Retrait de sonde JJ, mon témoignage [Fermé]

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 19 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2014
-
 Poissonrouge -
Bonjour à tous et toutes, ce message est à l'attention des malheureux qui, comme moi, ont une sonde JJ.

J'ai 30 ans, aucun antécédent familial de calcul ou autre problème renal. J'ai eu un calcul de 3mm de diamètre et 2 pyélonéphrites en même temps au début du mois d'octobre 14.
Si les différents étapes peuvent être contraignantes ( hospitalisation, sonde, perfusions à gogo, médicaments,tests d'urine, scanner, radio, écho etc...), les 5 semaines avec la sonde jj n'étaient vraiment pas de tout repos. Au début, beaucoup de difficulté à se déplacer, je suis restée lgtps allongée, du sang dans les urines (c'est normal et plutôt "bon signe", la sonde frotte le rein et la vessie, ça indique qu'elle fonctionne et n'est pas bouchée !), gêne dans le rein (on passe son temps à se masser), difficulté à supporter les vêtements trop serrés (vive le jogging) et évidemment séances pipi TRES régulières... Mais tout ça c'était avant car aujourd'hui, on m'a enfin enlevé la sonde ! C'est là que ça devient intéressant, le retrait de la sonde, comment ça se passe ? Tout d'abord, je ne suis pas médecin, chaque cas est différent comme l'a très justement souligné l'infirmière qui m'a préparée avant l'intervention. Après avoir simplement baissé collants et culotte, je me suis allongée sur la table afin que l'infirmière nettoie mon entrejambe et puisse appliquer un gel mi lubrifiant, mi anesthésiant. Elle l'applique autour et dans l'urètre, ceci afin que le chirurgien puisse aller chercher la sonde. Un ptit café plus tard (pour le chirurgien hein), l'intervention commence. A l'aide d'un tuyau au bout duquel est installée une mini caméra, le chirurgien insère le tuyau par l'urètre (c'est là que ça surprend, mais pas de douleur !! juste une gêne de 2 secondes) et hop, tout était fini ! En 2 secondes, le chirurgien repère l'extremité de la sonde dans la vessie, l'attrape avec la pince glissée dans le même tuyau-caméra et zou finito ! Aucune douleur, aucun stress à avoir !! Le plus important être bien détendu afin de ne pas contracter ses abdos inutilement, ce qui pourrait gêner la manoeuvre. Evidemment, on sort directement de l'hôpital et on marche !! Petit conseil intéressant à savoir, après 1H de marche, je me suis faite pipi dessus ! LA vessie va bien, c'est juste le gel posée par l'infirmière qui s'en va naturellement, je conseille donc d'avoir une serviette hygénique ou protège slip lors du rendez-vous ! Bon courage à toutes et tous en espérant que ce témoignage aura aidé.

3 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 15 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2015
39
bonjour j'ai eu la m'aime chose que vous sauf que je suis un homme et se n'est pas dut ou la même chose pour aller placer la sonde on ma endormi et que maintenant j'ai des problèmes d'érection je conseille aux homme de bien réfléchir avent de se laisser installer la sonde jj
40
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes

journal des femmes avec santé médecine 28607 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
207
Coucou sonderosetta et morice1948 ,

