Je me déteste et déteste ma vie

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 16 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2015
-
Messages postés
76236
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 janvier 2022
-
Voila je me présente je suis une fille de 22 ans, j'ai fait un bac STG. je me sens mal dans ma peau cela fait depuis des années que sa dure et j'en ai assez. Je suis trop maigre, je mesure 1m76 pour 50 kilo c'est peu mais je n'arrive pas à grossir, j'ai pris de la périactine pour grossir car avant je faisais 45 kilos, mais je ne suis toujours pas satisfaite je me déteste, je rejette mon identité physique, j'ai l'impression de ne pas m'appartenir quand je me regarde, en plus je n'ai pas de poitrine, je me sens anormal. Venant de la communauté noire c'est encore plus dramatique car les noirs en générale m'aiment pas les filles très mince voire maigre, dans un sens je les comprends car les gens maigres en Afrique meurent de faim. J'ai honte car je me sens coupable être comme ça, on me dit mange plus, je n'arrive pas a être maître de mon corps. On me dit mais " c'est ton corps pourquoi t'arrive pas à grossir". Il y a pas longtemps j'ai revu une personne et elle m'a dit " tu dois grossir". Les gens n'arrête pas de me le dire, je me sens impuissante. J'ai arrêté la périactine car je ne grossi pas correctement, mes seins ne grossissent pas et certaine parti aussi et j'accumule trop de graisse. J'ai l'impression que tout le monde avance dans la vie sauf moi j'ai impression de ne pas avancer. Les personnes que je connais et qui ont voulu grossir ont réussi pourquoi pas moi c'est pas juste je déteste ma vie. Je sens que ma maigreur dérange. Ma soeur ne fait de compliment qu'a mon autre soeur quand elle porte un joli vêtement du genre " ça te va bien" et moi rien on préfère se taire, on a honte et c'est pareil pour ma mère. Ma soeur a essayé un pull qui n'appartenait et ma mère lui a dit " ça te met en valeur" parce qu'elle a des seins et pas moi. Ma soeur se plaint de ne pas avoir de sein de faire de 85 mais moi je fait même pas du 75 j'ai envie de pleurer et de disparaître, parfois je me dis et si j'avais pas existé, je dis ça mais j'ai peur de la mort, ça me fais très très peur. Je pense au suicide mais j'ai peur de mourir. C'est grave! j'ai peur de me faire anesthésier pour dire! Je fuis mon rdv pour me faire arracher la dent. J'ai tellement espéré prendre du poids depuis des années que maintenant je me sens brisé de l'intérieur, je me sens incomprise par mes parents. Eux qui sont obsédé par leur régime et mon père qui arrête pas de crier tout le temps. Qui se plaint qu'on ne fais rien , mais il comprend pas que j'ai envie de rien faire, que je suis mal dans ma tête et mon corps. J'en ai assez ma mère n'arrête pas de se plaindre du comportement de mon père c'est un cercle vicieux je peux rien faire pour l'aider, je crois qu'il n'aime pas ma mère. Il n'a aucune marque d'affection pour elle . Chez les noires de tout façon les gens sont pas expressif je crois que je ne veux surtout pas ressembler à mon père. Quand je repense au sévère punition corporelle infligé à mon frère ça me traumatise, pourtant avant ma relation avec mon père était bonne quand j'étais petite, c'était toujours à moi de faire des actes d'affection jamais lui qui faisait le premier pas. C'est moi qui faisais des bisous, ma relation s'est dégradé car je n'étais pas d'accord avec le façon de frapper mon frère je trouvais cela trop dur. LUI COINCER LE DOIGT DANS LA PORTE PAR EXEMPLE PARCE QU'IL FAISAIT PIPI AU LIT ET LE FRAPPE SEVEREMENT. Et je vous raconte pas lui donner des coups de poing pendant qu'il dort car il a empreinte quelque chose sans luis demander. Mon père ne sais pas aimer, ça me rend triste jamais je me marierais avec un africain je crois, je ne sais pas si il est comme ça car il a vécu la guerre en Angola en étant petit. Ma mère je la trouve faible elle ne sais pas se défendre face à mon père c'est triste. Mes demis soeurs étaient jalouse de nous car elles n'ont pas connu leur père alors que nous oui. Quand j'étais jeune j'espérais que mon père meurt. Je le déteste presque. Quand je suis chez moi je envie de rien faire ni faire la vaisselle, ni faire le ménage, mon père n'arrête pas me crier dessus. Quand il parle il cri tout le temps. Au niveau des études je suis au point mort. Après ma bac je suis allé a la fac à Lyon 2 j'ai fais un ans et j'ai rater je crois que c'est parce que je me sentais pas bien avec les gens et moi même. Je n'ai pas de copain et pas d'amis.Les gens disent que je ne plais pas avec mon physique. Je suis tout le temps seul. A la fac c'était dur je n'arrivais pas à m'intégrer je me sentais exclu, j'étais déprimer, j'ai des difficultés à l'informatique, le prof en avais marre de moi car je ne comprenais et n'arrivais pas à faire grand chose, les élèves étaient agacés. Je suis timide et les profs ne n'aidaient pas. Du coup pour les partiels, je suis allé sans revisser, car je suis boursière. L'année d'après je suis allé à Grenoble en disant que ça allé aller mieux. J'avais un studios, j'étais tout le temps seul, pas d'ami à la fac . Juste une, mais en faite