Poids dans le larynx, gêne

Pipenka68 - 27 juil. 2018 à 11:06 - Dernière réponse : Papulka 5 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 2 août 2018 Dernière intervention
- 2 août 2018 à 19:53
Bonjour,
Ca fait plus d'un mois et demie que j'ai un gêne dans le larynx et surtout dans les bronches], comme un poids, pas de glaires, je me râcles la gorge souvent. J'ai essayé le traitement anti acide gaviscon et lanzoprazole, des inhalations à l'eucalyptus des tisanes du thym au miel et rien. Vu 2 fois ma toubib qui a déclaré que c'était du stress. Pris pendant une semaine du xanax, pas d'amélioration et ma toubib m'a dit que mes symptomes ne ressemblaient à rien et qu'elle ne me prescrirait plus d'exams (j'en ai eu pour l'arthrose et tendinites) .Et avoir une radio des poumons ou larynx, ou un rdv chez ORL - impossible sans passer par mon médecin traitant]. Alors j'avale de plus en plus de Xanax et du Rivotril en espérant qu'un jour ça passe ou ça casse. J'ai 68 ans et je me dis que je suis au bout de bout.
Afficher la suite 

Votre réponse

15 réponses

Meilleure réponse
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - Modifié par Andy31200 le 27/07/2018 à 11:15
1
Merci
Bonjour et bienvenue,
"Alors j'avale de plus en plus de Xanax et du Rivotril en espérant qu'un jour ça passe ou ça casse"
Prescrits par qui ?
Si ton médecin n'a rien retrouvé de somatique, on peut penser à uns composante psychosomatique des symptômes et dans ce cas il serait interessant de consulter un médecin psychiatre qui prescrira un traitement plus adapté mais surtout une prise en charge psychothérapique en complément...
Qu'en pense tu et sait tu à qui et où t'adresser ?

Cliquer sur le lien bleu pour en savoir plus


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

Merci Andy31200 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 7466 internautes ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200
0
Merci
Bjr Andy, un neurologue m'a prescrit du Rivotril suite à mes douleurs cervicales inopérables, le Xanax c est mon médecin traitant . JE prenais du Xanax pdt 15 ans (0,125 mg -faible dose) et j'ai réussi à l'arrêter en janvier toute seule. Et de tte façon pour mon pb actuel il ne me soulage pas. J'ai vu une hypnothérapeute - psychologue hier, je verrai. LE psychiatre que j'ai vu en 2015 m'a juste prescrit des anti dépresseurs, je n'en supporte aucun, je ne supporte pas la cortisone ni aucun anti inflammatoire, juste le paracétamol - pénible. Donc le morale dans les chaussettes ...
Publi-information
Commenter la réponse de Pipenka68
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 13:21
0
Merci
Revois donc le psychiatre et il y a plusieurs familles d'anti dépresseurs
Tous essayé. Merci de m'avoir lu, bonne soirée.
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 18:46
As tu essayé le Laroxyl ? Il est utilisé pour traiter la dépression, mais aussi les douleurs neuropathiques périphériques (douleurs localisées au niveau du système nerveux périphérique), les névralgies cervico brachiales, la névralgie d'Arnolt...

