Suicide asphixie voiture

Signaler
-
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2015
-
Bonjour,
je suis un jeune homme de 23 ans, je suis vagabond depuis mes 16 ans, j'ai essayé de reussir dans la vie un peu partout, pres de bourges, paris et maintenant pres de lyon...
j'ai un petit garcon que l'on m'enpeche de voir depuis 2 ans ce qui est insupportable pour moi mais etant a la rue je ne peux rien faire, je n'ai pas d'emploi, plus de revenu et pas de famille sur qui compté, je dois enormement d'argent au tresor publics, je pense a mettre fin a mes jours prochainement dans mon garage avec les gaz d'echappement de ma voiture..
je ne veux aucun soutient de votre pars, je veux juste savoir en combien de temps je mourrais sachant que ma voiture date de 94 et que je n'ai pas de canalisateur? merci
A voir également:

2 réponses

Bonjour

Imagine bien que nous n'allons pas te donner la réponse.

Pourquoi ne pas voir les services sociaux ? Lieu d'hébergement pour relancer la machine ?
++
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2015
14
La réponse est X.

Sinon, j'ai moi aussi été à la rue. Longtemps.
Il existe des solutions, pleins de solutions, mais j'ai remarqué que leur abondances varient selon la ville.
Pour ma part, à Rennes, quand je suis arrivé, il y a plein de structure pour se laver, manger correctement, etc..
Il y a aussi une structure appelée CAO (ça doit varier le nom suivant les villes je pense), qui t'aide dans ta sortie de la rue. Si tu as des projets de trouver un emploi, à Rennes, dès que tu as un emploie, tu es dans un hébergement d'urgence potable (CHU, avec une bonne ambiance où tout le monde est en voie de s'en sortir).
Pour trouver ton logement, la CAO peut écrire une lettre aux HLM pour réduire la durée d'attente de quelques années à quelques mois. (et HLM à Rennes ça n'a vraiment rien à voir, c'est bien plus acceuillant et moins guettos).
Ensuite, la CAO peut demander à la CAF des aides diverses, comme l'avancement du dépot de garantie, une prime pour meubler ton apparte etc...
Il y a la mission locale qui peuvent aussi t'aider à trouver un emploi (attention il ne sont pas là pour trouver à taplace mais à te donner les tuyaux et le minimum comme un ordi une imprimante pour faire tes recherches) et il y a aussi le service civique.
Après, il ne faut pas se décourager, je pense que si tu suit ce que j'ai écrit, tu aura toutes les cartes en main pour retrouver une situtation stable, et qu'ensuite on t'autorisera à voir ton enfant.
Mais se tuer, sera vraiment une façon de donner une très mauvaise image à ton enfant.