je crois que c'était pas une amis car on ne faisait presque rien ensemble et je crois que ma maigreur l'a dérangeait par rapport à son comportement. J'ai déprimé, à chaque fois je ne disais il faut que je révise mais je n'y arrivais jamais, pourtant je savais qu'il fallait que je révise. J'étais contente de pouvoir manger ce que je voulais, de pouvoir gérer mon budget avec ma bourse et même de me faire plaisir pour des fringues, car mon père ne me donne jamais d'argent de poche. Les vêtements très rare. Donc j'étais contente sauf que la solitude mal anéantie. J'avais une voisine, une fille black comme moi, mais elle était gêné par mon physique, les regards qu'elle me faisait. De tout façon les noires sont gêné par la maigreur, il vaut mieux être grosse que maigre. Donc j'ai raté mon année à cause de ça; j'ai l'impression de mon complexe me gâche la vie. JE NE SAIS PAS COMMENT FAIRE?! donc du coup j'ai perdu 2 ans et maintenant je ne fais rien et mes parents n'en veulent. Je essayé de trouver un emploi mais j'ai pas trouvé donc je ne suis inscrite à pôle emploi. Pour vous dire j'ai trop de difficulté en moi que se soi scolaire, psychologique et physique. J'ai tenté de faire un DUT GEA mais j'ai pas étais prise, car mes notes de première et terminale sont pas terrible ils prennent seulement les meilleurs. Mais c'est trop tard j'ai payé mes erreurs. Au lycée les gens se moquaient de moi. Pour ce qui est du BTS il faut être fort en anglais et je ne le suis pas, pour l'informatique aussi et j'en passe. Donc je paye mes incompétence. J'étais dans un collège zone prioritaire "les noirettes" c'était un collège catastrophique je vous laisse imaginer: des gens qui menace, qui se moque, qui cri, qui font du bruit etc... Cela ne m'a pas aider pour assimiler les bases pour la suite, pour le lycée c'était un peu pareil, les gens se moquaient de moi " regarde comment elle est maigre". Je me suis dit que je devrais peut être mannequin, mais aucune agence n'a voulu de moi, j'ai fais 2 fois élite sans succès. ET les gens qui me disent tu devrais faire mannequin, j'ai honte de leur dire qu'il n'ont pas voulu de moi je me sens rejeté. je ne trouve pas ma place de la vie, je ne sais pas quoi faire de ma vie . Ma père dit que je vais me retrouvé à la rue et que je vais me réveillé à 40 ans en ayant rien . Les gens croient que ça me fait plaisir d'être comme ça. CA ME FAIS MAL.J'aimerais être comme tout le monde!! donc du coup je vis dans l'imagination, j'imagine que j'ai une autre vie que je suis une fille claire de peau, que je suis bien foutu pas trop grosse, pas trop maigre, avec juste ce qu'il faut de poitrine, pas de cheveux crépu, que je suis une fille intelligente avec des bonnes notes, des amis, une bonne situation financière etc... Et quand je retourne à la réalité ça me fait mal. C'est quand je sors que je vois la réalité, que je ne sais plus comment parler avec les gens. J'ai perdu le contact avec les gens, je suis renfermé sur moi et je n'aime pas le comportement des gens, parler sur les autres etc... Je pense que si j'avais un physique normal ma vie aurait été autre. Quand j'étais jeune je n'acceptais, mais à force d'entendre sans arrêt que j'étais maigre et que je faisais peur, j'ai commencé à ma caché à ne plus montrer mes bras, ne plus aller à la piscine etc... Un jour j'étais à l'église on devait danser et on m'a dit "tu peux pas danser t'es trop maigre " Dans ces situation c'est dur de s'accepter. Surtout que les gens croient que c'est de ta faute. Quand j'étais en primaire il y avais un fille qui était très mince voire maigre on peut dire. Les filles lui disaient que c'était pas de sa faute, elles lui faisaient pas trop de réflexion sur sa maigreur, par contre à moi on en faisait plein, du genre "si je te touche je vais devenir maigre comme toi" pourquoi une différence de traitement, pourquoi elles étaient pas compréhensive avec moi. Quand j'étais a l'école maternelle la maîtresse me parlait mal, me criait dessus, je n'ai jamais aimé l'école je m'y sens mal et en maternelle il y a deux élèves qui m'ont menacé, ils m'ont dit « si tu va au toilette on va te frapper » et je me suis fait pipi dessus. Quand ma mère est venu me chercher je n'ai pas osé lui dire. Et les deux m'insultaient de sale noire et de banane etc... J'ai pris du poids a partir de la première grâce à périactine, mais c'est pas suffisant. Je pleure souvent mais ça sert à rien, j'écris mais je sais même pas si ça va servir à quelque chose et si quelqu'un va lire et si on va me comprendre et me dire d'arrêter de me plaindre. J'essaye d'aller mieux mais c'est dur, j'ai pas d'argent pour aller voire un psychologue et mes parents ne comprennent pas. Est ce que vous pensez que le destin d'un individu peut être de se suicider et qu'on ne trouvera jamais sa place dans un monde avec tant de problème. Je sais qu'il y a des gens plus malheureux que moi mais je n'arrive pas à me réjouir de ma chance. Je pense au attentat de paris etc. A puis après mes problèmes reviennent dans ma tête. J'envie les gens qui sont fort psychologiquement, je suis trop sensible. Il y aurai tellement d'autre chose à dire je m'arrête sinon c'est un roman !

