Glyoblastome

feelsys Messages postés 1 Date d'inscription samedi 28 décembre 2013 Statut Membre Dernière intervention 28 décembre 2013 - 28 déc. 2013 à 17:13
 soni402 - 5 juil. 2016 à 11:58
bonjour,
on a décelé chez mon époux agé de 39 ans un glyoblastome grade 4 au cerveau, non opérable, le traitement long et pénible...ceci en 2002

mais rechute en 2009, et là une tumeur en haut de la moelle épinière, maligne elle aussi
son corps allait se paraliser tout doucement mais sùrement si une opération n'était pas faite de suite.
cela n'aurait rien changé, tout au plus retarder l'inévitable, j'ai laissé le chirurgien expliqué à mon mari comment allait se passer l'opération sans lui donner l'autorisation d'en dire plus. j'ai parlé avec mon époux des risques non négligables d'une telle opération et s'il acceptait j'était avec lui.
l'opération a eu lieu le 5/11/09 , ramené dans l'hopital proche de sa famille le 15/11/09.
les 4 derniers jours ont été une souffrance insoutenable; car cela n'a rien ralenti du tout.

j'aimerais savoir pourquoi le grand professeur et chirurgien a tenté cette opération, si ce n'est pour faire avancer la recherche ???????

maintenant je vis avec cette culpabilité de l'avoir fait plus souffrir encore, il m'aurais suffit de lui dire "non, trop dangereux, et il m'aurait écouté.

je veux savoir si cette opération, pourra servir non pas à m'apaiser, mais à peut-etre sauver une vie ??????
A voir également:

1 réponse

Bonjour
J'ai vécu le meme cas que vous.Mais a moi les chirurgiens ne m'ont pas demandé mon avis.Ils ont ont opéré mon épouse.Elle a souffert pendant dix mois.J'ai toujours été a ses cotes jusqu'à la fin nuit et jour.Les quinze derniers jours sans boire ni manger.comme je me sens responsable,mais on ne peut pas revenir en arriére.Vous n'y etes pour rien .La maladie aurait éte la plus forte de toute façon. Bon courage comme on me l'a souvent dit.Rien n'efface les souvenirs.
0