Hernie discale, spondylodiscite et arthrodèse

-
Bonjour,
En avril 2015, à 38 ans, je me suis bloquée le dos à hurler, ne pouvant ni m'asseoir, ni me coucher. Après un traitement de choc de courtisone et rester allitée, j'ai passé Irm et scanner. Hernie discale en L5S1et sciatique gauche. Le chirurgien m'a dit opération le 9 septembre 2015. Ne me supportant pas, j'ai eu une infiltration en juillet 2015 et une autre en aout 2015 avec hospitalisation. J'ai été operée le 9 septembre. Tout était super plus de douleurs. 6 jours plus tard 40 de fièvre, opération en urgences pour nettoyer plaie, et 10 jours de reanimation et bactérie contractée au bloc escherichia coli : rien à faire dans mon dos. Traitement antibiotiques Rocefine 1g matin et soir de choc avec picline pendant un mois. La bactérie m'a laissé spondylodiscite qui m'a détruit deux disques L5 et L4. J'ai souffert le martyr : je ne marchais plus, douleurs dans les jambes, le dos et 7/7jours 24/24h. J'ai essayé de trouver un hôpital pour traiter mes douleurs mais aucun chirurgien n'a voulu me réopérer. Par mes propres moyens, j'ai trouvé la clinique ** **** à c***** le l** et le dr G***** **** a bien voulu me faire arthrodèse le 20 novembre 2018 et enlever hernie discale revenue. Cela va un peu mieux mais j'ai toujours des douleurs et des examens des opérations et des spécialistes j'en ai fait mais le mieux clinique d** ***. J'ai besoin de parler avec des personnes qui souffrent et donner des conseils n'hésitez pas à me contacter : ***@***
J'attends de vos nouvelles.
À bientôt

Nom de la clinique et du médecin supprimés par la modération car contraire à la charte
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
71231
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juin 2019
5671
0
Merci
Bonjour,
La vocation du forum est d'apporter des réponses simples et si possibles pratiques aux questions relatives à des problèmes de santé.
Ton souhait concerne plutôt l'instauration d'un "Chat" visant à confronter, sur la durée, vécu, expériences et sentiments divers entre plusieurs personnes directement concernées. Ce qui est tout à fait louable, mais, dans le domaine de la santé, ce n'est pas une bonne chose car chaque cas étant particulier, tu risques en plus d'avoir des réponsescomplètement erronées ou inadaptées
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200