Comment vaincre un stress poste traumatique? [Résolu]

Sanaa 21 - 20 août 2015 à 17:10 - Dernière réponse : Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention
- 20 août 2015 à 18:47
Bonjour,

Je me tourne vers ce forum pour avoir des conseils ou même des échanges de personnes ayant vécu un SPT SVP.

Suite a un AVP je me suis fait percuté par deux voitures et la premiere ma roulé sur le corps j'ai frôlé la mort organes touchés hémorragie interne grave etc..


4 ans apres je garde bcp de séquelles bcp de douleurs mais ce qui est invivable c'est le stress poste traumatique je ne sors plus de chez moi je n'ose plus traverser la route, donc isolement total plus d'amis(es) mais vraiment pas une personne la famille aucun soutien donc je m'enfonce et je ne supporte plus cette vie.

Je suis suivie par un psy etc mais jtrouve que l'aide dont je bénéficien'est pas assez complete.

Et le jeune qui a provoquè cette accident n'a pas etait suffisalent puni par la loi et c'st moi qui paye les pots cassés sachant que j'avais une vie tres stable.

Comment je pourrai remonter la pente???

Merci d'avance pour vos conseils

Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 17:29
0
Merci
Bonjour,
Tu es suivie par un psy , c'est bien mais sache que les soins en psychiatrie sont longs car il n'y a pas de " recettes " ou de protocole, chaque cas est un cas particulier et il faut considérer la personne dans sa globalité et cela prend du temps, patience...
Oui je sais que cela varie d'un cas à un autre mais voir la psy une fois par mois et 30min et sans donner vraiment des conseils ou ce que je dois faire donner des traitement c'est bien pour une période mais a force c'est tres dur
Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 17:38
Je sais très bien , mais les psy ne sont pas vraiment dans le conseil et n'ont pas la solution toute faite à ton souci. La solution , elle est en toi et la psy est là pour t'aider à la trouver, ce n'est absolument pas du " coaching ".
Par contre j'avoue qu'un séance par mois, c'est peu...
Oui je sais que le plus gros travail a faire vient de moi c'est certain mais qd on se sent tellement seule personne avec qui parler et tt garder pour sois on craque vraiment. Et la je suis en pèriode iu le morale est au plus bas on me dit que j'ai de la chance d'etre encore en vie mais pour moi j'aurai preferé ne par survivre a les blessure et pas subir ce que je vis au quotidien c'est lâche de ma part mais je suis a bout
Commenter la réponse de Andy31200
Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 17:50
0
Merci
"personne avec qui parler et tt garder pour sois on craque vraiment"
J'ai l'impression que tu ne te lâche pas assez avec ton psy, te sens tu en confiance au moins ?
Non j'ai du mal à parler faut dire 30 min sa passe extrement vite du coup je ne me sens pas à l'aise et puis je me suis tellement fait avoir par des personnes très proches en qui j'avais confiance que maintenant j'ai peur de me confier. Pour moi etre sur ce forum c'est un grand pas j'ai peur aussi du jugement des autres
Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 18:07
" je me suis tellement fait avoir par des personnes très proches en qui j'avais confiance que maintenant j'ai peur de me confier" ça c'est normal et il est déconseillé de se confier à des proches pour plusieurs raisons :
- ils ne sont pas liés au secret médical et peuvent divulguer des choses intimes.
- ce ne sont pas des professionnels, ils n'ont pas la compétence pour te soigner
- se confier à des proches risque de parasiter la relation que tu as avec eux
Le psychiatre respecte ce secret médical, il n'est pas dans le jugement, il n'est pas impliqué affectivement et se positionne dans une " neutralité bienveillante " , plus dans l'empathie que la sympathie ( la sympathie, étymologiquement, c'est " souffrir avec " et tu comprendra que si le thérapeute pleure avec son patient , les choses ne vont pas avancer.
Merci pour ce message personne en 4 ans ne n'avait expliqué cela meme les différents psy que j'ai pu voir. Mon médecin m'avait dit que si les proches s'eloignent c'est qu'ils en avaient marre je peux vous dire que c'est une des choses la plus blessante que j'ai pu enttendre.
Commenter la réponse de Andy31200
Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 18:20
0
Merci
"Mon médecin m'avait dit que si les proches s'eloignent c'est qu'ils en avaient marre"
Ton médecin dit de façon plus abrupte ce que je te disait:
"- se confier à des proches risque de parasiter la relation que tu as avec eux"
Je te souhaite d'avancer avec ce psy, pourquoi ne pas rapprocher les entretiens ?

Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 18:39
Il te faut dire clairement à ta psy que l'hypnose ne te conviens pas, .
Je dois me déconnecter pour ce soir , je te souhaite bon courage et repasse donner de tes nouvelles.
Merci pour tes conseils et du temps que tu as pu me consacrer

Bonne soirée
Andy31200 52532 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juillet 2018 Dernière intervention - 20 août 2015 à 18:47
De rien et à bientôt
Commenter la réponse de Andy31200
Publi-information