2 réponses

Messages postés
518
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2015
52
Ton temoignage me touche beaucoup. Tu es de quelle origine?

Tu sais, j'ai toujours dis que la betise est humaine, sans saveur, sans couleur...

Tu es encore tres jeune et tu semble bien malmenée moralement, du coup je pense que tu es entrée dans un tourbillon infernal, un cycle qui te malmene. le fais d'etre obnubilé par ton physique t'empeche de prendre confiance en toi et d'avancer. Tu sais, j'ai 41 ans, j'etais tres maigre ...j'ai pesé 65kg pour 1m80 jusqu'a mes 30 ans...ou je suis montée à 96!

Donc, je te conseille de consulter un médecin nutritionniste, et éventuellement un gynécologue pour voir si tu n'as pas un dérèglement hormonal ou de la thyroïde.

Il serait aussi envisageable de consulter un psychologue pour apprendre a t'aimer et prendre confiance en toi! Le reste viendra...

tu as des passions?
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 16 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2015

Bonjour,
Merci d'avoir lu mon témoignage, pour mes origines je suis Angolaise par mon père et Congolaise par ma mère.
Messages postés
76236
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 janvier 2022
9 630
Bonjour

Tu cites :


" Est ce que vous pensez que le destin d'un individu peut être de se suicider et qu'on ne trouvera jamais sa place dans un monde avec tant de problème. "

Bien sûr que non ......

Une question : qui t'as prescrit ce périactine ?


Tu cites aussi :

" j'ai pas d'argent pour aller voire un psychologue et mes parents ne comprennent pas. "

Pas besoin d'argent pour rencontrer un psy.

Merci de me répondre d'abord à ma petite question. Ta réponse permettra de t'orienter pour sortir de cet état de désarroi qui a besoin d'être soigner.
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 16 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2015

bonjour,
pour la périactine c'est moi qui me l'ai prescrite à moi même, car le médecin ne voulait pas m'en prescrire, la périactine ou d'autre médicament. Il disait qu'il ne pouvait rien faire.
Messages postés
76236
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 janvier 2022
9 630
Re-bonjour.

Je m'en doutais bien .....

En tenant compte de tout ce que tu as décrit dans ta question, ce sera bien plus utile de contacter un CMP (Centre Médico Psychologique) proche de ton domicile pour y rencontrer un ou une professionnel(le) de la santé dans le but de t'aider en premier lieu sur le plan psychologique et émotionnel.

Les consultations y sont gratuites. Tu ne dois donc pas te faire du soucis pour l'argent.

Voilà un lien vers un article de Santé--Médecine dans lequel tu trouveras une information et des adresses selon les régions : https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique

Téléphone donc déjà demain matin sans attendre plus longtemps.