
mamandunange
Messages postés
506
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
12 décembre 2011
- 22 janv. 2009 à 23:47
mamandunange
Messages postés
506
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
12 décembre 2011
- 30 oct. 2010 à 00:17
Bonsoir à toutes et tous,

Venir poster sur ce forum est pour moi une première car d'habitude, je suis du côté de droit/finances/vie à deux mais aujourd'hui, je voudrais avoir quelques infos concernant les "crises" de pré-adolescence.

Comment cela s'est-il passé pour vos enfants? A quel âge environ? A quelle fréquence? Comment vous parents réagissez-vous? Vos trucs et astuces pour canaliser?
Enfin, tout ce qui vous passera par la tête car je suis en plein dedans depuis 1 mois avec mon bonhomme et pfffiiioouuu, c'est dur dur, qui plus est, du jour au lendemain.

Vive la contradiction systématique aux repas du midi et du soir, au bain et au coucher.
Ces 4 moments sont pour nous signes de galères: aux repas rien n'est bon et exit les légumes (alors qu'un mois plus tôt, il s'en resservait volontier une assiette bien garnie), le bain, pourquoi faire? (je me suis déjà lavé hier donc aujourd'hui je suis encore propre même si j'ai fait une heure de sport...), idem pour les dents. Je précise tout de même que nous sommes intransigeants sur l'hygiène!! Quant au coucher...ahhhh le coucher....

Nous faisons preuve de douceur, de compréhension, de dialogue, de présence mais aussi de rigueur et de fermeté.
Pour principe éducatif, j'explique les choses plutôt que de les exiger bêtement.

Le petit à des loisirs et une activité extra-scolaire. Nous accordons beaucoup de temps à des activités familiales comme des jeux de sociétés par exemple.

Nous essayons de faire au mieux pour répondre à la demande et l'anticiper aussi, mais... rien n'y fait... et rien n'est jamais assez bien si lui ne le décrète pas.

C'est que je suis hyper patiente, mais parfois, la moutarde me monte au nez surtout lorsque qu'il prend son air narquois. Forcément avec mon époux moins patient, les désaccords pointent au loin, et le petit qui se cherche rejette l'autorité masculine, mais adore et redemande après ces moments de complicité masculine lors de jeux, de bricolage, etc...

A l'inverse, la journée (école ou maison), tout se passe plutôt pas mal. Les résultats scolaires sont plus que satisfaisants, les devoirs sont faits dans le calme (sauf rares exceptions) et nous menons une vie pépère, avec un enfant qui reste un enfant, bien sur, qui est parfois demandeur de calins, de présence constamment, qui pose mille et une questions, aimerait tout savoir, et qui a pour phrase fétiche:" Oui, je sais! "
Bref, un petit gars de 8 ans et 1/2, mais un peu en avance niveau scolaire.

J'apprécierai tellement les récits de celles et ceux qui ont vécu cela, avoir différentes approches, différents trucs et astuces pour passer ce cap car ces revirements de comportements d'une minute sur l'autre deviennent vraiment usants.

D'avance un grand merci à vous.

Cordialement.
                                                           ***
L'homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés.
                                                                                                               [Henry Miller]

2 réponses

Bonjour, je lis ce post qui date d'il y a un peu plus d'un an, mais je poste tout de même ma réponse car cela m'interpelle et me parle. Je suis maman d'un petit garçon de 8 ans et demi aussi (novembre 2001) et il est exactement comme ton petit. Il a réponse à tout, est épuisant car il conteste absolument toute autorité, il est rebelle quand on lui impose quelque chose, discute dès qu'on lui demande de faire quelque chose, bref épuisant. Mais gentil comme tout quand il est seul avec moi (sans son frère donc), adorable et nettement plus enfantin.
Je l'adore mais il me fatigue beaucoup et surtout je me pose des questions sur son bien être car il a l'air de se tracasser pour tout, et de retourner les choses dans son esprit constamment.
Parfois je suis perdue et je me sens dépassée.
Pour situer, je suis divorcée et remise avec quelqu'un depuis six mois. Mon petit garçon a toujours été compliqué et très précoce, donc je ne pense pas que ca ait un rapport avec mon divorce. A un an et demi il parlait couramment et se montrait déjà éveillé et intéressé par des questions qui n'étaient pas de son âge. Pourtant je ne le crois pas HP. Il a de très bons résultats, et réfléchit beaucoup, mais je pense qu'il a une intelligence simplement élevée.
1
mamandunange
Messages postés
506
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
12 décembre 2011
24
30 oct. 2010 à 00:17
Bonsoir Willou,

Je viens de voir ton post... Mieux vaut tard que jamais comme on dit.

Depuis le premier post, la situation s'est considérablement améliorée.
Mon bonhomme a maintenant 10 ans, et c'est un réel bonheur au quotidien.
Les discutions sont enrichissantes car il y a un réel échange, les moments de complicité ont pris une autre dimension, il s'est posé aussi... Enfin, c'est le jour et la nuit, pour tout.
Certes, il y a encore quelques légers couics par moment, mais après tout, quel enfant (ou même adulte!) n'en a pas de temps à autre.
Mon "petit" a grandit, et moi je savoure à 200%!!

Comme on dit, tout vient à point à qui sait attendre.
1