Crises de maux de ventre

sandrinem64 - 25 janv. 2017 à 08:00
 DrMaj - 25 janv. 2017 à 11:18
Bonjour,

Depuis 8 ans, j'ai 41 ans, j'ai des crises de mots de ventre. Durant ses crises, pouvant durer plusieurs semaines, j'ai des douleurs diffuses dans l'ensemble du ventre la nuit (je ne peux pas supporter d'avoir quelques choses, même une main, sur le ventre), et localisées plus particulièrement sous les côtes et le côté droit durant la journée, avec des pointes dans l'haine droite. J'ai aussi des nausées/vertiges le matin, une grande fatigue généralisée, l'impression d'avoir les quatre membres engourdis/gonflés et une prise de poids rapide (2 à 3 kg en 2 jours). Je n'ai pas de selles moulées (même hors des crises) et j'y vais plusieurs fois par jour. Les crises peuvent apparaître à n'importe quel moment. Elles ne sont pas régulières, ni cycliques. J'ai eu une "rémission" de 18 mois durant ma quatrième grossesse.

J'ai été hospitalisée à deux reprises pendant mes crises. Une appendicectomie a été pratiquée et une suspicion de salpingite écartée. Des analyses de sang ont permis de réfuter une allergie au gluten. Le diagnostique de l'intestin irritable a été évoqué.

Je me permets de vous écrire car un gastro-entérologue m'a conseillé de ne rien éliminer de mon alimentation. Or je n'arrive pas à gérer mes crises, ni à en déterminer les véritables causes. Je suis végétarienne. J'ai une alimentation équilibrée. J'évite les produits industrialisés ou riches en produits raffinés. Je ne fume pas. Je ne bois qu'occasionnellement. Je fais 2 à 3 séances de sport par semaine (en dehors des crises car pendant cela m'est impossible). La répétition de ces crises et la fatigue, qui en découle, influent sur mon moral qui est en baisse. Je devient irritable et parfois agressive.

Pensez-vous également à un intestin irritable? Comment calmer les crises? La fatigue engendrée? Quels examens complémentaires puis-je faire si besoin?

Je vous remercie par avance pour vos réponses.

1 réponse

Bjr chère amie. Je suppose que vous avez déjà eu une coloscopie avant le diagnostic. Si c'est pas le cas il serait souhaitable ainsi qu'une FOGD pour écarter un ulcère gastro-duodénal. Après si c'est effectivement le syndrome de l'intestin irritable vous devez contrôler le stress, et voir dans votre alimentation ce qui vous facilite ou ralentit la digestion mais vous seul pourrez analyser et faire le choix. Il n'y a pas d'aliment à éviter à priori. J m pose tout d même une question: aviez vous ces symptomes avant d'être végétarien.
0