S'endormir et ne plus jamais se réveiller.

Fermé
sowater123 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 4 juin 2017 Statut Membre Dernière intervention 4 juin 2017 - 4 juin 2017 à 22:18
begonie Messages postés 85393 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Non membre Dernière intervention 29 mars 2024 - 4 juin 2017 à 23:56
Bonjour ou bonsoir,
Alors voilà pour tout avouer en ce moment ça va pas. Je poste ici car je veux en parler à personne qui me connaît. C'est un peu dur à dire car il y a beaucoup de choses, je vais essayer d'être claire.
Je suis une jeune fille de tout juste 16 ans, une famille qui m'aime et que j'aime en retour, un copain avec qui je passe des moments merveilleux des amis la pour moi mais pourtant ça ne va pas.
Depuis un mois environ j'ai commencé à en avoir marre de tout mais je me suis peu à peu rendue compte que j'en avais surtout marre de moi. Déjà rien que de me plaindre de ça, je m'énerve, je n'ai pas eu d'événements traumatisants (enfin 1 mais il n'a pas de rapports) par rapport aux gens qui ont vraiment marre de la vie, je n'ai aucune vraie raison de me plaindre mais voilà. Voilà ce que qu'il se passe presque tout les jours dans ma tête. Je pense à une chose bête, mais qui m'énerve mais qui est sans vraie importance et, je me dis que de toute façon, tout ça c'est de ma faute, que si je n'étais pas comme ça, rien de ça ne serait arrivé. (oui c'est dur à comprendre). Je n'avais jamais pensé au suicide auparavant. Auparavant. Moi qui veux faire médecin, qui veux aider les gens, j'ai toujours pensé qu'il ne fallait pas se laisser tenter par la mort et qu'il fallait parler, se faire aider, et que, peut importe notre situation, il y a toujours moyen d'y échapper et d'oublier cette idée. Mais voilà que moi aussi j'y pense. Mais le fait est que je ne suis pas courageuse et je n'aurais jamais l'audace de le faire, d'où le titre '' s'endormir et ne jamais se réveiller ''. C'est la chose à laquelle je pense souvent et je me dis que tout serais mieux ainsi. Mais en même temps quelque fois, lorsque je vais vraiment mal et que je reçois un message d'une personne que j'aime bien, j'ai envie de tout lui dire. Et j'écris, j'écris, ce message qui décris toute ma souffrance (inutile d'ailleurs !) et au final j'efface et je renvois quelque chose d'inutile, comme moi.
Je crois que je parle de beaucoup de choses mais pourtant je ne suis pas allée au bout de ma pensée mais le truc c'est qu'il faudrait que je raconte tout tout tout pour que vous compreniez tout tout tout.
Je suis consciente de ce que je suis et je ne pense pas tout le temps au suicide. Je crois que je peux résumer ce pavé par un '' enfait j'en peux juste plus de moi. ''
Merci de m'avoir lue.

1 réponse

begonie Messages postés 85393 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Non membre Dernière intervention 29 mars 2024 9 463
4 juin 2017 à 23:25
Bonjour.

Cet état a commencé il y a un mois. A ton avis qu'est-ce qui s'est passé il y a un mois ?

Peut-être un passage de recherche de sens ?

Cela arrive dans la vie et ces passages, s'il s'agit de cela, peuvent être vécu comme des situations de crise qui, pour certaines personnes sont mal vécues.
Ces étapes aboutissent souvent à des changements où on perd quelque chose en gagnant d'autres et sont caractérisées par des bouleversements, des remises en questions plus ou moins importants.

Est-ce un peu à cela que ton état actuel ressemble ?
10
sowater123 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 4 juin 2017 Statut Membre Dernière intervention 4 juin 2017 1
Modifié le 4 juin 2017 à 23:34
Merci pour votre réponse
Oui cela ressemble un peu à cela
Je crois qu'en fait je ne comprends pas trop la période que je vis (mon adolescence quoi)
Et comme je ne comprends pas trop ce qu'il se passe, d'autres qui eux en ont bien conscience (mes amis par exemple) continue, font d'autres choses et que je ne comprends pas
0
begonie Messages postés 85393 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Non membre Dernière intervention 29 mars 2024 9 463
Modifié le 4 juin 2017 à 23:43
Et oui, l'adolescence est un peu comme le citait Winnicott comme un trou noir d'où il faut sortir.

16 ans c'est aussi l'âge où les ados ne se voient pas encore suffisamment prêt pour entrer dans l'adulte avec toutes ces responsabilités de prise en charge de sa vie dans tous les sens.
Cela s'accompagne en général d'un certain degré d'anxiété et de stress qui sont liés à ces bouleversements.

Si cela devient vraiment trop pénible à vivre il ne faut pas hésiter de rencontrer un ou une professionnel(le) de la santé qui connaît bien ces préoccupations des adolescents.

Des rencontres avec un(e) pro sont très aidantes pour avancer à partir de la compréhension de ce qui se passe.

Est-ce que tu as déjà pensé à ce moyen ?
0