Zona et douleurs persistantes après traitement

Résolu
Messages postés
30
Date d'inscription
vendredi 8 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 juin 2021
-
Messages postés
30
Date d'inscription
vendredi 8 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 juin 2021
-
Bonjour les amis,

Je reviens vous parler du Zona de mon épouse ( 80 ans): il s'est déclaré le 9 décembre, elle a pris du Zovirax pendant 10 jours. Elle n'a pas eu de pustules mais simplement des rougeurs dans le dos, sur le coté et sous le sein droit. Nous sommes le 31 décembre, celles-ci s'atténuent mais restent visibles.
Ma femme souffre encore, nettement moins qu'au début, mais notamment la nuit où les douleurs ( picotements, sensation de brûlures) persistent et l'empêchent de bien dormir.
Elle prend 2 douches par jour pour la calmer et prend du Doliprane 3 fois par jour (3000 mg maxi par 24 h).
Certains autres médicaments lui sont interdits, voir ci-dessous)
Peut-on mettre un produit quelconque sur les rougeurs?
Risque t'elle de souffrir encore longtemps?
Faut-il revoir notre médecin (qui au passage est parti en retraite aujourd'hui et sera remplacé le 2 janvier).

Je me permets de rappeler que la cause de ce zona est sans doute le stress provoqué par différents examens subis par mon épouse à la suite d'une métrorragie et qui lui ont révélé un cancer de l'utérus ( à son début) qui nécessite une hystérectomie courant janvier (si le zona ne la gène pas trop)!

Ce n'est pas l'histoire de Bernard Haller mais je dois aussi vous dire que ma femme a fait un infarctus en octobre 2017 (prise d'anti-coagulant Xarelto) et qu'on lui a découvert en mars dernier un calcul urique au rein droit (qui se dissout doucement)!

Voilà où on est, la vie est dure.

Merci de vos conseils et bonne année 2019 à vous tous

1 réponse

Messages postés
79907
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 janvier 2022
35 372
Bonjour,

Les "douleurs post-zoostériennes", en bon Français, les "douleurs suites à un zona", sont souvent persistantes et ne s'éteignent que très progressivement, notamment lorsque l'on fait partie du 3° ou 4° âge ...
Il y a des traitements à visée antalgiques tout à fait compatibles avec les pathologies associées ou les antécédents signalés. il ne faut pas hésiter à en parler au médecin traitant, voire prendre contact avec un centre anti-douleurs (présent dans tous les hôpitaux)
Bonne chance !

Messages postés
30
Date d'inscription
vendredi 8 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 juin 2021
22
Merci , donc on va attendre mercredi et on avisera si on appelle le médecin et s'il veut bien venir!
Vous nous réconfortez et on en a bien besoin.

Merci beaucoup