ISRS et sérotoninergique

Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 2 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2019
- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
78842
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
- 2 oct. 2019 à 09:39
Bonjour,

Je fais une dépression depuis plusieurs années et j'ai toujours refusé de prendre des antidépresseurs... surtout que depuis quatre ans je consomme du cannabis. Après une période plutôt difficile j'ai finalement accepté d'en prendre, mais voilà, les effets indésirables sont considérables…

Durant une période disons festive et inconsciente de ma vie, j'ai consommé diverses drogues. J'ai essayé à trois reprises l'ecstasy et MDMA, ce que j'ai vite arrêté car les effets indésirables étaient insupportables. Je me balançais monstrueusement d'avant en arrière, je tremblais, j'avais la mâchoire crispée dix fois plus que les autres, je transpirais abondamment, j'étais bien psychologiquement mais physiquement j'étais incapable de tenir debout, mes gestes n'étaient pas coordonnés ou étaient répétitifs comme soulever une demi-douzaine de fois mon épaule d'affilée et j'avais des envies physiques incohérentes comme vouloir bouger mes bras étrangement ou me mettre dans des positions qui n'avaient pas de sens.
La première prise de drogues de ce type était avec de l'ecstasy, ce qui s'est relativement bien passé, j'étais dans le même état que les autres. Mais la fois d'après a été catastrophique, comme je la décrivais juste au-dessus. Alors, j'ai tenté la MDMA en me disant que c'était moins fort mais les effets étaient les mêmes... Je ne n'en ai donc plus jamais repris.

Mais voilà, la semaine dernière j'ai commencé les antidépresseurs et les effets ont été les mêmes, je l'ai tout de suite sentie, certes bien moins important mais présent. Je transpire abondamment, je tremble, j'ai des gestes incontrôlés et incohérents, je me balançe d'avant en arrière, je suis moins bien psychologiquement, contrairement à l'ecstasy, je suis consciente de ma confusion et c'est très perturbant. Je me sens un peu embrumée. Il faut savoir que mon psychiatre et tout à fait au courant de ma consommation de cannabis et de sa fréquence, il a donc choisi de me donner un ISRS.

Alors voilà, après plusieurs recherches, j'ai fini par comprendre que les deux substances permettent d'augmenter le taux de sérotonine et que certains de mes symptômes ce retrouvent dans la liste de la sérotoninergique. Je ne dis pas que j'en souffre attention, je ne présente pas tous les symptômes, mais je me demande s'il peut y avoir une sorte de rapport avec le fait que je réagisse de la même manière au deux substances et si cela est significatif de quelque chose.

Merci d'avoir lu ma tirade et si quelqu'un est en mesure de m'éclairer sur la question ^^
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
78842
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
7367
1
Merci
Si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique et en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, patience donc...;)

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes Santé

journal des femmes avec santé médecine 10445 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Nash-nat
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 2 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2019
-
Oui, tu as raison.
Je pense surtout qu'une des choses les plus difficile à gérer avec la dépression est la solitude et l'incompréhension d'autrui… pas l'intolérance mais l'incompréhension.

Merci beaucoup en tout cas !
Andy31200
Messages postés
78842
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
7367 -
Mais de rien et repasse donner de tes nouvelles ou si autre question, patience et courage
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
78842
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
7367
0
Merci
Bonjour,
Il es bien connu que le cannabis est dépressiogène, et entretient donc ta dépression.
Quant aux ISRS, les effets secondaires sont transitoires et s'estompent au bout de quelques temps
Publi-information
Nash-nat
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 2 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2019
-
Merci pour ta réponse.

Oui, je suis au courant pour le cannabis, mais il calme mes crises angoisses étant donné que je ne supporte pas les anxiolytiques qui me font vomir... J'ai l'estomac fragile. De plus, j'ai commencé le cannabis car je m'auto-mutilais, j'étais anorexique et que je faisais de l'insomnie ou des terreurs nocturnes, sans parler des crises d'angoisses et sans oublié que je suis sous anticoagulant donc c'était compliqué…

Concernant les ISRS tu penses donc que je devrais continuer la prise ? Je suis vraiment perplexe car premièrement j'ai besoin de toute ma tête pour la rédaction de mon mémoire… et mon comportement me fait vraiment peur…
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
78842
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
7367
0
Merci
Oui, tu dois continuer les ISRS, mais bénéficie tu d'une aide psychothérapique ?
Nash-nat
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 2 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2019
-
Oui, je vois un psychiatre une vingtaine de minutes par semaine, depuis quelques mois… pour l'instant c'est assez frustrant et je trouve que mon état empire mais bon…
Commenter la réponse de Andy31200