Cliquer sur le lien bleu pour en savoir plus
Papulka 5 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 2 août 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 18:57
Merci de tes conseils, j'avais du mal à me connecter, d'où changement pseudo. Non, c'est le seul que je n'ai pas essayé. Je verrai avec mon toubib qui m'a traité d'hypocondriaque ... j'avoue ne pas trop envie de le revoir. Pour le moment j'ai décidé de replonger avec le Xanax, faut bien garder des pts enfants. Encore merci de ta gentillesse.
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 19:13
Mais de rien et repasse donner de tes nouvelles ou si autre question ...
Quoi qu'il en soit ton médecin n'est pas très psy car l'hypocondrie est une souffrance psychique et ilte vaudrait mieux revoir le psychiatre
Commenter la réponse de Andy31200
elledavril 3 Messages postés mardi 31 juillet 2018Date d'inscription 31 juillet 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 07:54
0
Merci
bonjour, Je suis dans le même cas que toi, sauf que moi j'ai 66 ans. Tu dis avoir "une gêne dans le larynx et surtout dans les bronches" moi c'est depuis deux jours. Mon médecin pense que je suis hypocondriaque lui aussi donc j'hésite à aller le voir. J'ajoute que j'ai cessé de fumer depuis plus de 2 ans, que depuis, je m'enrhume, j'ai des rhyno allergéniques, etc et en plus je perds des cheveux depuis un an. J'ai fait des analyses de sang qui sont bonnes, pas de thyroïde. Mon dermato ne trouve pas non plus, il me dit que c'est peut-être dû à l'âge ? Bref, je suis dans le flou et j'ai peur étant aussi un peu hypocondriaque depuis mon arrêt du tabac. Je ne veux pas de médicaments pour le stress, ça met ko. Je ne peux donc pas te donner de conseils, mais tiens nous au courant si tu veux bien ! Bon courage.
Commenter la réponse de elledavril
Papulka 5 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 2 août 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 11:28
0
Merci
Bonjour elledarvril, je viens de lire ton post. Je suis toujours au même point, cette semaine je revois ma psychothérapeute-hypnothérapeute, mais les consults par remboursées et chères. Il se peut, comme dit Andy, que c'est psychosomatique et dans ce cas la psy devrait pouvoir m'aider au moins en partie. La semaine dernière j'avais une contrariété familiale et depuis j'ai un lumbago de tonnerre, et la névralgie cervico-brachiale qui se sont déclenchés, alors je me dis que le stress et tout le tralala peuvent contribuer à notre problème. Le fait que tu as arrêté de fumer - ce qui est bien- peut générer des angoisses ou stress dont tu ne te rends pas compte forcément. Tu as ce poids, tu respires moins bien, tu y penses etc et c'est un cercle vicieux. Moi par rapport à toi, je ne fume pas, je ne bois pas et depuis 15 ans j'ai de l'hypothyroïdie traitée. Tes cheveux peuvent aussi tomber suite au stress ou au manque par rapport à l'arrêt du tabac, le corps te répond. Notre corps humain est super complexe et compliqué. Ou alors, voir du côté des allergies ?
elledavril 3 Messages postés mardi 31 juillet 2018Date d'inscription 31 juillet 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 17:14
Nous sommes toutes deux anxieuses mais il n'y a pas que le stress, les douleurs sont là. J'ai pensé aussi voir un psy et comme tu dis, c'est trop cher et pas remboursé. Là, j'ai vu le médecin, il m'a ausculté, c'était un jeune, un remplaçant mon médecin étant en vacances, il m'a demandé ma carte vitale à peine assise et expédie vite fait bien fait (bien si on peut dire). Donc, j'ai un traitement pour rhino allergique c'est tout. Ca me lance un peu dans le dos, et de suite, j'ai peur du cancer ... Je rumine trop. En ce qui te concerne, l'hypothyroïdie ne fait pas perdre tes cheveux ? Je suis comme toi, je refuse anti dépresseur.
Commenter la réponse de Papulka
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - Modifié par Andy31200 le 31/07/2018 à 17:36
0
Merci
A elledavril :

" il n'y a pas que le stress, les douleurs sont là."
Dans le cas d'une composante psychosomatique des symptômes, les douleurs sont bien réelles et authentiquement ressenties par le patient.

"J'ai pensé aussi voir un psy et comme tu dis, c'est trop cher et pas remboursé"
FAUX ne pas confondre ...:
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral ( remboursé mais risque de dépassement d'honoraire parfois, se renseigner avant )
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

Quant aux "psychothérapeute" ce ne peut être qu'un psychiatre ou un psychologue , à la limite une infirmier(e)psychiatrique formé.
Et concernant les hypnothérapeutes, attention aux charlatans un hypnothérapeute doit être obligatoirement un professionnel de la santé dument formé à l'hypnose médicale .

", je refuse anti dépresseur. "
Et pourquoi donc ? ce sont de médicaments qui ont fait leurs preuves ( surtout les plus récents su type inhibiteurs de le recapture de la sérotonine ) et ils ont soulagé bien des patients ...


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
elledavril 3 Messages postés mardi 31 juillet 2018Date d'inscription 31 juillet 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 18:23
J'ai lu ta réponse et, concernant le CMP, je vais me renseigner, merci de m'en avoir fait part. Tu sembles avoir pas mal de connaissances, crois tu que le médecin que j'ai vu aujourd'hui aurait pu passer à côté si j'avais un problème grave ? Sachant que toutes mes analyses de sang complètes et aussi de selles (désolée) sont bonnes depuis fin avril. J'ai fait des analyses plusieurs fois. J'ai demandé une échographie de mes organes foie, rein, rate, mais il m'a dit que c'est inutile...J'ai vu consulté un autre médecin pour avoir un autre avis il y a deux mois et fait divers examens. Ma chute de cheveux me fait peur (je revois mon dermato en août) bien qu'elle ne se voit pas car j'en ai encore pas mal et puis il y a eu l'an dernier, des décès de 4 femmes que je connaissais très bien et pour certaines proches (avant 60 ans) ça m'a fait mal et peur à la fois. J'espère ne pas frôler la dépression, ça serait le comble alors que je suis en retraite et que c'est lorsque je travaillais que j'avais des raisons de stresser.
Commenter la réponse de Andy31200
Andy31200 55130 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 18:33
0
Merci
Si tous les bilans et si les médecins n'ont rien retrouvé de somatique, une origine psychosomatique est bien possible, notre psychisme peut nous jouer de sales tours et une souffrance psychique inconsciente peut très bien se converser en souffrance physique,
Cette situation peut effectivement te déprimer

