Melanome malin existe t'il des soins pour éviter les opérations

casa06 - 24 oct. 2017 à 03:52
DCI Messages postés 83485 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 4 février 2023 - 24 oct. 2017 à 10:03
J'ai été opérée il y a 2 an d'un melanome malin sur le nez avec la méthode dite lambeau Le chirurgien m'avait dis qu'il avait bien nettoyer tout autour Il y a 1 mois je me suis rendu compte qu'un petit bouton faisait son apparition au même endroit La semaine dernière j'ai subi une opération et le chirurgien m'à dit qu'il s'agissait d'un cancer qui se propagé rapidement comme les ventouses d'une pieuvre Et qu'il n'y a pas de traitement 'seulement surveiller si un petit bouton apparaît d'aller le voir de suite pour opérer Je suis désemparée et en plus je ne pourrais pas payer 550€ de dépassement d'honoraires à chaque foi Je suit prête à me déplacer pour trouver un spécialiste mais je ne sais pas où me tourner Il y a 1 an j'ai eu un cancer du sein qui a été soignée et maintenant j'en suis au soin par hormonothérapie J'ai besoin d'aide J'ai vu dans un forum qu'il existe un vaccin Avez vous des renseignements et des conseils sur mon cas
Je vous remercie
A voir également:

1 réponse

DCI Messages postés 83485 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 4 février 2023 36 381
Modifié le 24 oct. 2017 à 10:07
Bonjour,

Effectivement, un traitement par immunothérapie (vaccin) est actuellement expérimenté . Mais il faudra encore attendre plusieurs années avant de le voir largement proposé aux patients victimes d'un mélanome, ceci à condition que les premiers résultats positifs se confirment pas d'autres études et expérimentations.

Sinon, actuellement, la chirurgie reste le seul traitement reconnu et retenu pour cette maladie.

DEs infos plus complètes ici => https://www.vaincrelemelanome.fr/actualite/117-les-premiers-pas-d%E2%80%99un-vaccin-th%C3%A9rapeutique-personnalis%C3%A9-contre-le-m%C3%A9lanome.html

" On retrouve beaucoup plus de vieux ivrognes que de vieux médecins" (François Rabelais)
1