Urgent : dénutrition volontaire HP [Résolu]

Alf_84 2 Messages postés jeudi 15 octobre 2015Date d'inscription 15 octobre 2015 Dernière intervention - 15 oct. 2015 à 17:39 - Dernière réponse : begonie 93463 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 22 septembre 2018 Dernière intervention
- 13 nov. 2015 à 18:10
Bonjour,

J'ai un ami qui pense pouvoir arrêter de se nourrir (cf pranisme). Il fait des "cures" de 3 semaines sans avaler le moindre aliment solide dans le but de ne plus manger du tout.

Il a déjà perdu 25kg en 5ans. Il pèse actuellement 51kg pour 1m78 (IMC=16).

Il dit se sentir mieux (moins besoin de sommeil, l'esprit plus sain, moins souvent malade...). Il est impossible de le raisonner et n'ira jamais de son plein gré voir un psy TCA. Sa famille le laisse faire.

1/ Comment sort-on un ami du pranisme ?
2/ De qui a t'il besoin ? Psychologue TCA ?
3/ Est-ce qu'il est possible et constructif pour des amis de demander un internement psychiatrique ?
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Andy31200 54210 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 21 septembre 2018 Dernière intervention - 15 oct. 2015 à 17:48
-1
Merci
Bonjour,
Je ne sais pas s'il s'agit de pranisme ou d'anorexie mentale mais ton ami à besoin de rencontrer un médecin psychiatre .
S'il est en danger, non seulement il est constructif mais c'est une obligation de demander une hospit sous contrainte ( non assistance à personne en danger ) Pour info :
http://ammppu.org/wordpress/?p=1938
Publi-information
Alf_84 2 Messages postés jeudi 15 octobre 2015Date d'inscription 15 octobre 2015 Dernière intervention - 15 oct. 2015 à 18:04
Merci Andy pour votre réponse,

Quand estime t'on qu'il est en danger ?
Je rappelle qu'en ce moment il nous assure qu'il ne s'est jamais senti aussi bien.

Faut-il attendre qu'il attrape une maladie opportuniste ou une carence visible ?
Il est libre de disposer de son corps. Vous devez respecter sa liberté.
Il a le droit d'avoir des convictions qui ne sont pas les vôtres.
Vous avez l'air de pouvoir tenir une conversation avec lui, il ne s'isole pas, il ne rejette pas sa famille ni ses proches, son comportement relationnel est normal, il ne fait de mal à personne.

Si c'est votre ami et que vous vous faites vraiment du souci pour lui, vous pouvez essayer de lui dire que cela vous rassurerait qu'il fasse des analyses juste pour vérifier qu'il ne présente pas de carences d'un point de vue physiologique.

A part ça, laissez-le être lui-même, heureux de vivre en accord avec ses convictions. C'est probablement quelqu'un qui aime la vie, qui est à l'écoute de son corps et qui le respecte.

S'il ne s'alimente pas suffisamment, son corps lui fera savoir, et comme il respecte son corps et qu'il aime la vie, il ajustera son comportement alimentaire. Faire l'expérience de ses propres limites fait partie de la connaissance de soi.

Vous pouvez lui dire vos craintes ou lui exposer comment vous voyez les choses, mais vous n'avez pas le droit de l'envoyer en hôpital psy juste parce qu'il expérimente une démarche d'introspection en suivant une voie qui ne vous convient pas ou qui vous (ou nous) renvoie à nos propres faiblesses : on mange mal et on mange trop ! (voir le "cash investigation" sur le sucre !).

C'est sans doute pour cela que ce type de démarche est souvent plus mal vécu par l'entourage que par la personne en question.
Andy31200 54210 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 21 septembre 2018 Dernière intervention > noone - 13 nov. 2015 à 17:29
1°) Quel intérêt de répondre à une question qui à plus d'un mois ?
2°) IMC à 16 => état de famine, le pronostic vital peut être engagé.
3°) Non assistance à personne en danger, tu connais ?
begonie 93463 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 22 septembre 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2015 à 18:10
noone me paraît passablement ignorant dans le domaine de la santé et surtout dans le domaine des Troubles de l'Alimentation.
Ce discours le prouve.

Faudra peut-être éviter de donner ton avis dorénavant.
Commenter la réponse de Andy31200
Andy31200 54210 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 21 septembre 2018 Dernière intervention - Modifié par Andy31200 le 15/10/2015 à 18:09
-1
Merci
Accepterait il de consulter un généraliste ?
Là , il me semble en danger , c'est plus que de la maigreur, c'est un état de famine , voir ceci, le lui montrer ?
http://www.imc.fr/a/4yfa0f8e

Faites comme moi mais ne m' imitez pas.
( Jacques Lacan )
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200
myriam1988 4 Messages postés jeudi 12 novembre 2015Date d'inscription 13 novembre 2015 Dernière intervention - Modifié par joraline le 13/11/2015 à 18:05
-1
Merci
pour moi ton ami fait comme ma meilleur amie un trouble alimentaire la mienne était une anorexie, le mieux que tu puisse faire c l 'entourer et essayer de le faire réagire l internement peut etre une solution malheureusement pour les anorexies c déliqua car tant qu il ne réagisse pas eux meme et a dire j ai un probleme tu ne pourra pas l aider a le solutionner....
donc la priorité est de lui faire comprend que c pas bien ce qu'il fait!!! en générale chez tout les trouble alimentaire il y a une part de psy donc vois si il est d'accord pour aller en voir un l internement par un tier doit etre accompagné de 2 certificat de medecin attestant le trouble a moin qu'il ne fasse un malaise du a sa perte de poids!!!!
** livre supprimé par la modération
j espere avoir pu t'aider!!! et bon courage
Commenter la réponse de myriam1988
Publi-information