Hey bien moi, j'ai eu des centaine de petites lithiases...(calculs) avec des moyennes et grosses lithiases m'ont dit mes uros tant appreciés pour leur professionnalisme et leur gentillesse...avec l'équipe,ce qui a fait que mes reins auraient pu se bloquer à n'importe quel moment m'avait dit mon docteur généraliste apprecié également pour son professionnalisme...donc j'ai subis de nombreuses coliques néphrétiques douloureuses sans pouvoir bouger d'un Mm et de nombreuses NLPC...(nephrolitothomies percutanées) cela demande bien sûr de nombreuses AG à chaque opérations ainsi que qqs transfusions sanguines car lors des nlpc je saignais beaucoup et avais une : hémoglobine dans : "Les chaussettes = à 6%...etc !" 'MES uros se sont battus avec moi pour enlever toutes les lithiases qu'ils ont pu mais toutes n'ont pas pu être enlevées...il en reste à droite comme à gauche...à droite je refaisais des lithiases plus vite que mes uros les enlevaient. Ils ont donc décidé de me faire une nephrostomie qui se bouchait constamment n'ayant pas de bonnes veines ils ont donc décidé de me faire un picc Line qui s'est infecté au bout de 10jours puis un cathéter central qui a été retiré au bout de deux mois car il y' avait une petite inflammation...et le 12 février 2015 il a été décidé avec mon urologue et un stomatologue plasticien de me mettre un : PAC en profondeur mon URO et le stomatologue plasticien ont tunelisé ce PAC pour avoir une protection supplémentaire : plus ils ont décidé de le mettre en profondeur...je peux vous dire que j'ai souffert énormément pour moi, ce PAC c'est pire que les : CN je suis encore sous accupan que je pense arrêter bientôt...ouf ! Je vois la fin de ce souci (la mise en place du PAC...il faut dire que habituellement les Drs. Le mettent sous la peau et ne le tunelisé pas...et donc là ça ne fait pas mal...mais ma situation est particulière,la seule grosse veine que j'avais était en profondeur et puis je m'infecte facilement du coup ils ont décidé de tunéliser cette veine ...cad mettre une genre de gaine autour de la dîte veine...) pourquoi ? Pour pouvoir m'opérer en ayant une veine sûre me faire des PS me mettre des perfusions mais aussi me mettre un litre/24 heure de NACL en CONTINUE depuis ma nephrostomie ne se bouche plus en plus des 2L,5 d'eau que j'ai par 24heures...en tout ça me fait 3L,5/24heures...je dois néanmoins me faire changer ma sonde de nephrostomie tous les 2 mois maïs néanmoins je fais beaucoup de Pyélonéphrites à répétition qui demandent des : hospitalisations à répétition ainsi que de grosses infections avec température la dernière en date il y'a 15 jours un providencia stuartii avec une pcr à 256 outch ! La pcr devrait être à 5...le doc m'a donné des antibios ....
Voilà pour mon aventure : lithiases à tous les gens qui en ont je souhaite beaucoup de patience et de courage car chaque cas est différent et c'est dur niveau algique mais pas insurmontable ....à choisir entre les 2 je "préfère"cela que mon premier PAC TUNELISÉ ET PROFOND...

Je remercie beaucoup mes uros tant appreciés pour leur professionnalisme et leur gentillesse ainsi que leur équipe d'aide soignant(e)s et d'infirmières,ainsi que la salle de réveil et du bloc opératoire et le docteur Hélène médecin anesthésiste qui s'occupe le plus de moi en ce moment...ainsi que mes ambulanciers qui s'occupent le plus de moi actuellement...Fabrice,Jérôme et petit Loïc une pensée amicale pour toute la société d'ambulance également ainsi que Mme la patronne.
Une pensée positif pour mon gastrologue Marc qui est un médecin ami et réciproquement tout comme Aschraf qui est un urologue chirurgien ami et réciproquement .
Une pensée positive pour mon médecin traitant pour son professionnalisme ainsi que sa gentillesse ainsi que pour Mr. Le Professeur R.K.pour son professionnalisme et sa gentillesse
Une pensée positive pour mon infirmier libéral ami et réciproquement Francky pour son professionnalisme et sa gentillesse
Une pensée positive pour mon infirmière libérale Nuray pour son professionnalisme et sa gentillesse...

Merci également à toute ma famille d'être présente ainsi qu'aux amis virtuels oú non...

Merci également à sonderosetta d'avoir ouvert : ce tropic ;-)

Et enfin douce journée à tous et à toutes et SI POSSIBLE SANS LITHIASES...lol

Mais quoiqu'il vous arrive lithiases oú pas, quoiqu'il vous arrive : un CONSEIL GARDER TOUJOURS LE MORAL, vous vous en sortirez : grandi ;-) :-)


SI VOTRE : question est : résolue , merci de l'indiquer : en tant que : tel. Pourquoi ? : cela pourrait aider d'autres utilisateurs. Merci pour : eux^^.
© Plouf plouf.

Féliciitations à toi ! Fier d'entendre que tu vas bien maintenant. Bravo pour ton endurance et ton courage. Merci pour le partage d'expérience
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 11 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 septembre 2015
18
Bonjour sonderosetta ! Ton témoignage est très rassurant ! Moi on m'a posé une sonde jj en urgence le 25 juillet, suite à un calcul obstruant entre mon rein et l'urtere... Ainsi que pyelonefrite et infection urinaire.... Après 7 semaines de patience très très difficile ou j'ai eu tous les mêmes symptômes que toi, on me l'a retire à priori lundi matin... Et la, partagée entre la joie de redevenir comme avant et la peur du retrait de la sonde sans anesthésie générale.... Ton témoignage me rassure un peu ainsi que tes explications.... J'espère que tt va bien pour toi à présent, pour ma part on verra lundi !