Bien souvent, lorsque les somaticiens ne trouvent rien ils ont tendance à dire " c'est dans la tête " mais un psychiatre avant de dire "c'est pour moi " va bien s'en assurer et ils lèvent parfois des lièvres, n'oublions pas que c'est avant tout un médecin ( sept ans d'études au moins ) qui à poursuivi par la spécialité psychiatrie ( quatre à cinq ans de plus )

Pour info, sur ce forum, si on met le pointeur sur le pseudo, il s'affiche dans une fenêtre :
-nombre de messages postés,
-date d'inscription,
-statut : membre ?, contributeur ?, modérateur ?
-date de la dernière intervention).
Si on fait un clic gauche sur le pseudo, on ouvre son profil et on en sait un peu plus sur qui on à affaire...;).
Commenter la réponse de Andy31200
Papulka 5 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 2 août 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 23:23
0
Merci
Bonsoir Andy et Elledavril, je reviens sur ma psy-hypno etc., elle n'est pas médecin, mais c'est mon médecin traitant qui m'a donné ses coordonnées. Mon toubib travaille dans une maison médicale où j'ai également ma kiné et elle aussi connaît de réputation cette professionnelle qui exerce depuis 30 ans, elle a un site, elle donne des conférences à Paris, Genève que j'ai visionnées - je ne pense pas que ça soit un montage et ne donne pas de RDV avant octobre, etc. Je me suis largement renseignée sur elle, que du positif, alors si elle pouvait m'aider, je me priverais financièrement dans d'autres domaines. Elle recherche justement dans mon passé les déclencheurs de mon mal-être, douleurs diverses que je perçois d'une manière accrue et mon pb de larynx pourrait en faire partie. J'attends de voir.
Cela dit, il y a bcp de charlatans, je le conçois.
Quant à mes cheveux, je ne les perds pas trop (un peu par rapport à mon âge, mais pas à cause de ma thyro), mais j'applique du Minoxydil tous les soirs sur mes cheveux et j'en prends soin. Et vu la période des deuils que tu as vécue, la chute des cheveux peut en être une conséquence.
Si tu as peur du cancer, sache que nous sommes tous pareils et en avançant en âge on y pense davantage. Pourquoi tu ne demandes pas une radio pulmonaire, une écho du larynx ? En sachant que tu n'ais rien de ce côté-là, tu serais déjà rassurée. Le fait d'avoir des lancements dans le dos, cela peut aussi tout simplement venir des vertèbres dorsales. Tu as l'air très angoissée par tout ça et je peux te comprendre, mais je pense qu'Andy est dans le vrai, un psy pourrait t'aider aussi.
Pour info : j'ai consulté un psy à l'hôpital de ma ville, rien payé, mais ça n'a rien donné, pour ma part inutile. Il faut en trouver un bon, peut-être en suivant des conseils d'Andy.
Bonne soirée.
Commenter la réponse de Papulka
Papulka 5 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 2 août 2018 Dernière intervention - 2 août 2018 à 19:53
0
Merci
Bsr Elledarvil, comment vas-tu ? As-tu avancé pour régler ton problème ?
Moi j'ai profité du fait que mon médecin traitant était en congé et j'ai vu un jeune remplaçant assez sympa qui n'avait pas d'a priori me concernant, car il ne me connaissait pas. Il m'a ausculté et pris le taux d'oxygène dans le sang (OK). Il m'a expliqué que même n'étant pas spécialement enrhumée (je me mouche pas mal le matin, après dans la journée plus rien), donc on peut avoir des secrétions qui coulent derrière dans la gorge sans qu'en s'en rende compte et cela peut irriter la gorge et les bronches (rhinite postérieure allergique). Il m'a donné un spray nasal à base de cortisone et un anti-histaminique. Je suis moins irritée, je verrai par la suite, le traitement est sur un mois. J'espère que tu n'es pas trop démoralisée, il y a toujours une solution à tout.
Commenter la réponse de Papulka
Publi-information